Pour qui sonne le glas.

Avatar de l’utilisateur
Wicker Man
Prince-Marchand
Messages : 760
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Pour qui sonne le glas.

Messagepar Wicker Man » 08 juin 2015 à 14:11

Dans le dernier Livres Hebdo (n° 1045 du 5 juin 2015), l'article intitulé "USA: pourquoi ça va mieux" évoque le retour à la stabilité du marché de l'édition aux États-Unis et explique pourquoi: stagnation (voire recul) du numérique, retour des lecteurs dans les librairies indépendantes...
Des raisons d'espérer..?
«La violence est le grand attracteur de l’histoire de l’humanité, professeur Iverson. Une force presque aussi irrésistible que la gravité.»
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3490
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Pour qui sonne le glas.

Messagepar Olivier Girard » 25 juin 2015 à 16:41

Donc, le bilan de 2014 sur le livre en France (selon le SNE).
Revenu de l'édition : 2 652 millions d'€ (les 2/3 rien que pour le Bélial', évidemment), soit -1,3 % (4e année de baisse consécutive : c'est la fête...) Sur la seule vente de livres, c'est - 1,7 % (le chiffre de - 1,3 % prenant en compte les cessions de droit qui, elles, sont en hausse de 5,5 %).
La vente de livres, c'est 94,9 % des revenus nets des éditeurs (sauf pour nous, qui avons aussi le trafique de drogues dickiennes diversesses).
Les droits réglés aux auteurs ont augmenté de 2,7 % (autant dire que ces derniers feraient bien d'arrêter de chialer !).
Dans le détail :
La littérature recule de 7,2 % en valeur et 4,5 % en volume (on s'en cogne ; la SF, c'est pas de la littérature, hein !?)
Le scolaire se gamelle de 5,3% en valeur malgré une hausse de 3,4 % en volume.
Seule la jeunesse s'est bien arrachée sur 2014 : + 4,3 % en valeur et + 0,6 % en volume.
Moins de nouveautés : 6,5 % (tant mieux !)
Le tirage moyen continue de s'effondrer : 5628 exemplaires, soit - 6,1 %.
Du coup, le pourcentage de réimpressions explose : +12 %.
Contrairement à ce qu'on pouvait attendre avec l'arrivée du numérique, le poche continue d'accroître son importance sur le marché : + 0,5 % en volumes, soit 13,6 % des ventes et 24,5 % des volumes !
La littérature pèse 61,8 % des ventes poche (serait curieux de connaître le ratio en littérature de genres, tiens...).
Quant au numérique, donc, en progression de 53,3 %, il représente en moyenne 6,4 % du CA des éditeurs (avec d'énormes disparités : sur les marchés pros, genre juridique, science et technique, il pèse 64 % ; et 2,9 % pour les ventes de livres grand public (contre 2,3 % en 2013)).

Pour le reste, il semble que le premier semestre 2015 soit meilleur. Ouf, on est sauvé !
Avatar de l’utilisateur
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 422
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: Pour qui sonne le glas.

Messagepar Caliban » 01 juillet 2015 à 14:47

Olivier Girard a écrit : Pour le reste, il semble que le premier semestre 2015 soit meilleur. Ouf, on est sauvé !


D'autant qu'on a enfin identifié les responsables : Apple vient d'être condamné pour "conspiration" pour augmenter le prix des livres électroniques... $450 millions pour clore l'affaire, quand même. Ce n'est apparemment pas la crise pour tout le monde !
Avatar de l’utilisateur
RaphaëlG
L'équipe du Bélial'
Messages : 625
Enregistré le : 30 août 2009 à 16:40
Localisation : Bretagne

Re: Pour qui sonne le glas.

Messagepar RaphaëlG » 24 août 2015 à 11:38

Pour Télérama, le lecteur semble une espèce menacée (et cela a commencé bien avant le livre numérique).

Retourner vers « Toute l'actu »