De l'art de la critique...

Avatar de l’utilisateur
O_o
Axiomatique
Messages : 164
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:29

Re: De l'art de la critique...

Messagepar O_o » 23 octobre 2014 à 18:02

Caliban a écrit :Je suis rarement d'accord avec ses conclusions, mais le gars est intelligent et ses analyses sont le plus souvent pertinentes.
+++ MELON MELON MELON +++ Erreur Manque de Fromage +++ Un un un un un +++ Reprise du début +++

Pouf, pouf... on va essayer avec une autre phrase.

Caliban a écrit : la SF était peut-être le seul genre littéraire à revendiquer un centre, ou un cœur, ("dur"), tout en embrassant des univers qui s'en éloignaient considérablement (et, à mon sens, c'était d'autant plus remarquable qu'on s'éloignait de la hard SF !). Je constate aujourd'hui qu'elle (me) semble avoir majoritairement renoncé à cette relation particulière à la science.
Gros lecteur de nouvelles, je constate à peu près le contraire (*)
On fait quoi alors ? Un vote ?

Ou bien l'on considère que ce que GD a exprimé c'est l'avis de GD, tout à la fois lecteur, auteur (professionnel ou pas, telle n'est pas la question), éditeur, critique...
... et que son objectif, était probablement de faire causer, ce qu'il réussi admirablement le bougre.

(*) sous les réserves rhétoriques habituelles : la sf est-elle un genre ? si oui, un genre littéraire ? est-ce que le centre c'est le milieu ? est-ce qu'il peut exister des univers qui ne contiennent pas leur centre ? [GK inside] ...
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 411
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Caliban » 23 octobre 2014 à 18:17

dracosolis a écrit :Nous avons toujours eu un problème toi et moi vis-à-vis de la liberté d'expression, tu tiens en gros qu'elle ne doit pas avoir de limites

Ou très reculées, et subordonnées à l'existence un préjudice objectif, comme dans le cas de la diffamation.

dracosolis a écrit : Caliban a écrit :
"Je constate aujourd'hui qu'elle (me) semble avoir majoritairement renoncé à cette relation particulière à la science. "
Et là j'ai envie de te répondre : ton fantasme pas le mien.

Possible.

dracosolis a écrit : Le coeur dur de la sf est toujours aussi dur, toujours aussi peu "populaire" (au sens
qu'il ne vend pas des masses) (mais guère moins que le reste de la sf)

Je ne disais pas qu'il n'existe plus de hard SF, ou qu'elle est moins bonne qu'avant
(pas à l'époque d'Egan !), mais qu'elle n'apparaissait plus nécessairement particulièrement
proche d'un supposé "cœur" de la SF.

O_o a écrit :sous les réserves rhétoriques habituelles : la sf est-elle un genre ? si oui, un genre
littéraire ? est-ce que le centre c'est le milieu ? est-ce qu'il peut exister
des univers qui ne contiennent pas leur centre ? [GK inside]

Ben oui. C'est effectivement la question que je pose. La SF a-t-elle toujours
un centre ? En a-t-elle jamais eu ? [GK inside indeed]


dracosolis a écrit : je suis très gênée par l'analyse de ce que tu appelles "postures", parce
qu'on en revient toujours à ça : quand est-ce que les gens pensent ?
ben pas souvent.

Oui et non. C'est malheureusement un sentiment qu'on ressent souvent dans la plupart
des milieux, mais jusqu'à présent, pour moi en tout cas, nettement moins en moyenne
dans le petit monde de la SF. C'est même en bonne partie ce qui en faisait le charme,
et le confort.


dracosolis a écrit :Alors, ils ont de attitudes automatiques vis-à-vis du sexisme ? why not ?

Parce que l'alternative à penser, et à discuter, c'est de donner raison à celui
qui crie le plus fort. Et que comme il y a des tas de gens qui n'aiment pas se
faire crier dessus, l'étape suivante, c'est celui qui tape le plus fort...

dracosolis a écrit : il serait bon en fait que ces attitudes automatiques non sexistes
se généralisent par exemple.

Non. Parce qu'il n'y a pas de définition objective du sexisme. Dans l'échange
de citait Jean-Daniel, qui est sexiste, et qui ne l'est pas ? Et surtout : Qui décide ?
Plus généralement, promouvoir ou imposer une telle généralisation me semble
appeler l'instauration d'une morale d'Etat, avec sa propagande et sa police
de la pensée. C'est à dire, par construction, d'un régime totalitaire. Le terme est
fort, mais là aussi, j'assume, parce que je suis réellement inquiet. On en est quand
même à un Ministre de l'éducation nationale qui se permet de changer la langue commune
(à la grammaire désormais "épicène" à l'école, dans certains domaines) par décret...
Avatar de l’utilisateur
Sybille
Axiomatique
Messages : 100
Enregistré le : 30 mars 2010 à 13:29
Contact :

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Sybille » 23 octobre 2014 à 18:29

O_o a écrit :... et que son objectif, était probablement de faire causer, ce qu'il réussi admirablement le bougre.


"Admirablement", c'est très vite dit et totalement usurpé.
Là, t'as juste la bande de vieux débiles du coin (je m'y inclus, hein) qui passent leur ennui de Toussaint en attendant de se retrouver aux Utos tous ensemble pour se bourrer la gueule en évoquant des idées géniales aussi vite oubliées.

Caliban a écrit :Non. Parce qu'il n'y a pas de définition objective du sexisme. Dans l'échange de citait Jean-Daniel, qui est sexiste, et qui ne l'est pas ? Et surtout : Qui décide ?


Je t'aime beaucoup, hein, tu le sais, mais, là, non, juste non.
Aucun homme intelligent, à notre époque, ne va prétendre qu'il n'a jamais fait preuve de sexisme inconsciemment.
Ce serait prétendre qu'on est capable de s'extraire totalement et toujours de toute la pression sociale/culturelle.
Dans l'exemple de Jean-Daniel, la deuxième lecture que tu veux proposer, c'est juste au mieux un vilain troll poilu.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1689
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: De l'art de la critique...

Messagepar JDB » 23 octobre 2014 à 20:47

Sybille a écrit :Je t'aime beaucoup, hein, tu le sais, mais, là, non, juste non.

Pas mieux.
JDB
Baskerville: la collection de polars victoriens, pour ceux qui aiment le parfum des vieux magazines anglais poussiéreux oubliés dans le grenier et de naphtaline de placard.
dracosolis
Patrouilleur temporaire
Messages : 14
Enregistré le : 19 janvier 2011 à 19:14

Re: De l'art de la critique...

Messagepar dracosolis » 23 octobre 2014 à 21:29

Caliban, je me demande si tu m'as bien lue.
En quoi remplacer une doxa par une autre est-il plus répressif que laisser en place celle qui TUE des gens par centaines et flingue moralement des vies par milliers ?
en quoi tout simplement remplacer une doxa prééxistante par une autre est-il plus répressif, plus liberticide ? Parce qu'on est habitué à l'ancienne ?
Ou (troll velu) parce que TOI elle ne te gêne pas ?
Thomas Geha
Axiomatique
Messages : 133
Enregistré le : 10 mai 2009 à 19:45

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Thomas Geha » 23 octobre 2014 à 22:09

thomasday a écrit :Ce dont personne ne veut parler (j'ai bien compris), c'est du travail réel que nécessite une nouvelle.

TD


bingo.
Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Lucie » 23 octobre 2014 à 22:14

dracosolis a écrit :Caliban, je me demande si tu m'as bien lue.
En quoi remplacer une doxa par une autre est-il plus répressif que laisser en place celle qui TUE des gens par centaines et flingue moralement des vies par milliers ?

Par millions. Et plus encore.
dracosolis a écrit :en quoi tout simplement remplacer une doxa prééxistante par une autre est-il plus répressif, plus liberticide ? Parce qu'on est habitué à l'ancienne ?
Ou (troll velu) parce que TOI elle ne te gêne pas ?

Un troll ? Si l'on ne connaît pas Caliban, on peut dire la même chose sans que c'en soit un. Beaucoup d'hommes (et même des femmes, tant mieux pour elles) n'ont jamais été victime du sexisme et sont totalement incapables d'imaginer ce que c'est, réellement.
Certain.e.s parviennent à l'imaginer, même sans l'avoir jamais vécu.
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com
Avatar de l’utilisateur
Lucie
Patrouilleur temporel
Messages : 87
Enregistré le : 09 mai 2009 à 15:05
Contact :

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Lucie » 23 octobre 2014 à 22:21

Thomas Geha a écrit :
thomasday a écrit :Ce dont personne ne veut parler (j'ai bien compris), c'est du travail réel que nécessite une nouvelle.

TD


bingo.


Et du travail que nécessite une anthologie ? On aurait de quoi dire, pas vrai ?

ça pourrait être intéressant d'en parler, en effet. Mais je ne sais pas où ça nous mènerait. Il n'y a pas deux rédac-chefs ou anthologistes qui font travailler les nouvelles de la même manière. Parce qu'ils ne veulent pas le même résultat, qu'ils n'ont pas le même contact avec les auteurs, qu'ils sont plus ou moins intrusifs, etc.
Et d'Avalon à Camelot : http://terredebrume.com/

Les Fantasmes de Svetambre : http://www.riviereblanche.com
Thomas Geha
Axiomatique
Messages : 133
Enregistré le : 10 mai 2009 à 19:45

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Thomas Geha » 23 octobre 2014 à 22:49

Lucie a écrit :
Thomas Geha a écrit :
thomasday a écrit :Ce dont personne ne veut parler (j'ai bien compris), c'est du travail réel que nécessite une nouvelle.

TD


bingo.


Et du travail que nécessite une anthologie ? On aurait de quoi dire, pas vrai ?

ça pourrait être intéressant d'en parler, en effet. Mais je ne sais pas où ça nous mènerait. Il n'y a pas deux rédac-chefs ou anthologistes qui font travailler les nouvelles de la même manière. Parce qu'ils ne veulent pas le même résultat, qu'ils n'ont pas le même contact avec les auteurs, qu'ils sont plus ou moins intrusifs, etc.


Je pense surtout au travail de l'auteur sur son texte, avant même qu'il ne l'envoie à un éditeur. Et je m'inclue parfaitement dans ce processus frustrant qui consiste à fournir un texte à l'arrache. Je pense que les appels à textes thématiques sont le pire ennemi du nouvelliste ; ça le détourne de ce qu'il pourrait faire sans interférences.
(Et pourtant j'aime lire des anthos, dont les tiennes, Lucie, va comprendre!)
Avatar de l’utilisateur
O_o
Axiomatique
Messages : 164
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:29

Re: De l'art de la critique...

Messagepar O_o » 23 octobre 2014 à 23:30

Et personne pour remarquer que si roman est masculin, nouvelle est féminine ?

(tant qu'à dire des conneries)

Retourner vers « Toute l'actu »