De l'art de la critique...

Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2342
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: De l'art de la critique...

Messagepar ubikD » 24 octobre 2014 à 14:12

Le cœur de la science-fiction bat au rythme des nouvelles. Je n'ai rien d'autres à ajouter. Je préfère comme Candide cultiver mon jardin.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2450
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: De l'art de la critique...

Messagepar M » 24 octobre 2014 à 14:20

Ubik a écrit :Le cœur de la science-fiction bat au rythme des nouvelles. Je n'ai rien d'autres à ajouter. Je préfère comme Candide cultiver mon jardin.


Alors a tes yeux, est il bien portant ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2342
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: De l'art de la critique...

Messagepar ubikD » 24 octobre 2014 à 14:46

Tant que des gens s'investissent pour le faire battre, sans compter leur temps, mais sans réduire leur quotidien à manger des pâtes à l'eau, avec professionnalisme et passion, on peut avoir des raisons d'espérer.
Lorsque j'ai commencé à lire sérieusement de la SF, on trouvait aisément des nouvelles d'Ayerdhal, Jean-Jacques Girardot, Jean-Jacques Nguyen, Sylvie Denis, Serge Lehman, Jean-Claude Dunyach, Claude Ecken, Roland C Wagner et j'en passe...
Comparée à cette époque, c'est sûr, notre période paraît bien maigre. J'ai l'impression que bon nombre d'auteurs se consacrent désormais davantage aux steampunkeries, bitliteries et autres récits populaires qui finalement tiennent davantage de la pochade, sans compter ceux des anciens qui se sont tournés vers la littérature adolescente (parce qu'il faut bien vivre). Bien sûr, c'est une impression personnelle et je préfère me tenir loin des manœuvres du microcosme et de ses guerres picrocholines.
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 411
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Caliban » 24 octobre 2014 à 14:52

Ubik a écrit :Je n'ai rien d'autres à ajouter. Je préfère comme Candide cultiver mon jardin.

Tsss... Comme si, ne manquerait pas de relever Pangloss, une conséquence première
de la philosophie du Jardin n'était pas, justement, l'absence de centre privilégié !
Fin de l'accès de cuistrerie.

Ubik a écrit : ses guerres picrocholines.

Ouch.
Fin de l'accès de parano.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2342
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: De l'art de la critique...

Messagepar ubikD » 24 octobre 2014 à 15:15

Tsss... Comme si, ne manquerait pas de relever Pangloss, une conséquence première
de la philosophie du Jardin n'était pas, justement, l'absence de centre privilégié !

Qui sait ? Peut-être le mal fait à la nouvelle de SF est-il compensé par un plus grand bien dans un univers parallèle ?
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2450
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: De l'art de la critique...

Messagepar M » 24 octobre 2014 à 15:23

Ubik a écrit :
Tsss... Comme si, ne manquerait pas de relever Pangloss, une conséquence première
de la philosophie du Jardin n'était pas, justement, l'absence de centre privilégié !

Qui sait ? Peut-être le mal fait à la nouvelle de SF est-il compensé par un plus grand bien dans un univers parallèle ?


Je savais bien que j étais pas né au bon endroit au bon moment :-)
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Sybille
Axiomatique
Messages : 100
Enregistré le : 30 mars 2010 à 13:29
Contact :

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Sybille » 24 octobre 2014 à 16:42

Farfadet a écrit :Je veux bien jouer le rôle de l ingénu


Tu es fort urbain.

Tout ce que je sais c est que je regrette la "disparition" d Angle Mort et que je suis d accord sur le fait que j aimerai bien découvrir des nouvelles plumes dans Bifrost. Mais est ce que c est le but rechercher par Olivier ? Est ce que des nouveaux auteurs soumettent des textes ? Est ce que Olivier peut se permettre de passer du temps à leur faire travailler leur textes ?


Ben, la question est toute là : si Bifrost veut jouer ce rôle de défricheur (et nous en avons besoin), ça veut dire crouler sous les envois, souvent médiocres, mais c'est le seul moyen...
Parce que demander une nouvelle à un auteur connu, c'est super facile, ça assure le nom sur le couv'... mais 1/ ça ne va pas remplir une antho ou une revue consacrée aux nouvelles 2/ ça tourne en circuit fermé.
L'idéal, ça reste quelques noms connus (en locomotive et parce que nos bons nouvellistes ont encore plein de choses pour nous régaler) suivi d'un défrichage.
C'est long, c'est ingrat et... ça ne se vend pas.
Est-ce que quelqu'un (éditeur ou autre) peut le faire aujourd'hui ?

La forme classique (anthos, revues...) a montré ses limites.
Peut-on inventer autre chose ?

Par exemple, pourquoi pas, si chaque auteur connu, dont le blog est suivi, présentait une fois par mois/trimestre/an une nouvelle d'un talent à découvrir ?
Mais comment les trouver ?
Comment défricher sans se noyer alors que ça ne paiera pas un paquet de nouilles ?

Une direction littéraire collégiale ? Quelques passionnés bénévoles, gros lecteurs, qui abattraient le taf ? La mise à contribution de gros lecteurs, style bloggueurs ?

Désolé je n ai place ni féminisme, ni sexisme dans mon message.


Tu feras mieux la prochaine fois !

(J'arrête les anthos pour les Vagabonds du Rêve, ça ne mène nulle part. J'ai placé trois nouvelles dans une revue numérique de littérature générale : le gars nous annonce que ça prend l'eau et qu'on assiste à ses derniers efforts... + deux/trois news du même style...)
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2450
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: De l'art de la critique...

Messagepar M » 24 octobre 2014 à 17:47

Sybille a écrit :Ben, la question est toute là : si Bifrost veut jouer ce rôle de défricheur (et nous en avons besoin), ça veut dire crouler sous les envois, souvent médiocres, mais c'est le seul moyen...
Parce que demander une nouvelle à un auteur connu, c'est super facile, ça assure le nom sur le couv'... mais 1/ ça ne va pas remplir une antho ou une revue consacrée aux nouvelles 2/ ça tourne en circuit fermé.
L'idéal, ça reste quelques noms connus (en locomotive et parce que nos bons nouvellistes ont encore plein de choses pour nous régaler) suivi d'un défrichage.
C'est long, c'est ingrat et... ça ne se vend pas.
Est-ce que quelqu'un (éditeur ou autre) peut le faire aujourd'hui ?


En même temps pour Bifrost, le problème c'est surtout le temps je pense. Mettre un nouvel auteur au programme à chaque numéro pour deux établis ça poserait un soucis ? Je ne crois pas (mais peut être à tort) que ça nuirait aux ventes.
De mon point de vu de lecteur, ça ne me ferait pas rendre mon abonnement en tout cas. Au contraire.

Sybille a écrit :Par exemple, pourquoi pas, si chaque auteur connu, dont le blog est suivi, présentait une fois par mois/trimestre/an une nouvelle d'un talent à découvrir ?


Est-ce qu'un auteur est à même de faire le travail d'éditeur en plus ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 11722
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: De l'art de la critique...

Messagepar Erwann » 24 octobre 2014 à 18:03

Farfadet a écrit :
Sybille a écrit :Ben, la question est toute là : si Bifrost veut jouer ce rôle de défricheur (et nous en avons besoin), ça veut dire crouler sous les envois, souvent médiocres, mais c'est le seul moyen...
Parce que demander une nouvelle à un auteur connu, c'est super facile, ça assure le nom sur le couv'... mais 1/ ça ne va pas remplir une antho ou une revue consacrée aux nouvelles 2/ ça tourne en circuit fermé.
L'idéal, ça reste quelques noms connus (en locomotive et parce que nos bons nouvellistes ont encore plein de choses pour nous régaler) suivi d'un défrichage.
C'est long, c'est ingrat et... ça ne se vend pas.
Est-ce que quelqu'un (éditeur ou autre) peut le faire aujourd'hui ?


En même temps pour Bifrost, le problème c'est surtout le temps je pense. Mettre un nouvel auteur au programme à chaque numéro pour deux établis ça poserait un soucis ? Je ne crois pas (mais peut être à tort) que ça nuirait aux ventes.
De mon point de vu de lecteur, ça ne me ferait pas rendre mon abonnement en tout cas. Au contraire.

Il faudrait déjà trouver un nouvel auteur. Et ça n'est franchement pas gagné. Grosso modo, nous recevons un manuscrit par jour ; pour dix manuscrits que nous recevons, un seul est une nouvelle. Bref, on reçoit bien plus de romans que de nouvelles, va savoir pourquoi. (On reçoit aussi des recueils, de temps à autres.) Et la plupart du temps, la nouvelle en question ne correspond pas à ce que nous voulons publier, en terme de genre ou surtout de qualité. Faire bosser l'auteur lorsqu'il n'y a rien à sauver n'a pas de sens.
Et faire bosser un auteur, lorsque celui-ci le veut bien, ça prend du temps. Du temps que nous n'avons pas toujours.
Donc oui, mettre "un nouvel auteur pour deux établis" pose problème. C'est s'astreindre à une sorte de quota qui n'a pas de sens. On tâche de publier de bons textes (à nos yeux, du moins), c'est déjà ça :-)
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2450
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: De l'art de la critique...

Messagepar M » 24 octobre 2014 à 19:30

C'est là où ta réponse est des plus pertinente Erwann. Avec elle, ça me permet de me rendre compte que c'est loin d'être simple de publier un nouvel auteur.
Merci pour les renseignements.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"

Retourner vers « Toute l'actu »