Albin Michel Imaginaire

Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2590
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar M » 29 mars 2018 à 11:22

Comme Herbefol, le côté touche à tout le plaît.

Tu as programme de publication plus détaillé ? Tu as une idée des coûts des livres ? Où en êtes vous du numérique ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 958
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 29 mars 2018 à 12:12

M a écrit : Tu as programme de publication plus détaillé ?


Je présente le programme d'octobre en réunion de programmation le 5 avril.
Je présente le programme de novembre en réunion de programmation fin mai.

Les validations auront lieu après ces dates.

M a écrit : Tu as une idée des coûts des livres ?


Des coûts, oui, une idée très précise ;-)
Je pense que tu veux parler du prix de vente... Les prix de ventes dépendent des tirages qui dépendent des mises en place. Les prospections auront lieu cet été. Donc les prix de vente seront sans doute connus avant septembre. Je travaille sur des hypothèses 19,90 pour les livres courts / non traduits ; 20,90 euros pour les livres traduits de 400 pages environ ; 22,90 voire 23,90 pour les livres de 600/700 pages traduits. Les livres du lancement font entre 600 et 800 pages. Ils vont donc être chers. Mais il n'y avait pas moyen de les placer hors-lancement en raison du coût de leur traduction (Entre 20 000 et 30 000 euros).

M a écrit : Où en êtes vous du numérique ?


On travaille sur un hypothèse 50-60% du papier, en fait le prix en 0,99 au-dessus de 50% du papier (aucun contrat ne me permet de fixer un prix moindre et j'ai même un contrat à 70% du prix du papier, car le roman vient d'un groupe qui n'accepte pour le moment aucune discussion sur le prix des fichiers) et une solution alternative aux DRM. Alexis Esmenard a donné son accord de principe, mais j'attends une validation plus globale du dispositif. Surtout qu'il va nécessiter un peu de pédagogie.

GD
Avatar de l’utilisateur
Laurent Queyssi
L'équipe du Bélial'
Messages : 131
Enregistré le : 02 novembre 2015 à 10:40

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Laurent Queyssi » 29 mars 2018 à 12:33

Herbefol a écrit :Ça fait plaisir de voir que cette future collection s'étoffe petit à petit. Pour l'instant, je serai tenté de tester un peu tout, ça a l'air varié et intéressant.


Ce qui fait aussi plaisir avec la naissance de nouvelles collections dont celle de Gilles (et la continuation de celles existantes, même si je ne me prononce pas sur Ailleurs et Demain ;)), c'est que j'ai l'impression que quasi tous les bouquins intéressants du moment sont traduits. Ce qui n'était pas le cas, il y a dix ou quinze ans, il me semble. Il y en a pour tous les goûts, du plus "complexe" au plus "divertissant" et la SF est bien représentée.
Bref, une période ultra intéressante pour le lectorat français s'annonce.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2590
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar M » 29 mars 2018 à 12:48

@ Gilles : merci pour les réponses. Le prix de vente ne me choque pas. C est dans les normes actuelles.

Pourquoi un peu de pédagogie pour le numérique ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3490
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Olivier Girard » 29 mars 2018 à 12:59

Laurent Queyssi a écrit : j'ai l'impression que quasi tous les bouquins intéressants du moment sont traduits. Ce qui n'était pas le cas, il y a dix ou quinze ans, il me semble. Il y en a pour tous les goûts, du plus "complexe" au plus "divertissant" et la SF est bien représentée.
Bref, une période ultra intéressante pour le lectorat français s'annonce.
Un marché "mature", comme disent les gens sérieux (Livres Hebdo, quoi). Après, côté ventes, c'est une autre paire de manches. Pas sûr que la situation éditoriale telle qu'on la connaît aujourd'hui, voire telle qu'on la connaîtra en fin (faim ?) d'année perdure longtemps. Suis en tout cas curieux de voir comment tout ça va évoluer... Y compris, en ce qui concerne les auteurs, au niveau des francophones.
rmd
Xeelee
Messages : 1077
Enregistré le : 20 avril 2009 à 09:31

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar rmd » 29 mars 2018 à 13:10

L'autre truc intéressant, c'est le renouvellement important des écrivains anglo-saxons : ceux (ou plutôt celles, car j'ai l'impression qu'il y a eu un basculement net de genre parmi les écrivains) dont on parle le plus (jemisin, leckie, palmer, anders...) n'étaient pas là il y a 10 ou 15 ans.

(faudrait qu'on fasse des statistiques précises sur noosfere, sgrmbl)
https://www.noosfere.org/
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 958
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 29 mars 2018 à 13:13

Laurent Queyssi a écrit :...j'ai l'impression que quasi tous les bouquins intéressants du moment sont traduits.


Ils sont achetés, mais souvent aux enchères, ce qui veut dire que les CEP sont encore plus "durs" que d'habitude. Le risque d'un très fort retour de bâton me semble de l'ordre du possible. De mon expérience, qui vaut ce qu'elle vaut, aujourd'hui il est beaucoup plus facile d'acheter un bon livre de fantasy qu'un bon livre de SF. Il n'est pas rare que je reçoive un livre de SF et que dès le lendemain, l'agent m'envoie un mail pour me dire "un de vos confrères nous a fait parvenir une offre, pouvez-vous revenir vers nous avant mardi prochain". Alors que j'ai des cycles de fantasy, j'attends la parution du T3 pour prendre une décision. Et pendant ce temps personne n'achète.

GD
Avatar de l’utilisateur
Laurent Queyssi
L'équipe du Bélial'
Messages : 131
Enregistré le : 02 novembre 2015 à 10:40

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Laurent Queyssi » 29 mars 2018 à 14:19

Olivier Girard a écrit : Suis en tout cas curieux de voir comment tout ça va évoluer... Y compris, en ce qui concerne les auteurs, au niveau des francophones.


Que veux-tu dire par là ? Est-ce que davantage de francophones vont-être publiés ? Ou moins ?
Ou leurs ventes vont baisser mécaniquement ?
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1134
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Aldaran » 29 mars 2018 à 14:41

Si j'ai bien lu, Olivier a fortement sollicité les auteurs français.
C'est ça dont il s'agit ?
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3490
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Olivier Girard » 29 mars 2018 à 21:06

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :aujourd'hui il est beaucoup plus facile d'acheter un bon livre de fantasy qu'un bon livre de SF. Il n'est pas rare que je reçoive un livre de SF et que dès le lendemain, l'agent m'envoie un mail pour me dire "un de vos confrères nous a fait parvenir une offre, pouvez-vous revenir vers nous avant mardi prochain". GD
C'est clair. Et à ce jour, au regard des ventes, c'est un non sens total si on compare la fantasy à la SF. Tous les chiffres dont je dispose continuent de souligner combien, en général, la fantasy reste un domaine plus vendeur que la SF (il existe quantité de contre-exemple, bien entendu, et l'écart semble s'être un poil réduit sur les 5 dernières années) ; il y a encore un facteur 2, voire 2,5 entre ces deux genres. Quant à ce que je voulais dire sur les auteurs français, c'est que je pense qu'ils ont une vraie carte à jouer. Les ventes en SF restent globalement maigres. Les coûts de traductions font grimper les points morts. Et tous les éditeurs semblent aujourd'hui vouloir de la SF (après l'avoir ignoré plus ou moins vertement pendent près de 20 ans). Sans parler du fait que l'écart des ventes entre SF francophone et SF anglo-saxonne tend à se resserrer. Il va y avoir un appel d'air pour les auteurs français. Après, ce que note RMD sur le renouvellement des auteurs anglo-saxons, un constat évident, je ne le vois absolument pas pour l'heure chez les auteurs francophones, comme je l'ai déjà souligné ailleurs (dans Bifrost, donc). Ça va peut-être venir, mais pour l'heure, il me semble qu'il y a encore du boulot...

Retourner vers « Toute l'actu »