Albin Michel Imaginaire

Avatar de l’utilisateur
Lucie Chenu
Patrouilleur temporel
Messages : 61
Enregistré le : 21 janvier 2020 à 14:44

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Lucie Chenu » 26 juin 2020 à 17:35

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :
Shibia a écrit : A partir de quand peut on dire qu'un roman marche ou ne marche pas ? Au bout de combien de semaines d'exploitation, pour parler comme les salles de cinéma, on sait que c'est un carton ou un four ?

D'un point de vue comptable, un livre vit 24 mois après il est intégré dans le fonds

Une question que je me suis toujours posée et sur laquelle j'ai entendu tout et son contraire, c'est celle de la durée pendant laquelle les chroniques sont utiles, pour booster les ventes. Est-ce qu'un éditeur a intérêt à envoyer des SP pour des bouquins datant de plus de deux ans ? Ou est-ce que le fonds est un trou noir duquel rien ne peut ressortir ?
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 968
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 26 juin 2020 à 18:04

Lucie Chenu a écrit :Une question que je me suis toujours posée et sur laquelle j'ai entendu tout et son contraire, c'est celle de la durée pendant laquelle les chroniques sont utiles, pour booster les ventes. Est-ce qu'un éditeur a intérêt à envoyer des SP pour des bouquins datant de plus de deux ans ? Ou est-ce que le fonds est un trou noir duquel rien ne peut ressortir ?


Ben, c'est comme le reste, il n'y a pas de règles...
Personnellement je travaille avec des quotas, sur Le Livre de M, c'était 60, il en reste 6 (si j'ai bien compté). Arrivé à 60, j'arrête d'envoyer des SP papier, ou s'il y a eu retirage, j'augmente le quota (ou pas). J'ai des livres sur lesquels il me reste des SP papiers (dans mon bureau) donc si on me demande et que ça semble pertinent j'envoie. Sur Terminus, je n'en envoie plus, par exemple (il est programmé en poche pour mars 2021 et j'ai très peu de stock). Après deux ans les livres sont considérés comme du fonds, mais aussi passent en poche pour la plupart, donc c'est plutôt au poche de prendre le relais.
Au marketing ils tiennent compte des audiences, j'avoue que je tiens surtout compte de la qualité des blogs, et de la qualité des papiers. Il y a des blogueuses, des blogueurs qui font des photos, de super critiques, etc, ils sont au sommet de ma liste.
A part un ou deux blogs vidéo avec qui j'ai le contact direct, c'est le marketing qui s'occupe de cette partie du truc.
Je fais très peu de SP systématique, ce qui veut dire que chaque SP est pensé en fonction de l'ouvrage et je donne toujours la priorité à ceux qui me l'ont demandé.

Pour chaque ouvrage, je contacte un certain nombre de blogueurs pour leur demander s'ils veulent le bouquin ou pas et ainsi compléter ma liste.Ça prend un temps fou, mais comme c'est quasi impossible de faire un lancement presse en imaginaire (en tout cas chez Albin Michel), c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour défendre les titres/les auteurs. Là je suis en plein justement dans les demandes pour Léafar Izen.

Pour les libraires, c'est encore autre chose : dans la mesure du possible, j'envoie toujours un sp qui m'est demandé, même si le bouquin a trois ans. On m'a demandé un "livre qui secouait" il y a deux jours... Et hop je sors un Kameron Hurley de mon stock.

GD
Avatar de l’utilisateur
Lucie Chenu
Patrouilleur temporel
Messages : 61
Enregistré le : 21 janvier 2020 à 14:44

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Lucie Chenu » 26 juin 2020 à 18:09

Merci de ta réponse, je vois que c'est bien casse-tête. Mais tu parles surtout de blogs, finalement, les critiques en revues ou presse papier, ça t'intéresse moins, pour la partie vente de ton boulot ?

Kameron Hurley, j'aimerais bien qu'on en parle plus, qu'elle se vende beaucoup et que tu publies d'autres ! Ça a été une très grosse claque !
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 968
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 26 juin 2020 à 18:23

Lucie Chenu a écrit :Merci de ta réponse, je vois que c'est bien casse-tête. Mais tu parles surtout de blogs, finalement, les critiques en revues ou presse papier, ça t'intéresse moins, pour la partie vente de ton boulot ?

Kameron Hurley, j'aimerais bien qu'on en parle plus, qu'elle se vende beaucoup et que tu publies d'autres ! Ça a été une très grosse claque !


Alors je ne m'occupe pas de la presse (sauf Bifrost, car c'est plus simple). AMI a une attachée de presse pour la presse nationale qui fait un super boulot, mais il y a peu de fenêtres de tir et sur certains livres on a globalement tout eu, comme Terminus.
AMI a une nouvelle attachée de presse pour la Presse Quotidienne Régionale et la presse locale ; justement j'ai commencé à bosser avec elle sur La Fin des étiages la semaine dernière. On a toujours eu énormément de presse locale, en tout cas infiniment plus qu'à mon poste précédent.
Et je bénéficie aussi de l'aide d'Albin Michel Canada pour le Canada, qui n'est pas un marché négligeable.

Cela dit je devrais pas non plus m'occuper des blogueurs/influenceurs (c'est mon côté disruptif), mais avec Claire L. qui s'en occupe, on a très vite défini nos périmètres respectifs et je crois que ça fonctionne super bien. Sur Le Livre de M, elle a décroché des trucs de dingue, notamment sur Instagram, car elle connaît très bien ses contacts.

//

J'ai reçu hier les comptes d'exploitations des titres de 2018... Le seul qui est lourdement déficitaire c'est celui de Les étoiles sont légion de Kameron Hurley, tous les autres sont largement positifs ou à l'équilibre. Donc, en ce qui me concerne c'est game over, et ça l'aurait été sans la crise sanitaire. J'ai défendu ce roman autant que je l'ai pu. Au final, c'est le public qui tranche/ a tranché.

GD
Avatar de l’utilisateur
Lucie Chenu
Patrouilleur temporel
Messages : 61
Enregistré le : 21 janvier 2020 à 14:44

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Lucie Chenu » 26 juin 2020 à 18:48

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :J'ai reçu hier les comptes d'exploitations des titres de 2018... Le seul qui est lourdement déficitaire c'est celui de Les étoiles sont légion de Kameron Hurley, tous les autres sont largement positifs ou à l'équilibre. Donc, en ce qui me concerne c'est game over, et ça l'aurait été sans la crise sanitaire. J'ai défendu ce roman autant que je l'ai pu. Au final, c'est le public qui tranche/ a tranché.


Quel dommage :-( A ton avis, qu'est-ce qui peut expliquer ça ? Tu as eu des retours négatifs sur ce bouquin ?
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 968
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 26 juin 2020 à 19:08

Lucie Chenu a écrit :
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :J'ai reçu hier les comptes d'exploitations des titres de 2018... Le seul qui est lourdement déficitaire c'est celui de Les étoiles sont légion de Kameron Hurley, tous les autres sont largement positifs ou à l'équilibre. Donc, en ce qui me concerne c'est game over, et ça l'aurait été sans la crise sanitaire. J'ai défendu ce roman autant que je l'ai pu. Au final, c'est le public qui tranche/ a tranché.


Quel dommage :-( A ton avis, qu'est-ce qui peut expliquer ça ? Tu as eu des retours négatifs sur ce bouquin ?


Oui, il y a eu des mauvaises critiques et des critiques tièdes. Et même des bonnes critiques ;-)
Mais pour moi la raison est ailleurs. Un livre clivant pour qu'il fonctionne il faut qu'il ait des champions, des défenseurs, des porte-étendards, des lectrices, des lecteurs enthousiastes qui inlassablement défendent le truc et ne lâchent rien, qui expliquent pourquoi le livre clivant est aussi important. Ce roman de Kameron Hurley n'a pas eu ça ; par contre, il a eu deux trois très beaux articles féminin/féministes sur ses thématiques.

GD
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1372
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar FeydRautha » 26 juin 2020 à 19:34

Il y avait un vrai truc dans ce livre. Mais c'est ce truc qui le rendait intéressant qui a aussi causé sa perte, évidemment.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2591
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar M » 26 juin 2020 à 20:32

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :
J'ai reçu hier les comptes d'exploitations des titres de 2018... Le seul qui est lourdement déficitaire c'est celui de Les étoiles sont légion de Kameron Hurley, tous les autres sont largement positifs ou à l'équilibre. Donc, en ce qui me concerne c'est game over, et ça l'aurait été sans la crise sanitaire. J'ai défendu ce roman autant que je l'ai pu. Au final, c'est le public qui tranche/ a tranché.

GD


Mis à part le Hurley (qui amha gagne a être lu mais et tellement déstabilisant) c'est une tres bonne nouvelle. Ça veut dire que les autres titres de ton lancement ont trouvé leur public.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 968
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 26 juin 2020 à 23:33

M a écrit :Mis à part le Hurley (qui amha gagne a être lu mais et tellement déstabilisant) c'est une tres bonne nouvelle. Ça veut dire que les autres titres de ton lancement ont trouvé leur public.


Ben justement, non, je trouve pas.
Anatèm on est loin d'avoir fait le plein ; on aurait dû faire 10 000 sur le tome 1, la presse a manqué, ainsi qu'un autre prix.
American Elsewhere on est passé un peu à côté, mais à 29 euros le bout il ne pouvait pas en être autrement.
Mage de bataille se vend tellement en numérique que je subodore une inadéquation au niveau de son prix en papier vis à vis du public réel du titre.
Le soucis c'est le prix de vente, ce n'est pas un soucis "circonscrit" à AMI. C'est un soucis général. On sait très bien que la surproduction fait baisser les mises en place et donc augmenter le prix unitaire.
Depuis l'arrivée de Gilles Haéri chez Albin, les prix des AMI ont plutôt baissé (à pagination comparable). Et puis, là j'ai fait faire des Comptes d'Exploitation Prévisionnels hyper précis, avec intégration des ventes numériques, des ventes poche, de l'export et du audiolivre. C'est un outil très précieux, car il me permet de voir ce que donne un tirage à 4000 et deux réimpressions à 1000, donc en fait c'est un outil comptable qui me permet d'analyser des modèles de ventes/commercialisations réalistes et non théoriques.

Je tiens toutefois à vous rassurer : je préfère travailler sur des textes que de faire des tableaux excel en A3.

GD
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1141
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Albin Michel Imaginaire

Messagepar Aldaran » 27 juin 2020 à 00:06

Lucie Chenu a écrit :Kameron Hurley, j'aimerais bien qu'on en parle plus, qu'elle se vende beaucoup et que tu publies d'autres ! Ça a été une très grosse claque !

De mon côté, si j'ai bien noté le « côté clivant » du bouquin et qu'il est depuis quelques mois noyé dans ma PAL qui n'avance pas,
j'aurais également aimé qu'on parle davantage des Étoiles sont légion (on a les contradictions qu'on peut).
Mais on parle beaucoup de chiffres, finalement, pas tellement du bouquin.
Je ne sais pas si c'est l'endroit idoine pour ce faire, mais je trouverais cool que Lucie nous parle de cette claque qu'elle a reçue.
Ah ! Je viens de retrouver l'endroit idoine.
Modifié en dernier par Aldaran le 27 juin 2020 à 00:15, modifié 3 fois.

Retourner vers « Toute l'actu »