Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1571
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar FeydRautha » 28 mai 2019 à 13:22

Ouais, il parait que "les bons auteurs de science fiction devraient uniquement concevoir leur rôle comme politique". Enfin, il parait.
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1188
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar Apophis » 28 mai 2019 à 13:41

Oui, ça m'a fait bondir moi aussi quand j'ai lu l'article auquel tu fais référence.
"L'espoir n'est pas beaucoup plus que la prémonition d'un regret" - R. Scott Bakker
Avatar de l’utilisateur
Headcrab
Patrouilleur temporaire
Messages : 34
Enregistré le : 22 janvier 2016 à 22:32

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar Headcrab » 28 mai 2019 à 15:18

La citation brute est en effet bien trop contraignante à mon goût mais je serai plutôt d'accord avec ce qui suit dans l'interview : "...Mais la SF est forcément politique. On va nécessairement croiser le champ politique à un moment donné du récit et soulever des questions sur le vivre-ensemble, le rapport au pouvoir, le lien collectif…"

Quant à Underground Airlines, c'est tout à fait surprenant. Luna remportant le prix ne m'aurait pas dérangé non plus.
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1188
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar Apophis » 28 mai 2019 à 15:28

Je plussoie pour Luna, tout comme pour Anatèm et Dans la toile du temps.
"L'espoir n'est pas beaucoup plus que la prémonition d'un regret" - R. Scott Bakker
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Xeelee
Messages : 1205
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 28 mai 2019 à 15:46

Ils ont élu le seul bouquin étranger dont Bifrost n'a pas conseillé la lecture en se disant : "là, c'est sûr on ne peut pas se tromper, coco".
D'une certaine façon, c'est flatteur. ;-)
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2741
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar M » 28 mai 2019 à 15:57

Dezinguer le Ada Palmer. Comme il est encensé par la blogosphère, il aura peut être le GPI.

C'est vrai que Luna c'est très bien aussi.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3598
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar Olivier Girard » 28 mai 2019 à 16:12

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Ils ont élu le seul bouquin étranger dont Bifrost n'a pas conseillé la lecture en se disant : "là, c'est sûr on ne peut pas se tromper, coco".
D'une certaine façon, c'est flatteur. ;-)
Pas faut. "Bifrost : la boussole inversée du goût sûr en matière de SF".
Avatar de l’utilisateur
Soleilvert
Cookie Monster
Messages : 630
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:42

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar Soleilvert » 28 mai 2019 à 17:45

9) Essai
Libère-toi cyborg ! le pouvoir transformateur de la science-fiction féministe de ïan Larue (Cambourakis)

Les quelques comptes rendus font peur ... L'idée de base est pourtant intéressante.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 12971
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar Erwann » 28 mai 2019 à 17:59

Soleilvert a écrit :
9) Essai
Libère-toi cyborg ! le pouvoir transformateur de la science-fiction féministe de ïan Larue (Cambourakis)

Les quelques comptes rendus font peur ... L'idée de base est pourtant intéressante.

La critique dans le Bifrost 94 disait qu'il s'agissait « d'une lecture très recommandable. » ;-)
Avatar de l’utilisateur
Gromovar
L'équipe du Bélial'
Messages : 609
Enregistré le : 27 janvier 2012 à 23:55

Re: Grand Prix de l'Imaginaire 2019

Messagepar Gromovar » 28 mai 2019 à 18:26

Headcrab a écrit :...Mais la SF est forcément politique. On va nécessairement croiser le champ politique à un moment donné du récit et soulever des questions sur le vivre-ensemble, le rapport au pouvoir, le lien collectif…"


Je suis en train de lire des choses absolument passionnantes sur le vivre-ensemble dans une société de poulpes upliftés, dans le nouveau Tchaikovski.
Finalement, ils ont raison les gars-là, c'est vrai que c'est pas facile le vivre-ensemble (en plus d'être un concept tellement bateau qu'on pourrait faire monter un couple de chaque espèce d'animal à l'intérieur), à fortiori chez les poulpes upliftés.

Dommage qu'on ne puisse plus utiliser l’expression "politiquement correct" sans être accusé de faire le jeu du FRN, parce que sinon, dans le cas précis de ce GPI, elle serait parfaitement appropriée.

Retourner vers « Toute l'actu »