Harcèlement sexuel dans l'édition

Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1344
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Aldaran » 02 juin 2021 à 13:40

Weirdaholic a écrit :"autrice", en bonne logique historique, c'est ce dernier terme qui devrait être privilégié - voir l'article d'Aurore Evain.

Ce qui est fou, avec autrice (et les autres noms relevant des métiers), c'est qu'il existe une règle de grammaire limpide mais que personne n'en tient compte.
Pas même les dictionnaires. C'est ouf.
Avatar de l’utilisateur
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 484
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Caliban » 02 juin 2021 à 14:41

Pierre-Paul Durastanti a écrit :
Bragelonne was founded in 1995 by Marsan and Alain Névant, and is widely credited with popularizing SF and fantasy in France.

Rien à voir avec le fil, mais comment traduirais-tu ce popularizing ? "Vulgariser la SF en France" ?
Pas sûr de comprendre l'idée...
Herbefol
Xeelee
Messages : 1030
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Herbefol » 02 juin 2021 à 15:06

Weirdaholic a écrit :même s'ils jugent Marsan innocent, ils devraient bien admettre qu'ils ont un problème)

Je vais rebondir sur ce point. Qui sont ce "ils" ?
Dans les nombreuses réactions que je vois passer sur cette affaire, j'ai vraiment l'impression que la plupart des gens ne comprennent pas ou oublient un point essentiel : Marsan est tout en haut de l'échelle hiérarchique de l'entreprise. Autrement dit, tant qu'il n'est pas viré de ce poste, rien de ce que peut faire ou dire l'entreprise ne se fait sans son autorisation/supervision. C'est le principe même d'une hiérarchie d'entreprise.
Si la personne responsable de la communication décidait de communiquer à ce sujet au nom de l'entreprise et que ses déclarations n'étaient pas approuvées par Marsan, iel risquerait des sanctions et du point de vue du droit ce serait justifié.

J'en profite pour revenir sur deux autres points.
D'une part, il n'y a à ma connaissance aucune action en justice intentée contre Marsan à l'heure actuelle. Et ça fait probablement partie des choses qui rendent son éviction plus compliquée.
D'autre part, la plupart des gens qui commentent ont l'air de considérer qu'il est simple et rapide de se débarrasser de lui (je suis convaincu du contraire) sans pour autant s'intéresser une seconde à une question pourtant importante dans le cas d'un remplacement de Marsan : par qui ? Ça peut être un point de blocage : y a-t-il quelqu'un avec les capacités et l'envie (parce que ça aussi ça importe) de reprendre sa place ? Cela me rappelle un peu ces nombreuses élections où tout le monde est d'accord pour virer le sortant mais où on n'arrive pas à se décider sur le remplaçant.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 484
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Caliban » 02 juin 2021 à 15:11

Shibia a écrit :Et Sabrina Calvo et son avocate évoquent donc un truc qui ressemble bien à la clause de cession journalistique pour refuser la republication de Wonderful mais ça risque d'être une belle mélasse juridique

Pas tant que ça. L'argument de la "clause de cession" — ou plus précisément ici, de l'aliénation, ce qui pose encore d'autres problèmes sémantiques — ne me semble pas tenable, dans la mesure où Sabrina explique elle-même avoir aujourd'hui « un regard un peu plus clair sur tout ça », en tant que femme : de son propre aveu, ce ne sont donc ni Bragelonne ni Marsan qui ont changé, mais son propre regard. Ca peut donner un débat juridique intéressant sur les conséquences contractuelles de la transsexualité,  mais pas vraiment contribuer à celui sur le droit moral des auteurs face à des comportements déviants, il me semble.

Son autre argument (en gros, elle était d'accord pour que le roman soit republié, mais on ne lui avait pas dit que ça entrait dans le cadre d'une campagne de promotion des 20 ans de Brage) me semble bien plus opératoire juridiquement, quoique d'assez mauvaise foi...


Par ailleurs, je la trouve un peu gonflée de s'en prendre aux Utopiales. Le Festival n'est évidemment pas parfait, mais Jeanne Debats ne me semble pour le moins pas suspecte de transphobie. A titre personnel, les détournements systématiques de tables rondes ou de débats par Sabrina elle-même comptent parmi les rares "choses très problématiques" que j'ai pu y observer de ce point de vue.
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Axiomatique
Messages : 112
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Weirdaholic » 02 juin 2021 à 19:38

Herbefol a écrit :Je vais rebondir sur ce point. Qui sont ce "ils" ?

Dans mon esprit, c'étaient les 4 autres administrateurs de Bragelonne (à qui les 8 autrices ont également écrit)... Stéphane Marsan est président, mais il y a aussi un Directeur Général (Alain Névant) et 3 autres administrateurs, voir le détail sur Societe.com.

Sinon, je ne suis pas sûr les 25 femmes interrogées par Mediapart et les 8 autrices susmentionnées (2 catégories qui se recoupent un peu) réclament forcément l'éviction de Marsan de Bragelonne, j'ai l'impression (mais je peux me tromper) qu'elles attendent avant tout une réaction autre que le silence assourdissant qui est celui de Bragelonne depuis un mois (par exemple l'ouverture d'une enquête interne).

De son côté, Bragelonne a visiblement décidé de ne rien faire qui puisse passer pour une reconnaissance implicite de culpabilité, y compris la proposition de Sabrina Calvo de reverser ses droits d'auteur à une association féministe (qui j'imagine aurait pu satisfaire ses 7 co-signataires)...
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1262
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 02 juin 2021 à 20:07

Caliban a écrit :
Pierre-Paul Durastanti a écrit :Rien à voir avec le fil, mais comment traduirais-tu ce popularizing ? "Vulgariser la SF en France" ?
Pas sûr de comprendre l'idée...


Bêtement "populariser", je pense. Ce qui me paraît peut-être soutenable pour la fantasy (et encore, Pocket était là avant), mais risible pour la SF. [/HS off]
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 7075
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Thomas Day » 03 juin 2021 à 12:34

Histoire de détendre l'ambiance, j'ai le plaisir de vous annoncer que le prix Hellfest Inferno 2021 (qui ne peut que récompenser un ouvrage Bragelonne, rappelons-le) a été décerné à Christopher Ruocchio pour L'empire du silence - ça ne s'invente pas.

TD
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 867
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Shibia » 03 juin 2021 à 14:16

Vu le passif du Hellfest sur le harcèlement sexuel, et sa façon de gérer - en son temps - les accusations à l'encontre de la direction, je trouve ce double troll assez bien trouvé.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets
Avatar de l’utilisateur
Bruno78
L'équipe du Bélial'
Messages : 1224
Enregistré le : 19 avril 2009 à 22:58

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Bruno78 » 05 juin 2021 à 12:01

Je n'ai pas tout suivi sur les accords (ou non) entre Sabrina Calvo et Bragelonne mais, quoi qu'il en soit, son livre était bien dispo ce matin à la FNAC de Chambourcy.
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 867
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: Harcèlement sexuel dans l'édition

Messagepar Shibia » 05 juin 2021 à 13:40

Bruno78 a écrit :Je n'ai pas tout suivi sur les accords (ou non) entre Sabrina Calvo et Bragelonne mais, quoi qu'il en soit, son livre était bien dispo ce matin à la FNAC de Chambourcy.


De nombreux libraires ont confirmé l'avoir reçu. Et certain·e·s avoir annoncé sur Twitter ne pas le mettre en rayon et direct en retour pour
respecter la volonté de l'autrice
.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets

Retourner vers « Toute l'actu »