Grand prix de l'imaginaire 2021

Avatar de l’utilisateur
PhilB
L'équipe du Bélial'
Messages : 622
Enregistré le : 18 mai 2009 à 13:03

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar PhilB » 10 mai 2021 à 13:34

Erwann a écrit :Roman francophone
Le Sanctuaire de Laurine Roux (Le Sonneur)

Tiens, une question me turlupine, me taraude et me tracasse. Comment se fait la distinction entre romans et nouvelles pour le GPI ? Parce que là, catégorie roman francophone, on récompense un texte de 150 pages, assez aéré niveau maquette. Dans le même temps, Vigilance de Bennett figurait en catégorie nouvelle étrangère, alors qu'il me semble (je peux me gourer) sensiblement plus long. Ca marche aussi avec Helstrid l'an dernier, pour rester du côté des francophones et des titres récompensés.

Ca se fait au doigt mouillé ou bien ? (j'ai cherché mais je n'ai pas trouvé de critères sur ce point sur le site du GPI).
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Xeelee
Messages : 1348
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 10 mai 2021 à 13:41

PhilB a écrit :
Erwann a écrit :Roman francophone
Le Sanctuaire de Laurine Roux (Le Sonneur)

Tiens, une question me turlupine, me taraude et me tracasse. Comment se fait la distinction entre romans et nouvelles pour le GPI ? Parce que là, catégorie roman francophone, on récompense un texte de 150 pages, assez aéré niveau maquette. Dans le même temps, Vigilance de Bennett figurait en catégorie nouvelle étrangère, alors qu'il me semble (je peux me gourer) sensiblement plus long. Ca marche aussi avec Helstrid l'an dernier, pour rester du côté des francophones et des titres récompensés.

Ca se fait au doigt mouillé ou bien ? (j'ai cherché mais je n'ai pas trouvé de critères sur ce point sur le site du GPI).


Les gens qui lisent en numérique peuvent très facilement calibrer un texte en nombre de signes espaces compris.
Je ne connais pas le calibrage de Vigilance (que j'ai en papier), mais je dirais plus de 200 000 signes, à vue de nez.
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3618
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar Olivier Girard » 10 mai 2021 à 13:49

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Je ne connais pas le calibrage de Vigilance (que j'ai en papier), mais je dirais plus de 200 000 signes, à vue de nez.
Autour de 220 000, je crois.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 901
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar Pyjam » 10 mai 2021 à 14:40

Quand vous parlez de signes, ça inclut la ponctuation ? l’apostrophe ? le trait d’union ? l’espace ?
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 13238
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar Erwann » 10 mai 2021 à 14:44

Pyjam a écrit :Quand vous parlez de signes, ça inclut la ponctuation ? l’apostrophe ? le trait d’union ? l’espace ?

Les signes, pour le comptage, concernent tous les caractères : lettres, chiffres, ponctuation et espaces.
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Axiomatique
Messages : 112
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar Weirdaholic » 10 mai 2021 à 19:08

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :
Pierre-Paul Durastanti a écrit :
Soleilvert a écrit :Roman francophone : L’Anomalie de Hervé Le Tellier, c'était faisable, le prix Goncourt ça fait tache ?


Mais pitié ! Quel intérêt ?


Ça aiderait pour les ventes, vu que ça n'a pas si bien marché que ça.


Ah moi j'avais justement peur qu'ils le couronnent, histoire d'attribuer les chiffres de vente du bouquin au GPI... ^_^

(Après, je ne l'ai pas lu, mais ça ne m'attire pas, j'ai l'impression qu'il joue avec le genre plus qu'il ne l'illustre, mais je me trompe peut-être ?)
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1643
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar FeydRautha » 10 mai 2021 à 20:12

Weirdaholic a écrit :(Après, je ne l'ai pas lu, mais ça ne m'attire pas, j'ai l'impression qu'il joue avec le genre plus qu'il ne l'illustre, mais je me trompe peut-être ?)


C'est exactement ça. Il vient de l'oulipo, ne pas l'oublier. Cela dit, ça tient debout comme roman de blanche qui flirte avec les genres. (En fait, il explore plusieurs genres à travers ce roman.)
Avatar de l’utilisateur
Lucie Chenu
Axiomatique
Messages : 148
Enregistré le : 21 janvier 2020 à 14:44

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar Lucie Chenu » 10 mai 2021 à 20:14

FeydRautha a écrit :
Weirdaholic a écrit :(Après, je ne l'ai pas lu, mais ça ne m'attire pas, j'ai l'impression qu'il joue avec le genre plus qu'il ne l'illustre, mais je me trompe peut-être ?)


C'est exactement ça. Il vient de l'oulipo, ne pas l'oublier. Cela dit, ça tient debout comme roman de blanche qui flirte avec les genres. (En fait, il explore plusieurs genres à travers ce roman.)

J'ai essayé de le lire. Pourtant, j'aime bien l'OuLiPo, mais là... Disons que j'avais d'autres choses plus intéressantes qui me faisaient de l'oeil.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1643
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar FeydRautha » 10 mai 2021 à 20:16

Lucie Chenu a écrit :J'ai essayé de le lire. Pourtant, j'aime bien l'OuLiPo, mais là... Disons que j'avais d'autres choses plus intéressantes qui me faisaient de l'oeil.


Je t'avoue l'avoir lu par curiosité plus qu'autre chose.
Avatar de l’utilisateur
yogo
Disciple de Griaule
Messages : 438
Enregistré le : 05 septembre 2012 à 19:11

Re: Grand prix de l'imaginaire 2021

Messagepar yogo » 10 mai 2021 à 23:23

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :
PhilB a écrit :
Erwann a écrit :Roman francophone
Le Sanctuaire de Laurine Roux (Le Sonneur)

Tiens, une question me turlupine, me taraude et me tracasse. Comment se fait la distinction entre romans et nouvelles pour le GPI ? Parce que là, catégorie roman francophone, on récompense un texte de 150 pages, assez aéré niveau maquette. Dans le même temps, Vigilance de Bennett figurait en catégorie nouvelle étrangère, alors qu'il me semble (je peux me gourer) sensiblement plus long. Ca marche aussi avec Helstrid l'an dernier, pour rester du côté des francophones et des titres récompensés.

Ca se fait au doigt mouillé ou bien ? (j'ai cherché mais je n'ai pas trouvé de critères sur ce point sur le site du GPI).


Les gens qui lisent en numérique peuvent très facilement calibrer un texte en nombre de signes espaces compris.
Je ne connais pas le calibrage de Vigilance (que j'ai en papier), mais je dirais plus de 200 000 signes, à vue de nez.


D'après Kobo :

Vigilance environ 35 000 mots
Le Sanctuaire environ 28 000 mots

Retourner vers « Toute l'actu »