Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Avatar de l’utilisateur
Lucie Chenu
Axiomatique
Messages : 126
Enregistré le : 21 janvier 2020 à 14:44

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar Lucie Chenu » 12 avril 2021 à 07:55

Pierre-Paul Durastanti a écrit :
M a écrit :Je n'y connais rien à l'édition à part tous ce que vous nous apprenez sur le forum. Il gagne combien l'auteur qui vend 200 000 exemplaires ?


Ben, 100 fois plus que l'autre. ^^
Soit, sur un grand format à 24€, à 10% de droits sur le prix public (ça peut être plus à ce niveau de succès), près de 500.000€, de quoi ne pas avoir trop de soucis...
Sachant que Damasio est très proche de cette tranche-là, s'il n'y est pas déjà.


En combien de temps, les 200 000 exemplaires venus / 500 000 gagnés € ? Et pour chaque livre ? Y compris les recueils de nouvelles ? Sachant que 10 % (à propos, c'est pas sur le prix hors taxes, plutôt que le prix public ?) d'un recueil vendu 2 €, ça fait tout de suite nettement moins au bout du compte...

M a écrit :Ah oui quand même. Effectivement les auteurs ne vivent pas dans le même monde alors. Merci pour la précision.


Je ne sais pas bien dans quel sens tu dis ça, si c'est "ils ne vivent pas dans le même monde que nous" ou bien "dans le même monde les uns que les autres". Parce que la proposition 2 est nettement vraie. Les auteurs jeunesse, par exemple, reçoivent péniblement 4 % du prix de vente hors taxe. Et le nombre de ceux qui vendent à 200 000 exemplaires (encore une fois, en combien de temps ?) est assez faible, sans compter que pour un auteur, tous ses livres ne se vendront pas aussi bien.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2880
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar JDB » 12 avril 2021 à 09:38

Lucie Chenu a écrit :
En combien de temps, les 200 000 exemplaires venus / 500 000 gagnés € ? Et pour chaque livre ? Y compris les recueils de nouvelles ? Sachant que 10 % (à propos, c'est pas sur le prix hors taxes, plutôt que le prix public ?) d'un recueil vendu 2 €, ça fait tout de suite nettement moins au bout du compte...

C'est toute la question.
Dans le cas d'un auteur comme Damasio, dont son éditeur pouvait légitimement espérer que son nouveau roman aurait un succès comparable à celui du précédent, on peut supposer qu'il a d'abord perçu une avance sur droits d'auteur en conséquence.
Ensuite, si cela se passe comme j'ai pu l'observer avec celles de mes traductions qui ont été des best-sellers (Ken Follett, la réédition d'Anatomie de l'horreur), les comptes sont arrêtés en fin d'année et, dans le courant de l'année suivante, l'éditeur envoie un relevé des droits à l'auteur et lui verse ses droits d'auteur, à condition que l'avance ait été couverte.
Cas particulier, que j'ai découvert à ma grande joie avec Anatomie de l'horreur, certains éditeurs ne procèdent ainsi que si le livre a été exploité plus de six mois; dans le cas contraire, on renvoie le versement des droits d'auteur à l'année suivante (Anatomie de l'horreur est sorti en automne 2018, je n'ai rien touché en 2019 et j'ai dû attendre 2020 pour toucher mes droits sur les années 2019-2020; précision: mon avance était égale à zéro: Albin Michel avait racheté les droits sur ma traduction au Rocher, qui les détenait toujours, et m'a dit de m'adresser à eux; comme ils avaient toujours été sourds à mes demandes de relevés de droits, je n'ai même pas essayé.
Oui, je sais, c'est compliqué.
Et ne pas oublier qu'un contrat d'édition se négocie, que l'auteur peut avoir un avantage à étaler le versement de ses droits (pour payer moins d'impôts, par exemple), qu'une même avance peut porter sur plusieurs ouvrages, etc.
Note: ce qui précède est un mélange de connaissances acquises et d'hypothèses. Je peux me tromper sur certains points.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2756
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar M » 12 avril 2021 à 09:57

Lucie Chenu a écrit :
M a écrit :Ah oui quand même. Effectivement les auteurs ne vivent pas dans le même monde alors. Merci pour la précision.


Je ne sais pas bien dans quel sens tu dis ça, si c'est "ils ne vivent pas dans le même monde que nous" ou bien "dans le même monde les uns que les autres". Parce que la proposition 2 est nettement vraie. Les auteurs jeunesse, par exemple, reçoivent péniblement 4 % du prix de vente hors taxe. Et le nombre de ceux qui vendent à 200 000 exemplaires (encore une fois, en combien de temps ?) est assez faible, sans compter que pour un auteur, tous ses livres ne se vendront pas aussi bien.


Proposition 2.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 1220
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 12 avril 2021 à 12:20

Trouver des circonstances -- fiscales -- atténuantes à un mec de gôche qui tient un discours macroniste en diable et qui piétine au passage ses consœurs et confrères moins privilégiés que lui ? Je crois que vous vous trompez sur ce qui est en jeu. Bref.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1591
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar FeydRautha » 12 avril 2021 à 12:50

Lucie Chenu a écrit :En combien de temps, les 200 000 exemplaires venus / 500 000 gagnés € ?


Même si c'est en 10 ans, à 50k€/an, moi, par nécessité vitale, j'arrête de bosser et je m'installe au soleil !
Avatar de l’utilisateur
Lucie Chenu
Axiomatique
Messages : 126
Enregistré le : 21 janvier 2020 à 14:44

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar Lucie Chenu » 12 avril 2021 à 12:56

Pierre-Paul Durastanti a écrit :Trouver des circonstances -- fiscales -- atténuantes à un mec de gôche qui tient un discours macroniste en diable et qui piétine au passage ses consœurs et confrères moins privilégiés que lui ? Je crois que vous vous trompez sur ce qui est en jeu. Bref.


Circonstances atténuantes fiscales ? Si c'est parce que j'ai parlé de TVA, c'était juste pour essayer de m'y retrouver... (quand je vois les fautes de frappe que j'ai faites ce matin, je ne m'étonne pas d'avoir eu du mal à comprendre les chiffres, mais pour ce qui est en jeu, ne t'en fais pas, c'est clair)
Avatar de l’utilisateur
Lhisbei
L'équipe du Bélial'
Messages : 288
Enregistré le : 03 janvier 2011 à 11:18
Contact :

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar Lhisbei » 12 avril 2021 à 13:22

La zone du dehors 150 000 exemplaires (tous formats confondus je suppose)
La Horde du Contrevent 400 000 exemplaires (idem)
Les Furtifs 65 000 exemplaires dès le premier mois (grand format)

(données trouvées sur wikipedia, ça vaut ce que ça vaut)

Entre 1999 (la zone du dehors) et 2019 (les furtifs) soit 20 ans et 615 000 exemplaires, je ne m'inquièterai pas trop pour ses finances.

Pour avoir vu l'emprise (oui, je choisis ce mot à dessein, ça m'a fait flipper) qu'il a sur les foules de jeunes (rebelles ? ) en conf aux Utos, je m'inquièterais plus de son aspect "gourou" pour ma part.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2502
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar ubikD » 12 avril 2021 à 15:53

Trouver des circonstances -- fiscales -- atténuantes à un mec de gôche qui tient un discours macroniste en diable et qui piétine au passage ses consœurs et confrères moins privilégiés que lui ? Je crois que vous vous trompez sur ce qui est en jeu. Bref.

C'est même à cela que l'on reconnait les vrais mecs de - gôche -, ahah !
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1851
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar Nébal » 13 avril 2021 à 09:52

Lhisbei a écrit :Pour avoir vu l'emprise (oui, je choisis ce mot à dessein, ça m'a fait flipper) qu'il a sur les foules de jeunes (rebelles ? ) en conf aux Utos, je m'inquièterais plus de son aspect "gourou" pour ma part.


Oh, oui. Il m'inquiète depuis très longtemps, ce côté "gourou". Je ne sais pas bien ce qui lui est directement imputable à cet égard, et ce qui provient parfois accidentellement des lecteurs à la base (même si la projection de l'auteur dans le héros messianique de La Zone du Dehors, bon...), mais ça m'a toujours mis mal à l'aise et c'est visiblement pas près de s'arrêter.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1591
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Interview de Damasio dans "Livres Hebdo"

Messagepar FeydRautha » 13 avril 2021 à 10:06

Nébal a écrit :
Lhisbei a écrit :Pour avoir vu l'emprise (oui, je choisis ce mot à dessein, ça m'a fait flipper) qu'il a sur les foules de jeunes (rebelles ? ) en conf aux Utos, je m'inquièterais plus de son aspect "gourou" pour ma part.


Oh, oui. Il m'inquiète depuis très longtemps, ce côté "gourou". Je ne sais pas bien ce qui lui est directement imputable à cet égard, et ce qui provient parfois accidentellement des lecteurs à la base (même si la projection de l'auteur dans le héros messianique de La Zone du Dehors, bon...), mais ça m'a toujours mis mal à l'aise et c'est visiblement pas près de s'arrêter.


C'est aussi ce qui m'avait déjà mis très mal à l'aise avec Houellebecq, il y a 20 ans. La fabrique des messies est à nouveau à l'œuvre autour de Damasio. Et il n'y a à mon avis rien d'innocent là-dedans. (Il y a un bon bouquin de SF qui parle de ça, il serait temps de le rééditer. Oh wait...)

Retourner vers « Toute l'actu »