Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1420
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Razheem L'insensé » 07 octobre 2014 à 11:52

Image

Nous sommes en 2025. Le syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles, énigme écologique apparue en 2006, s’est considérablement aggravé, au point que la plupart des pays – et les États-Unis en première ligne – doivent faire face à une grave crise agricole. Orvo, directeur d’une entreprise de pompes funèbres et apiculteur amateur, ébranlé par une tragédie familiale récente, voit ses ruches atteintes : deux d’entre elles ont été désertées. La Finlande – jusque-là épargnée – est-elle à son tour gagnée par la catastrophe ? Très préoccupé par ce phénomène, Orvo tombe par hasard sur un étrange accès vers une sorte de dimension parallèle d’où l’homme semble absent. Orvo a beau mettre en question sa propre lucidité, son instinct lui dit que sa découverte pourrait avoir un lien avec le mystère des disparitions récentes d’abeilles. Et un espoir naît en lui : l’abeille étant considérée dans de nombreuses civilisations comme capable de circuler entre le monde de la vie et celui de la mort, c’est peut-être à travers elle qu’il pourra enfin retrouver son fils perdu…

La critique du roman sur Just A Word.
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3090
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Olivier Girard » 07 octobre 2014 à 16:01

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1420
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Razheem L'insensé » 07 octobre 2014 à 16:54

En effet, elle m'avait poussé à m'intéresser au roman.
De même la critique de Gilles pour l'autre roman du même auteur, m'avait intrigué, son avis étant très atypique dessus.
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Axiomatique
Messages : 153
Enregistré le : 23 juin 2016 à 11:41
Contact :

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Le chien critique » 12 juillet 2018 à 10:15

Après son roman Avec joie et docilité qui m'avait bien emballé, Le sang des fleurs m'a plu par son côté atypique, à la lisière des genres, même si le début fût un peu laborieux.

Plus de détails
Avatar de l’utilisateur
Lutin
Little Green Man
Messages : 353
Enregistré le : 24 juillet 2009 à 15:15
Contact :

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Lutin » 16 octobre 2018 à 13:37

Ca y est j'y suis en plein dedans.
Contrairement à beaucoup, les premières pages me "parlent" beaucoup, avec le syndrome d'effondrement des colonies, et tous les désordres que l'on constate dans le cheptel de nos abeilles.
Et, je peux garantir/confirmer le choc et la détresse ressentis quand une de nos chères colonies s'est purement évanouie d'un jour à l'autre, que la ruche se trouve vide, sans aucun cadavre d'abeille, ou la moindre survivante.

Parfois, je serais tentée d'afficher : "sauvez la nature, mangez du miel", mais comme le "miel" le plus choisi est vendu (et acheté) en supermarché (joyeusement adultéré), ce slogan me paraît tout aussi futile qu' ambivalent...

Bref, pour en revenir au roman, c'est assez saisissant. Une chronique très vite, qui aura aussi l'avantage d'y apporter l’œil d'un apiculteur.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6591
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Thomas Day » 16 octobre 2018 à 13:46

Lutin a écrit :Bref, pour en revenir au roman, c'est assez saisissant. Une chronique très vite, qui aura aussi l'avantage d'y apporter l’œil d'un apiculteur.


On ne dit pas "apicultrice" ?
(C'est une vraie question)

TD
Avatar de l’utilisateur
Lutin
Little Green Man
Messages : 353
Enregistré le : 24 juillet 2009 à 15:15
Contact :

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Lutin » 16 octobre 2018 à 13:53

Thomas Day a écrit :
Lutin a écrit :Bref, pour en revenir au roman, c'est assez saisissant. Une chronique très vite, qui aura aussi l'avantage d'y apporter l’œil d'un apiculteur.


On ne dit pas "apicultrice" ?
(C'est une vraie question)

TD


Ah! nous tombons dans les finesses. Effectivement, on dit aussi apicultrice. J'ai tendance à noyer le métier dans sa fonction première, et je suis assez peu regardante sur la féminisation des termes professionnels. C'est justement une déformation professionnelle, ou les tentatives de féminisation des grades militaires ont été majoritairement très mal vécues au sein de l'Armée (j'ai été officier pendant 17 ans). Alors que, nous les femmes, nous battions pour une considération sur un pied d'égalité avec la gente masculine (à plus forte raison les femmes officiers dans l'Armée de Terre, un personnel assez rare), on nous a pondu cette aberration sans prendre en considération que cette distinction entre homme et femme était combattue depuis 1972 (ni l'Histoire derrière les grades et leur signification)... Quel recul!!!!!

Bref, oui, on dit aussi apicultrice. Je dis les deux indifféremment.
Avatar de l’utilisateur
yogo
Radieux
Messages : 266
Enregistré le : 05 septembre 2012 à 19:11

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar yogo » 16 octobre 2018 à 17:17

L'humble avis de celui qui n'aime pas le miel...
Avatar de l’utilisateur
Lutin
Little Green Man
Messages : 353
Enregistré le : 24 juillet 2009 à 15:15
Contact :

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Lutin » 16 octobre 2018 à 19:11

Et c'est un avis qui m'a convaincue !
Avatar de l’utilisateur
Lutin
Little Green Man
Messages : 353
Enregistré le : 24 juillet 2009 à 15:15
Contact :

Re: Le Sang des Fleurs, Johanna Sinisalo

Messagepar Lutin » 14 novembre 2018 à 13:25

Lu!

Au point de vue technique apicole, c'est presque parfait, mais plus de précisions auraient alourdi les passages avec Orvo apiculteur.
Simplement pour les curieux, l'apiculteur ne touche pas au miel que les abeilles conserve dans les cadres des ruches. A la saison apicole, nous ajoutons des hausses avec des cadres qui servent à récolter le surplus. Ce qu'elle ont dans la partie principale leur est nécessaire pour les mois d'hiver. On n'y touche pas, ce serait criminel.

Voici mon retour

J'espère vous tentez...
Et puis, mangez du miel, sauvez les abeilles!
(mais du miel d'apiculteur, hein, pas la fraude provenant de Chine)

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »