Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9748
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar Erwann » 10 août 2018 à 10:35

(Il m'a semblé qu'on en avait parlé quelque part mais je n'ai rien trouvé sur le forum. Désolé pour l'éventuel doublon.)
Conséquence d'une disparition (An American Story), le prochain roman de Christopher Priest, est annoncé pour le 13 septembre en Lunes d'encre chez Denoël. L'auteur en dit quelques mots par ici et par ici aussi (où il annonce quelques dédicaces en France ainsi que sa présence aux Utopiales). La couverture, divulguée par Priest sur son site, est naturellement signée Aurélien Police.

La fiche du livre.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1691
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar JDB » 13 septembre 2018 à 21:37

Il précise sa pensée ici.
Je... euh...
JDB
Baskerville: la collection de polars victoriens, pour ceux qui aiment le parfum des vieux magazines anglais poussiéreux oubliés dans le grenier et de naphtaline de placard.
lonesome
Radieux
Messages : 265
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar lonesome » 13 septembre 2018 à 23:24

Mon anglais est un peu rouillé où C. Priest nous l'a joue complotiste là ?
Avatar de l’utilisateur
Lorhkan
Patrouilleur temporel
Messages : 72
Enregistré le : 05 décembre 2012 à 22:17
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar Lorhkan » 13 septembre 2018 à 23:31

Je copie-colle ce que j'ai dit sur FB (mais pas sûr d'avoir le courage de poursuivre la conversation sur les deux supports...).

Je trouve qu'il ne fait que poser des questions sur des faits "étranges" énoncés dans les conclusions officielles du 9/11.
Ça ne veut pas dire qu'il considère que les attentats ont nécessairement été menés par les USA en interne, pour prendre l'exemple du complot "extrême". Ça veut simplement dire que certaines conclusions peuvent ne pas être cohérentes avec les faits de départ. C'est détaillé dans son roman.
Et son roman parle de ça, de cette "dissonance cognitive", du fait que les contradicteurs (même ceux qui ont des références) sont systématiquement discrédités en étant traités de complotistes, etc...
C'est un sujet délicat, et dans notre société s'interroger sur le 9/11, pas forcément sur les commenditaires mais plus simplement sur certaines zones d'ombre des attentats, revient systématiquement à être taxé de complotiste.

Priest a pris un risque et le sait bien. Mais il n'apporte aucune conclusion personnelle (en tout cas pas ouvertement, pour le reste je ne suis pas dans sa tête), il pose des questions. Est-ce suffisant pour en faire un complotiste ? Je ne crois pas.
Avatar de l’utilisateur
Lorhkan
Patrouilleur temporel
Messages : 72
Enregistré le : 05 décembre 2012 à 22:17
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar Lorhkan » 13 septembre 2018 à 23:35

Mais aussi (toujours venant de FB) :


Priest dit "Everyone in America knows what happened that day, everyone knows the story that eventually emerged from the US authorities to account for it."
Cette phrase est parfaitement résumée dans l'épigraphe du roman, qui reprend le théorème de Thomas :
"Si des gens définissent des situations comme réelles, alors elles sont réelles dans leurs conséquences. Autrement dit, c'est l'interprétation d'une situation qui détermine l'action."

D'un côté les faits, de l'autre l'interprétation qui en est faite, et qui en vient à modifier les faits à rebours.
Tout son roman est là, dans cet interstice entre fait et interprétation.

Et donc tout le monde sait ce qu'il s'est passé factuellement ("Everyone in America knows what happened that day"). Pour ce qui est de l'interprétation, en revanche... La version officielle tend à modifier certains faits d'après Priest. C'est un problème complexe.

Voilà, vous pouvez lancer les missiles maintenant. ;-)
PascalG
Cookie Monster
Messages : 526
Enregistré le : 20 avril 2009 à 17:52

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar PascalG » 14 septembre 2018 à 13:06

Pas de missiles, en ce qui me concerne. Tu as très bien résumé la position de Chris. Pour en parler, avec lui ? Simple :

Dimanche 16 septembre, à partir de 14h00, salon Fnac Livres, à Paris.

Mercredi 19 septembre, à partir de 17h00, librairie Critic, à Rennes.

Mardi 25 septembre, à partir de 18h00, librairie La dimension fantastique, à Paris.

Les 29 et 30 septembre, aux Aventuriales, à Ménétrol.

Le 5 octobre, à partir de 17h00, librairie La Zone du Dehors, à Bordeaux.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Cookie Monster
Messages : 606
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar Aldaran » 14 septembre 2018 à 15:06

Lorhkan a écrit :Et donc tout le monde sait ce qu'il s'est passé factuellement ("Everyone in America knows what happened that day"). Pour ce qui est de l'interprétation, en revanche... La version officielle tend à modifier certains faits d'après Priest. C'est un problème complexe.
Voilà, vous pouvez lancer les missiles maintenant. ;-)

Pas de missiles sous la main, j'attends une livraison...
Et, quitte à être hors sujet, j'ajoute un degré de complexité à tout cela : ce que Salman Rushdie place dans le mot "truthiness" (c'est à l'oreille, je ne garantie pas l'écriture...), ces choses dites avec tant de conviction qu'elles paraissent vraies aux yeux de tous alors qu'elles ne le sont pas.
lonesome
Radieux
Messages : 265
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar lonesome » 14 septembre 2018 à 18:06

Pas de missiles en effet (attendons de lire le livre) mais beaucoup de maladresses dans le texte de Priest pour se défendre
Commencer en disant qu'il n'y a pas beaucoup de littérature qui traite de l'évènement dans son contexte historique c'est quand même énorme.(One of the matters I noticed, while I was doing the necessary research for the novel, was that there are almost no investigative books about 9/11, fact or fiction, from trade or commercial publishers.)
Je conseille à Priest de lire s'il ne l'a pas fait le rapport de plus de 600 pages de la commission d'enquête parue en 2004 et libre d'accès sur internethttps://www.9-11commission.gov/ ... Report.pdf (et qui n'est pas tendre avec le gouvernement)
Peut-être connait-il aussi les différents essais de Baudrillard ou Derrida sur l’évènement: L'esprit du terrorisme ou Le « concept " du 11 septembre. Dialogue à New-York (octobre-décembre 2001) de Jacques Derrida et Jürgen Habermas avec Giovanna Borradori .Les deux chez Galilé.
Overall they lack objectivity or journalistic skill. The internet is one thing, but the almost complete absence of responsible literature from established publishers is a disgrace. The appearance of An American Story from mainstream publishers in the UK and France is therefore a small breakthrough. Bonjour les chevilles...
Qu'il tape 11 septembre sur Amazon et il trouvera une pléthore de livres, essais, romans, pamphlets... du plus farfelus au plus documenté et autrement aussi important que son livre surement...
everyone knows the story that eventually emerged from the US authorities to account for it. Most people have also heard that the story (the ‘American story’ of my title) is full of illogical reasoning, omissions, bad science, inconsistency, implausible explanations, but they go on preferring the official story because it’s simpler and it maintains the status quo ante.
They are usually lumped in with the cranks, written off by the contempt implicit in the label as oddballs, troublemakers, fringe activists. But in reality the truth movement consists of professional engineers, architects, chemists, airline pilots, physicists, air traffic controllers, scholars, defence analysts. All of these groups (and in membership they number several thousand) have mounted sober and rational dissent from the official story.
Opposer les méchants propagandistes gouvernementaux aux éclairés ingénieurs, architectes... et autres intellectuels est grossier et très orienté (du moins quand on se défend de tout conspirationnisme) Avancer l'argument de la raison est un peu facile, les mêmes experts interviennent aussi à profusion dans le rapport officiel cité plus haut... On le sait malheureusement être universitaire ou spécialiste n'empêche pas (des deux côtés) de se fourvoyer ou se tromper...
Voilà tous ses éléments m'ont plus que troublés. Je répète cependant j'attendrai de lire le roman avant de me faire un avis définitif.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 782
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 14 septembre 2018 à 19:38

Non, ce n'est pas ce qu'il dit. Il dit qu'il n'y en a pas beaucoup de la part des éditeurs ayant pignon sur rue ("trade and commercial").

Et il a visiblement beaucoup lu les livres parus par ailleurs.

Je ne suis pas très enthousiaste sur ce projet, mais méconnaître (ou mal comprendre) à ce point la démarche de Priest me paraît bizarre.
lonesome
Radieux
Messages : 265
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Conséquence d'une disparition, Christopher Priest

Messagepar lonesome » 14 septembre 2018 à 20:00

je ne me prononce pas sur la démarche comme je l'ai dit j'attends de lire le livre, je me base sur les propos avancés dans le texte en lien. On est d'accord il dit bien qu'il n'y a pas beaucoup de livres questionnant le 11 septembre parus chez de grands éditeurs ayant pignon sur rue, ce qui est hautement discutable (je le répète il suffit de faire une recherche sur amazon et vous verrez que ce n'est pas le cas.)

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »