Water Knife, Paolo Bacigalupi

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1876
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Water Knife, Paolo Bacigalupi

Messagepar Razheem L'insensé » 27 octobre 2016 à 13:29

Image

Dans un futur proche, la guerre de l'eau fait rage autour du fleuve Colorado. Détective, assassin et espion, Angel Velasquez protège les intérêts de la Southern Nevada Water Authority. Pour cela, il coupe l'eau ou assassine les personnes indésirables. Envoyé à Phoenix, il y rencontre Lucy Monroe, une journaliste endurcie, et Maria Villarosa, une migrante texane rêvant de fuir vers le Nord.

La critique du roman sur Just A Word.
Et la critique de Gromovar (sur la VO à l'époque).
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1876
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Water Knife, Paolo Bacigalupi

Messagepar Razheem L'insensé » 05 novembre 2016 à 14:22

Et une interview sur Just A Word, et une autre chez Gromovar !
Avatar de l’utilisateur
JFS
Little Green Man
Messages : 399
Enregistré le : 22 avril 2009 à 17:27
Contact :

Re: Water Knife, Paolo Bacigalupi

Messagepar JFS » 16 janvier 2017 à 23:59

Pour moi, c'est plutôt une déception : ma critique sur NooSFère.
Jean-François.
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Radieux
Messages : 233
Enregistré le : 23 juin 2016 à 11:41
Contact :

Re: Water Knife, Paolo Bacigalupi

Messagepar Le chien critique » 30 janvier 2017 à 22:30

Comme Jean-François, une grosse déception : https://lechiencritique.blogspot.fr/2017/01/water-knife.html
Avatar de l’utilisateur
Thomas_at_constellations
Patrouilleur temporel
Messages : 51
Enregistré le : 07 juin 2019 à 12:48

Re: Water Knife, Paolo Bacigalupi

Messagepar Thomas_at_constellations » 13 janvier 2021 à 20:17

J'ai l'impression d'être un nécromancien en postant mon avis ici: https://blogconstellations.home.blog/20 ... acigalupi/
"J’ai adoré ce livre. Accroché par un ensemble que je trouve très cohérent et plausible puis importé dès le tiers du livre par une histoire prenante et rythmée. Quiconque s’intéressant aux risques que fait peser le réchauffement climatique sur la géopolitique mondiale trouvera ce livre plausible et glaçant."
J'avoue que rien qu'en écrivant la chronique j'avais envie de le relire.
« La tombe est vide le héros s’éveille. »

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »