Les Flibustiers de la mer chimique, Marguerite Imbert

Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1953
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Les Flibustiers de la mer chimique, Marguerite Imbert

Messagepar FeydRautha » 03 décembre 2022 à 09:14

Il y aurait encore beaucoup à explorer et on espère que Marguerite Imbert reviendra à cet univers, mais en soi on a déjà vécu une belle aventure et on s’est bien amusés.


Si même l'ours inculte (plus volontiers lecteur de fantasy que de SF) a apprécié le voyage en eaux viciées, tout est foutu !
"Scientifiquement, c'est un immense bordel la réalité."
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Disciple de Griaule
Messages : 454
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Les Flibustiers de la mer chimique, Marguerite Imbert

Messagepar Weirdaholic » 16 décembre 2022 à 22:57

Ma question philosophique du jour, c'est de me demander dans quelle mesure le roman de Marguerite Imbert annonce la perte du vitesse du post-apo, en le débordant par le comique, tout comme L'Âne mort de Jules Janin avait plus ou moins sonné la fin de la "décadence".

(Ca m'est venu en entendant à la radio une pub pour un bouquin qui relèverait aussi du post-apo "comique", si je comprends bien.)
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1953
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Les Flibustiers de la mer chimique, Marguerite Imbert

Messagepar FeydRautha » 17 décembre 2022 à 12:31

Weirdaholic a écrit :Ma question philosophique du jour, c'est de me demander dans quelle mesure le roman de Marguerite Imbert annonce la perte du vitesse du post-apo, en le débordant par le comique


Tu vois, quand bien même le roman de Marguerite Imbert est certainement amusant à lire, je ne le classerais pas en post-apo comique. Les délires d'Alba ou de Jonathan sont dramatiques. Ils renvoient l'image d'un monde qui serait décrypté et compris si les livres d'histoire étaient remplacés par la sauvegarde du jour de twitter. Elle décrit une apocalypse culturelle autant qu'environnementale. L'humour est acerbe dans Les Flibustiers de la mer chimique et donne au roman son côté décalé mais ce n'est pas "comique". On n'est pas chez Douglas Adams ou Terry Pratchett, par exemple. Le rire est amer.
"Scientifiquement, c'est un immense bordel la réalité."
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Disciple de Griaule
Messages : 454
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Les Flibustiers de la mer chimique, Marguerite Imbert

Messagepar Weirdaholic » 19 décembre 2022 à 20:08

FeydRautha a écrit :Le rire est amer.


Oui, je suis d'accord avec toi, c'est sans doute pour ça d'ailleurs que le roman m'a plu (j'aime l'humour noir, l'humour qui est la politesse du désespoir). J'aurais dû dire "post-apo ironique", ça correspond mieux à Marguerite Imbert...

Après, je trouvais curieux la parution quasi-concomitante de 2 romans post-apo avec une approche différente du genre (ceci, dit, je n'ai pas lu le Nicolas Vanier, j'ai peur que ce ne soit qu'un produit commercial de plus, contrairement aux Flibustiers de la mer chimique)
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Disciple de Griaule
Messages : 454
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Les Flibustiers de la mer chimique, Marguerite Imbert

Messagepar Weirdaholic » 20 janvier 2023 à 22:59

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Marguerite Imbert sera demain la star de l'émission de radio Mauvais Genres, sur France Culture.


Mauvais genres, une excellente émission (la preuve, ils invitent Marguerite Imbert ^_^) ; dommage qu'elle ait été repoussée (depuis un moment déjà, mais je ne m'en remets pas ^_^) à 22 heures (un peu tard pour une écoute directe selon moi, heureusement il y a toujours le podcast)...

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »