Cycle des Inhibiteurs

Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 927
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Cycle des Inhibiteurs

Messagepar Pyjam » 02 juillet 2020 à 13:25

Sur le blog d'Alastair Reynolds :

Welcome, Fand

A multiplanet system of super-Earths orbiting the brightest red dwarf star GJ 887

(aka Lacaille 9352, location of Fand in the Revelation Space books).

For the last decade or so it's been obvious that there'll come a point (if it hasn't already happened) where our knowledge of exoplanets conflicts with the alien solar system worldbuilding in the RS series, which has its origins in stories written more than thirty years ago. Given how little we ever expected to know about exoplanets when I started studying astronomy. I couldn't be happier about that.
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 927
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Cycle des Inhibiteurs

Messagepar Pyjam » 11 août 2021 à 22:18

A stellar new science fiction adventure from the author who redefined space opera, set in his bestselling Revelation Space universe.

For thirty years a tiny band of humans has been sheltering in the caverns of an airless, crater-pocked world called Michaelmas. Beyond their solar system lie the ruins of human interstellar civilization, stalked by a ruthless, infinitely patient cybernetic entity determined to root out the last few bands of survivors. One man has guided the people of Michaelmas through the hardest of times, and given them hope against the wolves: Miguel de Ruyter.

When a lone human ship blunders into their system, and threatens to lead the wolves to Michaelmas, de Ruyter embarks on a desperate, near-suicide mission to prevent catastrophe. But an encounter with a refugee from the ship—the enigmatic woman who calls herself only Glass—leads to de Ruyter's world being turned upside down.

Sortie : 26 août 2021
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1309
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Cycle des Inhibiteurs

Messagepar Apophis » 12 août 2021 à 08:32

Prévu en critique chez Feyd et moi, minimum.
Cassandra Khaw : "Explosives don't need personalities".
Apophis : "Yet, i have one".
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1309
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Cycle des Inhibiteurs

Messagepar Apophis » 08 septembre 2021 à 12:49

Et donc, c'est lisible comme un standalone (auquel cas c'est un NSO fort recommandable), c'est au-dessus de la majorité de ce qu'à pondu Reynolds dans le cadre de son contrat du siècle avec Gollancz, c'est un honnête tome du cycle des Inhibiteurs, mais ça ne détrônera pas (du moins pour moi) mes préférés, L'espace de la révélation et (surtout) L'arche de la rédemption :

ma critique complète
Cassandra Khaw : "Explosives don't need personalities".
Apophis : "Yet, i have one".

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »