Hunger Games (1) - Hunger Games (Suzanne Collins)

Epistolier
Patrouilleur temporaire
Messages : 21
Enregistré le : 22 avril 2009 à 22:04

Re: Hunger Games (1) - Hunger Games (Suzanne Collins)

Messagepar Epistolier » 27 août 2012 à 21:38

Bull a écrit :-Lu les 3 tomes en V.O (surtout pour comprendre le phénomène d'ailleurs).
Oui, c'est simpliste en Anglais aussi. Très simpliste.

-Ecriture indigente ou pas est une question de goût. Mais avis personnel, alors que d'habitude cela ne me touche pas, là cela m'a quasiment arrété dans ma lecture.

Mais d'autres pourraient être d'un avis différent.


Un style assez simpliste en effet, mais que j'ai tout à fait accepté, et lu ainsi d'une traite ce premier tome sans soucis, car la narration est tout le temps celle de l'héroïne, Katniss. Vu le choix de cette narration, il aurait été déplacé d'avoir un style un plus sophistiqué. L'avantage de cette narration simpliste à la première personne, c'est que cela centre le récit autour de l'adolescente, l'ensemble des clichés de ce monde dystopique n'étant alors qu'un décor dans lequel la candidate au massacre doit s'adapter et y survivre. À l'heure des sagas interminables, des nombreux personnages monopolisant chacun son tour la narration, c'est aussi avec un certain soulagement que j'ai accueilli ce roman sans aucune interruption absurde.

Ce récit offre un divertissement renouvelé sans cesse, rempli certes de clichés, mais l'aisance de la lecture nous permet d'éviter de nous appesantir sur ces clichés rédhibitoires. D'ailleurs, c'est le défaut du film, de montrer des scènes avec le président de cette dictature, montrer des scènes de révoltes, qui si à l'écran font monter l'émotion de la scène en cours, font perdre l'intérêt de l'intrigue principale dans l'arène.

KoyoliteTseila a écrit :Par contre, psychologiquement parlant, il faut savoir que c'est parfois un peu lourd.

Lourd ? TU peux préciser ?



Pour les mêmes raisons, je déconseille les deux autres tomes. Katniss élargit son point de vue à bien plus qu'un seul district ou à l'arène, et alors tous ces clichés qu'on pouvait oublier ressurgissent en plein la figure, et l'héroïne s'affadit au fur et à mesure. Les deus ex machina n'arrange pas le récit des deux derniers tomes de cette trilogie, l'attente à une certaine action au cœur de l'intrigue permet l'avancée page de la lecture page après page, en vain. Certes la révolution c'est un truc de grands, mais tout de même, l'adolescente n'a pas à jouer seulement le rôle de pin-up !
Avatar de l’utilisateur
KoyoliteTseila
Patrouilleur temporaire
Messages : 24
Enregistré le : 21 janvier 2012 à 10:32
Contact :

Re: Hunger Games (1) - Hunger Games (Suzanne Collins)

Messagepar KoyoliteTseila » 27 août 2012 à 21:58

Lourd ? TU peux préciser ?


Oui, bien sûr. Pardon, c'est un peu du Français suisse ;)
Par là, j'entends que cette lecture n'a rien de trivial, et que certains passages peuvent être psychologiquement difficiles à supporter pour des gens sensibles (je pense notamment au tome 3).
Le Galion des Etoiles
Science-Fiction & Mondes imaginaires
http://www.legaliondesetoiles.com/
Avatar de l’utilisateur
Gutboy
Radieux
Messages : 200
Enregistré le : 21 avril 2009 à 11:36

Re: Hunger Games (1) - Hunger Games (Suzanne Collins)

Messagepar Gutboy » 27 août 2012 à 22:06

Epistolier a écrit :Ce récit offre un divertissement renouvelé sans cesse, rempli certes de clichés, mais l'aisance de la lecture nous permet d'éviter de nous appesantir sur ces clichés rédhibitoires.

C'est du prêt-à-lire standard SF en somme?
People with no interest in science are very well catered for in science fiction; 99% of SF is written for them. I make no apology for contributing to the 1% that treats science as something of interest in its own right. Greg Egan
Avatar de l’utilisateur
Cachou
L'équipe du Bélial'
Messages : 979
Enregistré le : 08 décembre 2010 à 14:11
Contact :

Re: Hunger Games (1) - Hunger Games (Suzanne Collins)

Messagepar Cachou » 27 août 2012 à 23:17

Gutboy a écrit :
Epistolier a écrit :Ce récit offre un divertissement renouvelé sans cesse, rempli certes de clichés, mais l'aisance de la lecture nous permet d'éviter de nous appesantir sur ces clichés rédhibitoires.

C'est du prêt-à-lire standard SF en somme?


Oui, on pourrait dire ça. Si ce n'est que, pour moi, c'est plus du standard "thriller/survival" que du standard SF, l'aspect SF de celui-ci étant quand même trop basique pour prendre le dessus.


Un truc m'épate avec ce livre toutefois: on n'arrête pas de dire que c'est du resucée de Battle Royal. Certes, nous avons un jeu punitif sis dans un futur sombre dans lequel il restera normalement un seul survivant qui aura dû massacrer les autres. Mais à part cette phrase, il n'y a aucune ressemblance entre les deux... Ou alors, Hunger Games est autant à rapprocher de Running Man que de Battle Royal à ce compte-là. Voire même (beaucoup) plus d'ailleurs.

Autant je ne veux pas défendre outre mesure ce livre qui m'a bien divertie mais sans plus (les deux tomes suivants beaucoup moins par contre) - et dont je n'ai pas du tout trouvé l'écriture catastrophique soit dit en passant (plutôt correcte, même si sans rien de remarquable) -, autant je trouve les comparaisons pour le "réduire à" un peu faciles, voire gratuites. A ce train-là, on pourrait dire qu'Harry Potter est juste du resucée de L'île du crâne d'Horowitz, pour ceux qui connaissent (position que je trouve beaucoup plus défendable soit dit en passant...).
Avatar de l’utilisateur
Gutboy
Radieux
Messages : 200
Enregistré le : 21 avril 2009 à 11:36

Re: Hunger Games (1) - Hunger Games (Suzanne Collins)

Messagepar Gutboy » 28 août 2012 à 07:38

Cachou a écrit :Hunger Games est autant à rapprocher de Running Man

C'est exactement à quoi le film m'a fait penser! Une resucée 2012 de l'excellent Prix du danger et du mauvais Running Man.
People with no interest in science are very well catered for in science fiction; 99% of SF is written for them. I make no apology for contributing to the 1% that treats science as something of interest in its own right. Greg Egan
Avatar de l’utilisateur
christian
Radieux
Messages : 238
Enregistré le : 12 mai 2009 à 22:30
Contact :

Re: Hunger Games (1) - Hunger Games (Suzanne Collins)

Messagepar christian » 28 août 2012 à 08:39

Gutboy a écrit :
Cachou a écrit :Hunger Games est autant à rapprocher de Running Man

C'est exactement à quoi le film m'a fait penser! Une resucée 2012 de l'excellent Prix du danger et du mauvais Running Man.


C'est mot pour mot ce que j'ai dit à ma fille il y a quelques jours après avoir vu le film.

Bien entendu, je me suis fait traiter de vieux c(rout)on revenu de tout qui va chercher ses références au XXème siècle...

Ceci dit, malgré ses défauts Hunger Games se laisse regarder (faut dire que je m'attendais au pire, genre vampire qui brille au soleil).
Epistolier
Patrouilleur temporaire
Messages : 21
Enregistré le : 22 avril 2009 à 22:04

Re: Hunger Games (1) - Hunger Games (Suzanne Collins)

Messagepar Epistolier » 28 août 2012 à 19:31

Cachou a écrit :Un truc m'épate avec ce livre toutefois: on n'arrête pas de dire que c'est du resucée de Battle Royal.

Moi, j'ai entendu plutôt que ça ressemblait au Wang de Pierre Bordage.

Cachou a écrit :
GutBoy a écrit :C'est du prêt-à-lire standard SF en somme?

Oui, on pourrait dire ça. Si ce n'est que, pour moi, c'est plus du standard "thriller/survival" que du standard SF, l'aspect SF de celui-ci étant quand même trop basique pour prendre le dessus.

Oui pour le prêt-à-lire standard SF.

Pas tout à fait pour le stand "triller/survival". L'aspect dystopique de l'aventure est importante, elle apporte tout de même un prétexte suffisant pour qu'on s'intègre avec la narration de l'héroïne.

KoyoliteTseila a écrit :Par là, j'entends que cette lecture n'a rien de trivial, et que certains passages peuvent être psychologiquement difficiles à supporter pour des gens sensibles (je pense notamment au tome 3).

Ça s'appelle tout de même les "jeux de la faim".

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »