Redshirts, de John Scalzi

Avatar de l’utilisateur
Bruno78
L'équipe du Bélial'
Messages : 1108
Enregistré le : 19 avril 2009 à 22:58

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Bruno78 » 21 février 2013 à 19:00

Cachou a écrit :C'est peut-être bête, mais merci Bruno pour cette critique (sincèrement). Je pensais être la seule à ne pas être tombée sous le charme de Scalzi et ça me rassure un peu de voir qu'il y a une autre personne à ne pas être tombée en pâmoison devant "Deus In Machina" (que j'ai trouvé plutôt mal écrit et mal construit pour ma part, même si l'idée de départ m"avait séduite).

A priori, on est loin d'être les seuls, si j'en crois aussi certaines réactions à ma chronique sur Facebook. Par contre, là où c'est nul, c'est que personne ne m'a signalé que je parlais du "Vieil homme et de la mer" (et non de la guerre) dans mon papier. Je suis confus, et corrige de ce pas cette bourde (dont je ne dois pas avoir l'exclusivité).
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 11203
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Erwann » 25 février 2013 à 08:45

Bull
Axiomatique
Messages : 176
Enregistré le : 20 avril 2009 à 22:14

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Bull » 21 février 2014 à 20:29

Lu. Bien aimé.
Je ne peux pas dire pour la traduction, mais la VO est, à mon avis, écrit simplement et efficacement.

Bonne soirée de détente en prévision si vous l'avez entre les mains.
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Radieux
Messages : 214
Enregistré le : 23 juin 2016 à 11:41
Contact :

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Le chien critique » 17 avril 2018 à 09:46

"Et on rigole, et on s’amuse !"

Des morts à foison, une boite mystérieuse, un lieutenant poisseux, une machine à café bien utile, il s'en passe des événements étranges sur l'Intrépide. Au mépris du danger, la nouvelle cargaison de chair fraiche a bien l'intention de changer les choses.

Bienvenu à bord de L'Intrépide, le vaisseau phare de la Flotte de l'Union universelle, celui qui exécute "avec brio" le plus de missions diplomatiques, militaires et de recherche délicates.
Celui aussi où les pertes en personnel sont les plus fortes et les plus étranges : mort par requin de glace, par vers géants de Borgovie, par désintégration, ... Un vaisseau où les membres de l'équipe vont tous chercher du café à l'approche de leur état major, un vaisseau dont les scientifiques utilisent une "boîte magique qui [leur] sert pour tout ce qui est impossible". Sans parler de Kerensky qui " Au cours des trente-six derniers mois, Kerensky s’est fait tirer dessus à trois reprises, il a attrapé quatre maladies mortelles, il s’est fait ensevelir sous un éboulis, blesser dans un crash de navette, brûler au visage dans l’explosion de son panneau de commandes sur la passerelle, il a subi un accident de décompression, un accès d’instabilité mentale, la morsure de deux animaux venimeux et il s’est vu arracher le contrôle de son organisme par un parasite extraterrestre. Tout cela avant ses récents déboires avec bactéries et robots."
Comme le dit l'auteur, "Il y a vraiment quelque chose qui ne tourne pas rond dans ce vaisseau"
L'équipe de chair à canon bien fraiche qui arrive va tenter de comprendre cette épidémie de bleusaille. Et découvrir une réalité peu reluisante.

De tous les Scalzi lus, c'est aussi dans une veine humoristique et ironique, mais je n'ai pas retrouvé le sérieux qui suintez en filigrane de ses autres écrits. Malgré sa brièveté, j'ai parfois trouvé le temps long.
A lire comme un divertissement assumé et assuré, un roman qui fera sourire les fans des séries Star Strek ou SG-1 ou autres séries SF, pour peu qu'ils aiment le second, troisième et zéro degré.

Ce roman a reçu les prix Hugo et Locus en 2013, il ne devait pas avoir beaucoup de concurrents cette année !

Plus de détails sur mon blog

Baroona a trouvé le tout très fun, et Alias a eu l’impression que ça tirait sur la corde

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »