22/11/63, de Stephen King

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10457
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

22/11/63, de Stephen King

Messagepar Erwann » 04 mars 2013 à 10:00

Imaginez que vous puissiez remonter le temps, changer le cours de l’Histoire. Le 22 novembre 1963, le président Kennedy était assassiné à Dallas. À moins que…
Jake Epping, professeur d’anglais à Lisbon Falls, n’a pu refuser d’accéder à la requête d’un ami mourant : empêcher l’assassinat de Kennedy. Une fissure dans le temps va l’entraîner dans un fascinant voyage dans le passé, en 1958, l’époque d’Elvis et de JFK, des Plymouth Fury et des Everly Brothers, d’un taré solitaire nommé Lee Harvey Oswald et d’une jolie bibliothécaire qui deviendra le grand amour de Jake, un amour qui transgresse toutes les lois du temps.
Avec une extraordinaire énergie créatrice, King revisite au travers d’un suspense vertigineux l’Amérique du baby-boom, des « happy days » et du rock and roll.

22/11/63, nouveau roman de Stephen King, est en librairie depuis le 27/02.
La fiche du livre chez Albin-Michel.
Le site officiel du roman.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10457
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar Erwann » 11 mars 2013 à 08:34

Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 873
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 11 mars 2013 à 08:50

Je suppose que ça aurait été trop compliqué pour Albin de confier ce bouquin -- tout King chez eux désormais, même -- à, je ne sais pas, moi, un traducteur qui a fait ses preuves, qui est familier de l'auteur qu'il a déjà (bien) traduit par ailleurs et qui a bossé plusieurs fois par le passé pour l'éditeur ? Bref : à Jean-Daniel Brèque ? Ah pardon, je vis dans un monde utopique...
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 563
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar Sauropside » 11 mars 2013 à 09:00

Re: 22/11/63, de Stephen King
Modifié en dernier par Sauropside le 11 mars 2013 à 18:03, modifié 1 fois.
Quand on leur fait un superbe cadeau, certains ne peuvent pas s'empêcher de se demander pourquoi le papier d'emballage n'est pas de leur couleur préférée.- Ken Liu -
Avatar de l’utilisateur
Cachou
L'équipe du Bélial'
Messages : 979
Enregistré le : 08 décembre 2010 à 14:11
Contact :

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar Cachou » 11 mars 2013 à 09:55

Quand l"Histoire de Lisey" est sortie, j'ai tenté de lire la chose en anglais et j'ai arrêté tellement je trouvais ça illisible (je n'avais plus lu un des livres de King depuis des années, je ne sais donc pas s'il a changé d'écriture en cours de route ou si ça a toujours été comme ça). Du coup, même si la liste incroyable de fautes relevées par Cyrille est honteuse, en ce qui concerne les phrases qui sont à la limite du grammaticalement correct, je me demande si ce n'est pas du fait de la V.O. Dans ce cas-là, je suppose que le traducteur doit mordre sur sa chique et conserver les structures brinquebalantes, non?

En tout cas, celui-ci, ce sera sans moi, j'ai trop été atterrée par "Dôme" pour retenter un roman récent de l'auteur. Voire un de ses romans tout court en fait...
CyrilleL
Patrouilleur temporel
Messages : 54
Enregistré le : 16 novembre 2009 à 17:54

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar CyrilleL » 11 mars 2013 à 12:16

J'espère avoir été assez clair dans mon billet, je n'accable absolument pas la traductrice pour les coquilles. Ce n'est pas son problème, en principe, il y a des lecteurs dans une maison d'édition, surtout quand on s’appelle Albin michel.

L'avis de Cachou sur la l'écriture de SK m'intéresse. C'est un peu ce que je craignais. Je pense qu'il y a l'accumulation de l'écriture pas extra de King et vraiment une traduction qui laisse à désirer.

Pour écrire mon billet, j'ai relu quelques passages, parce que j'avais juste repéré les coquilles en cornant les pages, sans les souligner (je déteste écrire sur des livres :) ). Sorti de l'élan de l'histoire, c’est encore plus catastrophique. Il y a une nombre incalculables de phrases qui puent l'anglicisme traduit quasi mot à mot. Ce bouquin est imprégné de culture populaire américaine, ça rend je pense sa traduction difficile. Quel angle choisir lorsqu'il s'agit d'expression qui n'ont pas d'équivalent en Français ? Le problème, c'est qu'on sent bien que la traductrice ne s'est pas posé la question.

Ceci étant dit, la grosse qualité de King selon moi, c'est son talent de narrateur. Du coup, on est capté par l'histoire. Et je dois dire que j'ai quand même eu beaucoup de plaisir de lecture parce que son histoire est sensationnelle et m'a tenu en haleine.
nolive
L'équipe du Bélial'
Messages : 298
Enregistré le : 19 avril 2009 à 23:41

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar nolive » 11 mars 2013 à 15:00

A mon sens (pour avoir comparé nombre de passages de la VF à la VO), tu peux faire passer ton "soupçon" dans la case "certitudes".

Et comme je suis méchant, j'ajouterai que si on ne peux effectivement pas imputer la présence de coquilles (du genre oubli de mot, etc.) dans le texte publié à la traductrice, c'est quand même elle qui maltraite le français avec ses petits doigts, au départ, qui écrit des trucs du genre "si vous réfléchissez que", ou qui traduit "the short-order cook" par "le cuistot rapide"...

Mais bon, on n'est pas des pros, hein...
CyrilleL
Patrouilleur temporel
Messages : 54
Enregistré le : 16 novembre 2009 à 17:54

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar CyrilleL » 11 mars 2013 à 15:15

C'est vrai, je ne suis pas ethnologue littéraire moi non plus (mouarf !!).

Allez, une jolie phrase pour la route

"Je redoutais ce que nous risquions de trouver en rentrant et je pense que Sadie, droguée ou pas, l'était aussi" (p670)

(elle était quoi Sadie ? redoutée ?)
CyrilleL
Patrouilleur temporel
Messages : 54
Enregistré le : 16 novembre 2009 à 17:54

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar CyrilleL » 11 mars 2013 à 15:22

Oh my god, j'avais pas vu ça dans l'article dont tu donnes le lien :

"Ses armes, elle les a faites avec la collection Harlequin dont elle a traduit les romans pendant dix ans."

OK, c'est bon, je comptais postuler chez Albin Michel pour relire leurs textes, mais là, je vais carrément postuler pour traduire.
Xavier Maumejean
L'équipe du Bélial'
Messages : 656
Enregistré le : 21 avril 2009 à 15:45

Re: 22/11/63, de Stephen King

Messagepar Xavier Maumejean » 11 mars 2013 à 21:13

Quelques remarques ici et là :
- je suis d'accord avec le billet de Cyrille.
- j'aurais préféré JDB.
- Harlequin est une VRAIE école de traduction, très professionnelle, et il n'y a pas une once d'ironie dans mon propos.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »