Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Verlag

marko24
Patrouilleur temporel
Messages : 85
Enregistré le : 18 septembre 2012 à 17:02

Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Verlag

Messagepar marko24 » 28 mai 2014 à 15:07

Bonjour,

Je vais me plier au délicat exercice de critique. Ma plume est plutôt lourde alors merde (dans le sens, bon courage, hein).

J'ai choisi une série que peu de gens connaissent (enfin c'est ce que je me dis) car elle n'est éditée qu'en numérique.
J'ai été curieux du fait justement qu'il s'agisse d'une édition pure player, et traduit par une petite communauté de fans (en fait, l’une de ses membres a rencontré l’auteur lors d’un salon, et lui a proposé la traduction), sans DRM. De l'édition web 2.0 comme on en a tant entendu parler...

Il s'agit donc de la série Nebular, de Thomas RABENSTEIN, un auteur allemand, publié chez Sci-Fi-World Medien Verlag.

Il y a, à ce jour, 26 épisodes. Selon votre librairie immatérielle préférée (ou la moins détestée), ce sont soit les épisodes à l'unité qui vous seront proposés, soit des recueils (au nombre de 5), voire même un recueil XL...
Sur l'iBook Store par exemple, vous ne trouverez que les recueils.

Je n'aime pas classer par genre : ouais, c'est de la "SF-Fantasy" et ça ne vous en dit pas plus (si ça ce n’est pas de la classification de bibliothécaire académicien...)
Je vais plutôt utiliser des mots-clés : Space Opéra, Soft Science, Page turner, Panspermie, Anciens Astronautes, Ecologie, Civilisations extraterrestres, Baxter

« Baxter » ? Comment ça, "interloqué" ?
Mettre en mots clés Baxter ET Soft science, ça peut sembler paradoxal et c'est vrai... En fait, j'ai eu un réflexe pavlovien : à chaque lecture des mots tachyonique ou baryonique, j'ai pensé aux Xeelees de Baxter.
Sauf qu'ici, ces mots sont plutôt utilisés comme dans Star Trek avec ses les torpilles à photons. Les humains utilisent des armes à propulsion quantique, alors forcément, l'autre portion de la galaxie se doit d'utiliser un truc plus vendeur : d'où la techno tachyonique. Au contraire de Baxter, on ne rentre pas dans le détail, on se contente de l'adjectif (à côté des mots propulsion, bouclier, armure...).

D'abord, la structure : beaucoup de chapitres courts, chacun dédié à un protagoniste : le rythme est donc assez rapide, fluide et captivant.
La trame principale est souvent interrompue par deux arcs narratifs nous éclaircissant sur le passé.
Certains sont des résumés d'évènements marquants expliquant la situation géopolitique du début du XXème siècle, à savoir une Union Solaire regroupant l'Humanité derrière deux buts (en gros: nettoyer la Terre de nos conneries, et un SETI version 12 avec des antennes déployées jusqu'à l'une des lunes de Neptune).
D'autres courts chapitres racontent l'histoire humaine, ou plutôt, l’histoire d’un des parents de l’humanité, il y a environ un million d'années (cf les mots clés pour avoir une idée, mais vous aurez tout faux si vous pensez à Stargate : les humains actuels sont le résultat d’une fusion entre l’homo erectus, et les progonautes).

J'ai dit que la lecture est rapide, et fluide. Cela est peut-être dû au fait que l'auteur respecte une certaine unité de temps (ou plutôt une unité d’action) à la façon des anciens dramaturges. Pas de longueurs, ni de description à rallonge : de l'action, des courts dialogues et du suspens. Un Page turner je vous dis !

La traduction ? Aucune idée ! je ne maitrise absolument pas l'allemand. Mais les phrases sont construite sur des structures simples, et pas trop longues. Cela conforte l'idée qu'il s'agisse ici d'un page turner.

Pour le fond, OK, c'est un bon gros bocal avec beaucoup d’idées pas vraiment novatrices, mais la sauce prend car elles sont plutôt bien arrangées entre elles.
Je résume ce que nous apprenons dans le 1er recueil :
- Une espèce ante-homo sapiens (les progonautes) qui dénonce un complot à l'échelle galactique se fait bien évidemment laminée par une certaine Fraternité Noire aux dessins des plus obscurs, et un vaisseau (dirigé par une Reine bien sûr) arrive à s'enfuir et parvient même à pister le reste de leur compatriotes devenus esclaves sur une nouvelle planète.
Ouais, vous avez vu juste : cette nouvelle planète c'est la Terre, et les p'tit gars, ben, des sortes d'Atlantes
Après un rapide conflit entre la Reine et le seigneur des esclaves, la Terre est isolée du reste de l'Univers, et les Atlantes libérés, bien que revenus à l'âge de pierre suite à quelques lobotomies mal placées.

- Et un jour, en 2113, une sonde met en évidence un truc étrange concernant Quaoar l'une des planètes naines de notre système solaire : elle aurait été irradiée par une étoile géante bleue. En plus de s'être incrustée chez nous, elle n’est qu’une pièce d’un blocus de l’information : tout le rayonnement électromagnétique entrant et sortant est censuré à dessein. On avait beau chercher des signes d'ET, on aurait jamais rien trouvé... en fait, notre planète Terre était une réserve protégée, et nous, les homos sapiens-sapiens, les descendants des "bannis" (mais qu'on fait les progonautes ?). Quel est le plan de la Fraternité Noire mené depuis des éons ?

- un pote extraterrestre (pas un guerrier, ni un scientifique, ni un héritier, ni un élu : un commerçant) qui avec son vaisseau pyramidal à degré (encore bien joué : le pote en question était aussi un pote des Mayas) nous donne un sacré de coup de main


La trame est clairement privilégiée : les personnages ne sont pas très développées, mais suffisamment pour ce genre d’histoire. En gros, à chaque chapitre, un des personnages apprend une info supplémentaire, une décision est appliquée, on constate des trucs, et hop : chapitre suivant.
Oui, voyez chaque chapitre comme une pièce d’un puzzle. D'ailleurs, certaines pièces ont du mal à s'imbriquer entre elles (enfin pour l'instant, je suis sûr de trouver d'autres pièces dans les épisodes suivants).

Et j’ai hâte de le finir, ce puzzle.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 11549
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar Erwann » 28 mai 2014 à 15:22

Hop, un lien vers le site français de la série.

A vue de nez, ça évoque un peu Perry Rhodan, non ? (L'auteur est allemand et c'est de la science-fantasy, le raccourci est donc un peu trop facile.)
Et ils ne sont pas également dispos sous forme de fascicules ? Il me semble en avoir vu sur le stand du fanzine Le Météore lors des dernières Rencontres de Sèvre.
marko24
Patrouilleur temporel
Messages : 85
Enregistré le : 18 septembre 2012 à 17:02

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar marko24 » 12 juin 2014 à 14:12

J'ignorais que Nebular existaient en format papier...

Sinon, pour le parallèle avec Perry Rhodan : peut-être... Je n'ai jamais lu un bouquin (faut dire, commencer une série composée de plus de 250 livres, ça fait réfléchir).

Mais je ne crois pas que Nebular soit prévu pour tenir aussi longtemps. Tout d'abord, on ressent dans le tome 5 qu'on arrive vers le dénouement (même si, je l'avoue, il n'est pas impossible que l'auteur nous concocte autre chose). De plus, l'auteur s'est lancé sur une autre série (avec des loups garous et des vampires je crois).

mais, je confirme ma première impression avec la lecture du tome 5 : un bon page turner...
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 705
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar Pyjam » 04 avril 2016 à 07:56

Ça fait plaisir de lire un message de soutien à cette série numérique allemande de Thomas Rabenstein.

Personnellement, j'adore. Je sais que c'est du easy-reading, du space opera, du pulp, les perso sont un peu en carton… mais qu'importe. T. Rabenstein aime la technologie, l'espace et l'aventure, et le sense of wonder ça le connait.

Résultat, j'ai dévoré les 33 épisodes traduits en français, et je me désole que les traductions soient si lentes, car en allemand ce sont déjà 54 épisodes publiés (on attaque la troisième histoire).

Comme dit plus haut, les épisodes sont rassemblés en recueils de 4-5 épisodes (4,99€) et en super recueils XL d'environ 15 épisodes (9,99€). Chaque épisode fait 100-140 pages. Les épisodes et les recueils ne coutent pas très cher et permettent de passer un très bon moment.

ImageImage
ImageImage
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 705
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar Pyjam » 07 avril 2016 à 13:49

marko24 a écrit :J'ignorais que Nebular existaient en format papier...

Les premiers épisodes ont paru dès mai 2004, au format papier, et ont été révisés en 2014-2015 (en allemand).
La première édition numérique date d'avril 2011.

Il existe un Groupe Google (en allemand) avec notamment des illustrations en avant-première.
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 705
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar Pyjam » 30 avril 2016 à 00:07

Thomas Rabenstein annonce que sa série Nebular sort bientôt en bande dessinée, en numérique puis en papier, en allemand, français, et anglais. Le 1er épisode "Das Geheimnis von Quaoar" (Le Secret de Quaoar) est l'adaptation du 1er épisode de la série : La Base de Triton.

Edit: Désormais disponible en français et anglais.

Nun ist es bald soweit. Ralf Zeigermann hat den ersten NEBULAR Comic fertiggestellt und steht kurz vor der Freigabe zur Veröffentlichung.

Der Comic ist zunächst als eBook geplant, eine Druckausgabe soll folgen. Der Titel des ersten Bandes lautet: "Das Geheimnis von Quaoar" und orientiert sich an der ersten Nebular Episode "Die Triton-Basis", die ich 2004 zum ersten Mal im Selbstverlag veröffentlichte. Mehr als zehn Jahre sind seither vergangen und schon damals befasste sich die Serie mit dem erweiterten Bild unseres Sonnensystems.

Quaoar, ein so genannter Zwergplanet des Kuipergürtels, rückt in den Focus der Aufmerksamkeit. Die Solare Union, das neue Staatengebilde der Menschheit im Jahr 2113, unterhält eine Außenstation auf dem Neptunmond Triton. Man geht routinemässig seinem Auftrag nach, als es zu einer spektakulären Entdeckung kommt. Ein großes Abenteuer der Menschheit startet und eröffnet einen Blick, in ein ganz neues und fantastisches Universum ...

DAS GEHEIMNIS VON QUAOAR, von Ralf Zeigermann, nach einer Romanvorlage von Thomas Rabenstein wird verfügbar sein in deutsch, französisch und englisch. Wir informieren euch, sobald das eBook verfügbar ist.
Modifié en dernier par Pyjam le 17 août 2016 à 17:35, modifié 1 fois.
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 705
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar Pyjam » 02 mai 2016 à 10:07

Déjà en vente ! Ça n'a pas trainé.
En numérique, et en allemand uniquement pour le moment.
Extrait PDF
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Franjov
Patrouilleur temporaire
Messages : 13
Enregistré le : 05 janvier 2012 à 13:42

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar Franjov » 19 juillet 2016 à 20:40

J'ai lu le premier volume (épisodes 1-5) en V.O.

L'histoire est prenante, même si pas d'une grande originalité. J'ai été biberonné à Stargate et j'ai vraiment une impression de déjà vu devant certaines idées de l'auteur.

Difficile de juger du style dans une langue que je maîtrise mal. Mais les personnages sont tout de même d'une platitude remarquable. Ils ne se différencient que par leur origine ou leur nationalité, ce qui est un peu paradoxal avec la société "post-nationale" que l'auteur semble vouloir décrire.

Malgré ses gros défauts, je trouve l'ensemble plutôt sympathique et je suis curieux de voir où l'auteur va aller.
Je cherchais une lecture prenante et pas trop difficile pour exercer mon allemand. Nebular est une gentille série B qui fera parfaitement l'affaire.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 705
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar Pyjam » 20 juillet 2016 à 00:07

Entre Maya Ivanova et Vasina, je trouve que ce n'est pas le même tempérament, mais clairement ce n'est pas pour la profondeur des personnages que je lis Nebular, mais un peu plus pour leur variété. Au fil des épisodes, la compagnie s'étoffe jusqu'à une petite dizaine d'individus d'espèces et de compétences variées. On se croirait un peu dans Star Trek.

Mais ce qui me plait le plus, c'est la découverte de nouveaux mondes, toujours avec des données astronomiques précises (le véritable esprit Star Trek quoi) et les aventures délirantes.

Et il y a une véritable intrigue sur la durée, sur 30 épisodes.
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 705
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Nebular (Thomas RABENSTEIN) chez Sci-Fi-World Medien Ve

Messagepar Pyjam » 17 août 2016 à 17:25

Jamais à cours d'idées, Thomas Rabenstein lance Nebular Privatier, une nouvelle série d'histoires indépendantes (de l'histoire principale) dans l'univers de Nebular.

Pour le moment, 12 épisodes sont prévus, mais il pourrait y en avoir plus. La série sera traduite en français et en anglais (mais vu que la série principale a 4 ans de retard en français, je me demande bien quand).

Nebular Privatier 1 - Vorstoß nach Eldar
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »