Iain M. BANKS - Une forme de guerre

Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1580
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Iain M. BANKS - Une forme de guerre

Messagepar Nébal » 21 février 2015 à 20:08

J'attaque - enfin ! c'est totalement invraisemblable que j'aie mis autant de temps - le "cycle de la Culture" de Iain M. Banks, oeuvre qui a a priori tout pour me plaire, et dont j'attends énormément.

Commencé, donc, par Une forme de guerre... qui m'a surpris (pourquoi pas ?), mais aussi un peu déçu... J'attends davantage de la "suite", du coup.

Hop : Iain M. BANKS, Une forme de guerre
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9528
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Iain M. BANKS - Une forme de guerre

Messagepar Erwann » 25 février 2015 à 10:24

Pour ma part, l'aspect "histoire de pirates" de Une forme de guerre ne m'a pas dérangé, sûrement parce que je ne l'ai pas perçu comme tel lors mes lecture/relecture du roman — c'est plutôt l'histoire d'un type coincé dans sa croisade personnelle qui va de fiasco en fiasco, sans que ses actions influent grandement sur le cours du conflit. La longueur non plus ne m'a pas posé problème.
Par contre, c'est L'Homme des jeux qui me paraît poussif. C'est avec ce titre que j'ai découvert le cycle de la Culture, j'avais adoré, mais à le relire, les 100 premières pages me semblent affreusement longuettes. Ç'aurait pu être condensé sans problème. Par la suite, ça s'améliore heureusement.
Avatar de l’utilisateur
Nébal
L'équipe du Bélial'
Messages : 1580
Enregistré le : 20 avril 2009 à 20:03
Localisation : Bordeaux
Contact :

Re: Iain M. BANKS - Une forme de guerre

Messagepar Nébal » 25 février 2015 à 11:08

Erwannn a écrit :c'est plutôt l'histoire d'un type coincé dans sa croisade personnelle qui va de fiasco en fiasco, sans que ses actions influent grandement sur le cours du conflit.


Oui, bien sûr, l'essentiel est là. Le trip "pirates de l'espace" tient de la façade, voire du déguisement, sans doute référentiel ; mais il m'a surpris...

Par contre, tout le monde jusqu'ici m'a dit que L'Homme des jeux (le prochain que je lis) était bien meilleur et me parlerait beaucoup plus, tu es le premier à émettre un avis plus critique... et le problème de la longueur ne me rassure pas vraiment. Mais bon, verra bien...
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9528
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Iain M. BANKS - Une forme de guerre

Messagepar Erwann » 25 février 2015 à 11:36

Eh bien, je suis pareillement surpris de m'être ennuyé avec L'Homme des jeux. C'est la troisième fois que je le relis, et les deux fois précédentes (j'étais au collège puis au lycée), le roman était passé sans problèmes. Là, j'en suis à la moitié, et c'est vraiment bien. La première partie ne m'a paru inutile, vu qu'elle met en place les causes qui poussent Gurgeh à accepter l'offre de Contact pour aller du côté de l'empire d'Azad, mais juste lente et pas palpitante. Dès lors que Gurgeh atteint Azad, c'est tout de suite plus intéressant.
On verra pour la suite (L'Usage des armes m'a laissé de bons souvenirs ; Excession m'avait gavé à la première lecture mais j'attends de le relire voir si ce sentiment perdure).
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2053
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Iain M. BANKS - Une forme de guerre

Messagepar ubikD » 25 février 2015 à 15:40

De toute façon, L'usage des armes et Le Sens du vent sont les meilleurs romans du cycle, AMHA.
(Mais, on me souffle que Inversions est encore plus fort)
K2R2
Patrouilleur temporel
Messages : 91
Enregistré le : 02 mai 2009 à 20:10

Re: Iain M. BANKS - Une forme de guerre

Messagepar K2R2 » 25 février 2015 à 16:09

Moi j'ai toujours eu l'impression que les romans de Banks étaient poussifs dans leur première partie, l'intrigue est souvent longue à se mettre en place et il n'est pas rare d'être un peu largué les cinquante ou cent premières pages et puis progressivement la mécanique s'ajuste et on finit par être définitivement convaincu. Si l'on s'en tient aux premiers romans du cycle, L'usage des armes est probablement le plus abouti et le plus maîtrisé, cela dit ce qui me fascine chez Banks c'est le côté mille-feuilles de son oeuvre, chaque roman apporte une nouvelle facette de l'univers de la culture et le rend plus complexe et plus passionnant.

Par contre, si le côté inutilement bavard des romans de Banks te paraît pénible, c'est un peu une constante chez lui et je ne suis pas certain que ça s'améliore par la suite (là je relis Excession et c'est parfois un peu chiant).

Et je plussoie avec Ubik concernant Inversions, à mon sens le roman le plus subtil et le plus fascinant du cycle, mais à lire uniquement après avoir lu les trois premiers romans de la Culture, pour en saisir toute la substance et la puissance.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 9528
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Iain M. BANKS - Une forme de guerre

Messagepar Erwann » 22 février 2018 à 10:51


Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »