Latium, Romain Lucazeau

Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 616
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Apophis » 11 octobre 2016 à 15:23

Je suis en grande partie d'accord avec toi à propos des notes en bas de page et de l'absence de glossaire (je l'ai d'ailleurs soulignée dans ma critique). Au bout d'un moment, je ne me suis plus fatigué à les lire, d'ailleurs.

Par contre, pour les néologismes, je ne suis pas d'accord : un des intérêts d'une uchronie (pas le principal, certes) est, pour moi, de donner un caractère exotique à des choses que nous connaissons en long, en large et en travers par ailleurs. Un exemple : appeler un continent Amérique, c'est bien, l'appeler Hespéride du Nord, c'est mieux, ça catalyse tout de suite mon imagination, ça participe à créer cette image "tout est identique, mais tout est différent" propre à l'uchronie.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
Cookie Monster
Messages : 584
Enregistré le : 03 novembre 2014 à 13:24

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Algernon » 11 octobre 2016 à 15:29

Herbefol a écrit :Les notes de bas de page de l'auteur.

Je déteste ça aussi, j'appelle ça des coupe-lecture, comme si l'auteur prenait un malicieux plaisir à vous éjecter hors du livre.

Herbefol a écrit :sauf chez Pratchett et Fforde, ils ont une dispense spéciale

Pareil. Et Susanna Clarke aussi. Moi j'avais bien aimé les notes dans Jonathan Strange & Mr Norrell.
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 871
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Herbefol » 11 octobre 2016 à 15:36

Apophis a écrit :Par contre, pour les néologismes, je ne suis pas d'accord : un des intérêts d'une uchronie (pas le principal, certes) est, pour moi, de donner un caractère exotique à des choses que nous connaissons en long, en large et en travers par ailleurs. Un exemple : appeler un continent Amérique, c'est bien, l'appeler Hespéride du Nord, c'est mieux, ça catalyse tout de suite mon imagination, ça participe à créer cette image "tout est identique, mais tout est différent" propre à l'uchronie.

Dans le cadre de l'uchronie, évidemment oui, en fonction de la façon dont l'histoire a évolué, les choses changent de nom. En fait, j'aurais du préciser "renommer sans raison". Ici, pour l'instant je ne vois pas de raison à la chose. J'apprécie d'ailleurs la chose dans la série des Princes Marchands de Stross où l'on voit différentes versions de l'Amérique du Nord, avec des noms qui varient en fonction des mondes.
Algernon a écrit :Et Susanna Clarke aussi. Moi j'avais bien aimé les notes dans Jonathan Strange & Mr Norrell.

Je ne peux pas dire pour Susanna Clarke, je ne l'ai pas encore lu (mais JS&MN traine dans un coin depuis... euh... vachement longtemps).
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10757
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Erwann » 11 octobre 2016 à 15:45

Algernon a écrit :
Herbefol a écrit :sauf chez Pratchett et Fforde, ils ont une dispense spéciale

Pareil. Et Susanna Clarke aussi. Moi j'avais bien aimé les notes dans Jonathan Strange & Mr Norrell.

Ou encore La Maison des feuilles de Danielewski. Ici comme chez S. Clarke ou Fforde, il y a une véritable plus-value créative aux notes de bas de page.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6740
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Thomas Day » 11 octobre 2016 à 17:00

Herbefol a écrit :Les notes de bas de page de l'auteur. Dans un essai, ok, dans un roman, non (sauf chez Pratchett et Fforde, ils ont une dispense spéciale).


Je comprends qu'on puisse ne pas aimer les notes dans un roman, d'ailleurs je n'aime pas trop d'habitude (surtout dans les traductions). Sauf que dans ce cas précis, j'ai bien aimé son dispositif de notes (dans le cas contraire, je lui aurais demandé de l'enlever), car ce dispositif fait partie de son projet, de sa création d'univers ; on y retrouve cette ironie qui traverse tout Latium ; de mémoire, il y a certaines informations qui ne se trouve que dans les notes, et certaines choses ne sont "expliquées" que dans les notes.

GD, directeur de la collection Lunes d'encre
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Cookie Monster
Messages : 575
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Pyjam » 11 octobre 2016 à 17:09

Heureusement, avec la version numérique, les notes de bas de page ne sont pas un problème.
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2298
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar M » 11 octobre 2016 à 17:27

Herbefol a écrit :Les notes de bas de page de l'auteur. Dans un essai, ok, dans un roman, non


D'accord merci pour les précisions. Je n'aime non plus. Mais je trouve le glossaire relativement chiant à la lecture aussi. Il n'y a pas de solution parfaite.

Et merci à Gilles de préciser pourquoi les notes sont présentes.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 871
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Herbefol » 11 octobre 2016 à 17:31

Thomas Day a écrit :de mémoire, il y a certaines informations qui ne se trouve que dans les notes, et certaines choses ne sont "expliquées" que dans les notes.

Pour l'instant, après une quinzaine de notes, j'ai vu soit des choses sans intérêt, soit des éléments que l'on aurait pu intégrer directement dans le texte. Peut-être plus loin.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Algernon
Cookie Monster
Messages : 584
Enregistré le : 03 novembre 2014 à 13:24

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Algernon » 11 octobre 2016 à 17:45

M a écrit :Mais je trouve le glossaire relativement chiant à la lecture aussi.

Bof, en général, je glisse un marque-page à l'endroit du glossaire et j'y jette un œil en fonction de mon intérêt pour le mot recherché. Ce que je trouve hyper "chiant", ce sont les glossaires traduits directement sans que l'ordre alphabétique soit corrigé en français (par exemple dans une de mes dernière lecture, le mot Cratère (Krater en anglais) se retrouve entre Hoplites et Laurion).
captain penobo
Axiomatique
Messages : 113
Enregistré le : 22 octobre 2015 à 11:27

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar captain penobo » 11 octobre 2016 à 18:03

j'avais émis quelques réserves sur la lecture de LATIUM suite à la première interview de R.LUCAZEAU relayée sur ce site. A ce titre l'interview donnée ensuite à ACTU SF était déjà plus appétissante et "vendeuse"...
Chez mon libraire par 2 fois j'ai tenu ce bouquin entre mes mains et j'ai feuilleté quelques pages pour sentir le style (bien plus limpide que l'interview, ouf...). J'ai senti ma réticence décliner lentement et mon cerveau reptilien (ou un autre...) me pousser à l'acte d'achat en espérant lire un bon space opéra français
chose faite, LATIUM est désormais dans ma pile (en 2e position après un polar que j'attaque ce soir)
Je vous donnerai de mes nouvelles après sa lecture...

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »