Latium, Romain Lucazeau

Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 693
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Sauropside » 17 septembre 2016 à 15:08

M a écrit :Paradoxalement l'interview ne m'a pas donné envie de me jeter à l'eau. J'attendrai de voir les différentes chroniques pour m'y frotter.
Pareil. J'avoue que c'est plutôt déconcertant.
Du coup, j'ai du mal à me faire une opinion sur le bonhomme et ça m'irrite un peu la membrane.
Mais bon, si son livre est plaisant, qu'est-ce que ça peut faire?
En tout cas, l'idée de base est intéressante, une fois débarrassé de toute analyse philosophique. J'ai quand même envie de me laisser tenter.
"L'Ombre du zèbre n'a pas de rayures."
Avatar de l’utilisateur
Algernon
Cookie Monster
Messages : 584
Enregistré le : 03 novembre 2014 à 13:24

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Algernon » 17 septembre 2016 à 15:30

Ce court extrait, bien qu'écrit dans un langage trop alambiqué à mon goût, me donne plutôt envie de découvrir le texte dont il est issu mais je n'ose le dire trop fort : j'ai peur de me faire lapider aux cris de "mort à l'intello".

En voyant les vrais morceaux de raturages, une petit question me vient pour Olivier Girard et Gilles Dumay. Quand vous faîtes ce genre de correction, les auteurs acceptent tout et tout de suite ? Ou bien ont-ils tendance à discuter sur certaines choses, voire à pinailler sur tout dans le genre "moi, cette virgule, je la trouve très bien où elle est, tout l'équilibre de la phrase repose sur elle, je refuse qu'on la supprime!" ?
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6844
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Thomas Day » 17 septembre 2016 à 16:10

Algernon a écrit :En voyant les vrais morceaux de raturages, une petit question me vient pour Olivier Girard et Gilles Dumay. Quand vous faîtes ce genre de correction, les auteurs acceptent tout et tout de suite ? Ou bien ont-ils tendance à discuter sur certaines choses, voire à pinailler sur tout dans le genre "moi, cette virgule, je la trouve très bien où elle est, tout l'équilibre de la phrase repose sur elle, je refuse qu'on la supprime!" ?


C'est très variable entre les auteurs. Olivier et moi, on ne travaille pas pareil ; je fais rarement de propositions dans la marge, je souligne et je mets "à chier", "ne marche pas", "trop long", "incompréhensible", "la phrase se perd", "ridicule", "grotesque", "trooooop loooong", etc. Je barre des paragraphes entiers en mettant "à condenser en 500 signes" ou au contraire je souligne en ajoutant "à développer". Des fois je mets "TB", "formidable", "magnifique" sans arrière pensée ironique.

Ensuite, je laisse les auteurs se démerder avec ça, et tout se discute (jusqu'à la virgule).

Pour Latium, j'ai essayé régulièrement de remettre Romain dans les rails du roman, du romanesque, de la fresque ; j'espère y être parvenu et en même temps (paradoxalement) ce qui me plaît le plus dans le projet c'est sa vertigineuse composante philosophique (que je ne trouve pas du tout absconse, bien au contraire). Un jour j'ai dit à Olivier " c'est Greg Egan réécrit par un philosophe antique... et non l'inverse.". C'est comme ça que je comprends le mieux le projet.

GD
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 693
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Sauropside » 17 septembre 2016 à 18:07

Thomas Day a écrit :je fais rarement de propositions dans la marge, je souligne et je mets "à chier", "ne marche pas", "trop long", "incompréhensible", "la phrase se perd", "ridicule", "grotesque", "trooooop loooong", etc.
^^
Rien que pour ça, ça me donne l'envie d'être publié chez Lunes d'Encre, un jour..!
Thomas Day a écrit :Un jour j'ai dit à Olivier " c'est Greg Egan réécrit par un philosophe antique... et non l'inverse.". C'est comme ça que je comprends le mieux le projet.
Ah.
Oui, quand même...
"L'Ombre du zèbre n'a pas de rayures."
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2425
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar M » 18 septembre 2016 à 13:03

Thomas Day a écrit : Un jour j'ai dit à Olivier " c'est Greg Egan réécrit par un philosophe antique... et non l'inverse.". C'est comme ça que je comprends le mieux le projet.

GD


Cette remarque, plus le fait que ça sorte en Lunes d'Encre, aurait tendance à m'encourager à acheter le livre pourtant.

Maintenant, comme la blogosphère va être arrosé de SP et que les critiques vont vite apparaître, j'aviserai le moment venu.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 793
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Apophis » 03 octobre 2016 à 13:57

Un premier retour, après environ 100 pages : c'est très, très bon. Plus fluide et moins rempli de circonvolutions verbales que je ne m'y attendais. Il reste quelques scories, mais dans l'ensemble, ça reste prenant et très intéressant à lire. La comparaison avec Banks et Simmons n'est en rien du marketing, elle est criante sur certains points (j'en suis au premier dialogue avec Anaximandre, qui fait furieusement penser à Ummon, par exemple). Même celle que faisait Gilles avec Egan me paraît assez pertinente : il y a des moments où on est à la limite de la Hard-SF (bien que l'absence de l'énergie de Fusion me paraisse assez curieuse, alors que les Nefs exploitent l'Antimatière...).

Par contre, je m'étonne un peu de ne pas voir plus de comparaisons avec Glen Cook, il y a tout de même beaucoup de points communs avec Le dragon ne dort jamais, l'uchronie et le post-apo en plus.

Bref, vous pouvez y aller, c'est du quasiment tout bon (critique complète à venir dans 2-3 jours).
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6844
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Thomas Day » 03 octobre 2016 à 14:28

Apophis a écrit :Par contre, je m'étonne un peu de ne pas voir plus de comparaisons avec Glen Cook, il y a tout de même beaucoup de points communs avec Le dragon ne dort jamais, l'uchronie et le post-apo en plus.


Très sincèrement, je n'ai jamais réussi à le finir... J'ai tenté de le lire après avoir lu les trois premiers tomes de La Compagnie noire, que j'avais beaucoup aimés.
C'est un roman que j'avais trouvé raté sur le plan technique, bordélique, avec un dégueulis continu d'infos absolument indigeste. De mémoire, j'avais aussi crevé sur la traduction française...

GD
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 793
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Apophis » 03 octobre 2016 à 14:37

Ah mais nous sommes d'accord, la narration est confuse dans le livre de Cook. Je parlais plus des fondamentaux de l'univers, à vrai dire : latinisant, centré autour d'un petit nombre de vaisseaux gigantesques jouant un rôle de gardiens du temple.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6844
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Thomas Day » 03 octobre 2016 à 14:52

Heu... comment dire... l'éditeur va pas faire référence à un truc qu'il trouve tout pourri.

GD
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 793
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Latium, Romain Lucazeau

Messagepar Apophis » 03 octobre 2016 à 15:06

Je ne parlais pas forcément de vous, le directeur de collection. Nous avons quand-même pas mal discuté de Latium ces derniers temps entre forumeurs, sur ce fil, et je m'étonne juste que personne n'ait relevé une comparaison, qui, sur le plan des fondamentaux de l'univers, me paraît plus qu'évidente (c'est visiblement parce que peu de monde a 1/ lu et 2/ apprécié le livre de Cook).

Après, les thématiques, le style, la profondeur, etc, sont très différent(e)s, c'est certain. Mais qu'on le veuille ou non, qu'on ait apprécié le livre ou pas, la comparaison avec Cook n'est pas moins pertinente que celle avec Egan, Simmons ou Banks. Après, qu'elle ait les honneurs de la quatrième de couverture ou pas, c'est un autre problème.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »