Le 33e mariage de Donia Nour, Hazem Ilmi

Avatar de l’utilisateur
Bruno78
L'équipe du Bélial'
Messages : 1138
Enregistré le : 19 avril 2009 à 22:58

Re: Le 33e mariage de Donia Nour, Hazem Ilmi

Messagepar Bruno78 » 31 mars 2018 à 09:56

Erwann a écrit :Ce n'est pas une nouvelle collection ; c'est la collection de littérature étrangère, et il peut s'y glisser des bouquins relevant de nos genres à l'occasion (La Maison des feuilles de Mark Z. Danielewski par exemple).

Y'a même vraiment plein de trucs relevant de nos genres.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2342
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Le 33e mariage de Donia Nour, Hazem Ilmi

Messagepar ubikD » 31 mars 2018 à 13:55

Avec quelques titres très recommandables.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1004
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Le 33e mariage de Donia Nour, Hazem Ilmi

Messagepar Aldaran » 31 mars 2018 à 15:28

Je suis en train de creuser... :)
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Radieux
Messages : 220
Enregistré le : 23 juin 2016 à 11:41
Contact :

Re: Le 33e mariage de Donia Nour, Hazem Ilmi

Messagepar Le chien critique » 10 mai 2019 à 09:09

J'ai beaucoup aimé ce roman.
Les critiques sur la religion dans les dystopies concernent souvent le catholicisme, cela change.
Nous sommes dans une critique acerbe, aiguisée et virulente de la religion, à la manière d'un James Morrow, mais on y parle aussi de la femme, des relations gouvernants gouvernés, ce titre n'aurait pas à rougir face à ses voisins si il avait été publié en Lunes d'encre.
https://lechiencritique.blogspot.com/2019/05/le-33emariage-dedonia-nour.html
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Cookie Monster
Messages : 699
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Le 33e mariage de Donia Nour, Hazem Ilmi

Messagepar Sauropside » 10 mai 2019 à 09:18

Le chien critique a écrit :Les critiques sur la religion dans les dystopies concernent souvent le catholicisme, cela change.
Je dirais le Christianisme au sens large. Je pense que chez les auteurs anglo-saxons, Baptistes et Évangélistes - sans parler des églises "hardcore" - sont davantage pointées du doigt pour leurs conceptions... disons, peu Darwiniennes"...
"L'Ombre du zèbre n'a pas de rayures."

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »