American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Radieux
Messages : 213
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 21 septembre 2018 à 13:34

784 pages pour être précis.
A part pour les intégrales, je pense que ça sera la première et la dernière fois. Je ne veux plus de titres à 29 euros dans le catalogue (sauf pour des intégrales, donc) ; tout le monde trouve le livre formidable (j'attends la première mauvaise critique), mais les commerciaux tordent la bouche (aka : "ça va être dur, très dur").
Je viens de faire une offre sur un roman de SF britannique aussi gros qu'AE, mais j'ai prévenu l'agent "on le fait que si l'auteur est d'accord pour le couper en deux tomes". C'est d'ailleurs marrant, après une prime réaction du style "quelle horreur !" l'auteur a de lui-même proposé de changer légèrement la fin de la première partie pour créer un cliffhanger qui n'existait pas dans le roman original.

GD
rmd
Prince-Marchand
Messages : 928
Enregistré le : 20 avril 2009 à 09:31

Re: American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Messagepar rmd » 21 septembre 2018 à 13:43

Je me suis pas mal emmerdé et j'ai abandonné 200 pages avant la fin, mais je pense que je ne suis pas le public visé.
https://www.noosfere.org/
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 480
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Messagepar Apophis » 21 septembre 2018 à 16:58

Ah ben voilà, il n'y a qu'à demander, tu l'as eue ta première critique négative.
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 831
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Messagepar Herbefol » 21 septembre 2018 à 17:24

La mienne sera plus positive que celle de rmd, mais il n'y aura quand même pas de quoi se relever la nuit.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1464
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Messagepar Razheem L'insensé » 28 septembre 2018 à 21:02

On se demande comment il s'est procuré le livre le filou...
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 489
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Messagepar FeydRautha » 01 octobre 2018 à 15:54

Chez l'ours inculte.
Avatar de l’utilisateur
Xapur
Détenteur de la Réponse à la Grande Question
Messages : 42
Enregistré le : 27 août 2016 à 16:56
Contact :

Re: American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Messagepar Xapur » 28 octobre 2018 à 17:11

Jeffx
Patrouilleur temporaire
Messages : 20
Enregistré le : 01 mai 2015 à 17:06

Re: American Elsewhere, Robert Jackson Bennett

Messagepar Jeffx » 29 octobre 2018 à 12:14

Fini ce we.
Personnellement j'ai vraiment bien aimé.
On retrouve un style que je n'avais pas lu depuis des années, avec une histoire au croisement entre Stephen King, Clive Barker et Charles Stross.
L'histoire est intéressante, l'action prenante, même si on voit venir certaines choses de loin, et la qualité de l'écriture et l'inventivité de l'auteur sont présentes tout du long. Même quand on pense ne plus avoir de surprises, Robert arrive encore à nous surprendre, ce qui est agréable.
Un seul reproche, il est un poil trop long. Je pense que 100 pages de moins auraient allégé l'ensemble et rendu la fin plus punchy.

Je suis vraiment surpris que dans tous les avis (sur les différents blogs) on ne parle pas de Stross, car sur les idées il y a beaucoup de choses en commun avec lui.

D'ailleurs, boutade pour les amateurs et gros spoiler
On aurait eu un Bob Howard présent au début de l'histoire avec un extincteur sous la main et rien de tout cela ne serait arrivé...


Pour conclure : aucun regret, j'ai découvert un auteur que je ne connaissais pas et j'ai envie de lire d'autres romans de lui. Je vais tenter Foundryside en anglais, on verra ce que ça donne.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »