Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 389
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar FeydRautha » 18 octobre 2018 à 21:36

Pierre-Paul Durastanti a écrit :Et donc, pour parler du Hurley, vous l'avez lu ?


Vous m'arrachez les mots de la bouche, monsieur.
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 785
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 18 octobre 2018 à 21:36

Et par ailleurs, n'y aurait-il pas un CERTAIN nombre (99% avant les années 70 minimum, voire beaucoup plus tard) de livres de SF où l'absence de femmes se faisait pour de mauvaises raisons ?
Avatar de l’utilisateur
Tarann
Vandale du vide
Messages : 6
Enregistré le : 23 juin 2018 à 14:25

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Tarann » 18 octobre 2018 à 22:49

Pierre-Paul Durastanti a écrit :Et donc, pour parler du Hurley, vous l'avez lu ?


En supposant que votre question n'est pas rhétorique, la réponse est dans mon message: je réagis et m'interroge suite à ce qui a été avancé dans la critique d'un livre que je suis pressé de découvrir.

Pierre-Paul Durastanti a écrit :Et par ailleurs, n'y aurait-il pas un CERTAIN nombre (99% avant les années 70 minimum, voire beaucoup plus tard) de livres de SF où l'absence de femmes se faisait pour de mauvaises raisons ?


N'étant pas un expert en matière de SF, je ne sais quoi vous répondre sinon que cela ne m'étonnerait guère que l'absence de femmes en SF se faisait pour de mauvaises raisons.

La réponse à cette question semblant évidente, quel message vouliez-vous faire passer ?
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 785
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 18 octobre 2018 à 23:14

Tarann a écrit :
Pierre-Paul Durastanti a écrit :La réponse à cette question semblant évidente, quel message vouliez-vous faire passer ?


1. Qu'il me paraît prématuré de critiquer la démarche _avant_ d'avoir lu son résultat concret. (J'insiste : je parle bien de la démarche. Je comprends très bien qu'une critique vous retire l'envie de lire un livre achevé -- c'est un des résultats possibles, voire un des buts d'une critique.)
2. Que la situation inverse (un livre de SF avec uniquement des hommes) n'aurait posé aucun problème à la plupart (... des hommes), et que l'interrogation "Bizarre, tout de même, un livre de SF qu'avec des femmes" suggère qu'il reste du chemin à faire dans le domaine (sans vous cibler spécifiquement -- pour ça que j'ai détaché ma réflexion dans un second post).
Modifié en dernier par Pierre-Paul Durastanti le 19 octobre 2018 à 02:17, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Disciple de Griaule
Messages : 454
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Pyjam » 19 octobre 2018 à 01:53

Pierre-Paul Durastanti a écrit :2. Que la situation inverse (un livre de SF avec uniquement des hommes) n'aurait posé aucun problème à la plupart (... des hommes), et que l'interrogation "Bizarre, tout de même, un livre de SF qu'avec des femmes" suggère qu'il reste du chemin à faire dans le domaine

Au cinéma, les films sans femme comportent tout de même quelques chefs-d’œuvre : Lawrence d'Arabie, Douze hommes en colère, The Thing, Absolum 2022 (Euh... )
Les films sans homme attirent surtout les hommes esseulés. Il existe même une catégorie de films racontant des histoires de femmes en prison. Hélas, les notes dépassent rarement 5 sur ImDB.
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2079
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar ubikD » 19 octobre 2018 à 05:45

Moi, je préfère les films de gladiateurs.
Avatar de l’utilisateur
Tarann
Vandale du vide
Messages : 6
Enregistré le : 23 juin 2018 à 14:25

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Tarann » 19 octobre 2018 à 11:18

Pierre-Paul Durastanti a écrit :1. Qu'il me paraît prématuré de critiquer la démarche _avant_ d'avoir lu son résultat concret. (J'insiste : je parle bien de la démarche. Je comprends très bien qu'une critique vous retire l'envie de lire un livre achevé -- c'est un des résultats possibles, voire un des buts d'une critique.)


Premièrement, je tiens à souligner le fait que j'ai toujours envie de découvrir ce roman.

Deuxièmement, le terme "critiquer" me semble un peu fort alors que j'ai écrit "j'ai l'impression" en préambule de cette mini-interrogation. Si le but de l'auteure est d'écrire un roman féministe, soit un bouquin sur l'égalité femmes/hommes, alors oui, la critique me donne l'impression que le choix d'Hurley dessert son objectif. Comment construire un argumentaire sur l'égalité alors qu'une seule partie est présente ? Pour cette raison, et ce n'est que mon avis, je pense qu'un Tanya Huff fera plus facilement rentrer dans l'esprit de certains qu'une femme peut très bien faire le boulot d'une homme.

Cette réflexion étant, je l'écris de nouveau, une impression en réaction à un paragraphe argumenté d'une critique. Réflexion qui n'aura aucune influence sur le plaisir que j'aurai, j'en suis sûr, à lire ce livre.

2. Que la situation inverse (un livre de SF avec uniquement des hommes) n'aurait posé aucun problème à la plupart (... des hommes), et que l'interrogation "Bizarre, tout de même, un livre de SF qu'avec des femmes" suggère qu'il reste du chemin à faire dans le domaine (sans vous cibler spécifiquement -- pour ça que j'ai détaché ma réflexion dans un second post).


Je vous trouve plus pessimiste que nécessaire. Qui sur ce thread s'est interrogé, pour les mauvaises raisons, sur le fait qu'il n'y ait que des femmes dans ce roman ? Personne. Idem sur un autre forum que je fréquente.

Je crois plutôt que les gens sont intrigués. Qui, par principe, ne serait pas intéressé par un livre rempli de femmes badass qui se castagnent dans un univers organique bien dégueu ? J’exclus de cette question tous les QI à un chiffre qui peuplent l'Alt-right.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Cookie Monster
Messages : 610
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Aldaran » 19 octobre 2018 à 11:53

Tarann a écrit :Qui, par principe, ne serait pas intéressé par un livre rempli de femmes badass qui se castagnent dans un univers organique bien dégueu ? J’exclus de cette question tous les QI à un chiffre qui peuplent l'Alt-right.

Surprenante description de ce roman. Ceux qui l'ont lu confirment ?
Si la critique lue sur le blog du Dragon m'avait fait changer d'avis au sujet d'un livre que je n'avais pas l'intention de lire, une confirmation m'en détournerait définitivement, je pense.
(Après interrogation interne, je ne me découvre aucune accointances avec l'Alt-Right, pourtant.)
Avatar de l’utilisateur
Pierre-Paul Durastanti
L'équipe du Bélial'
Messages : 785
Enregistré le : 19 avril 2009 à 21:35

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Pierre-Paul Durastanti » 19 octobre 2018 à 12:36

Tarann a écrit :Premièrement, je tiens à souligner le fait que j'ai toujours envie de découvrir ce roman.


Mille pardons, je vous avais lu différemment. Mea culpa, donc.

Tarann a écrit :Je crois plutôt que les gens sont intrigués. Qui, par principe, ne serait pas intéressé par un livre rempli de femmes badass qui se castagnent dans un univers organique bien dégueu ? J’exclus de cette question tous les QI à un chiffre qui peuplent l'Alt-right.


Je l'avais lu, en vue de le proposer au Bélial', avant d'apprendre que Gilles Dumay l'avait acheté, et je l'avais trouvé bien cool, en tout cas. ;)
Avatar de l’utilisateur
Tarann
Vandale du vide
Messages : 6
Enregistré le : 23 juin 2018 à 14:25

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Tarann » 19 octobre 2018 à 13:02

Aldaran a écrit :Après interrogation interne, je ne me découvre aucune accointances avec l'Alt-Right, pourtant.


"Par principe" ai-je écrit. Si vos valeurs morales ne sont pas heurtées en apprenant qu'une femme peut écrire un bon bouquin de SF dans lequel il n'y a que des femmes, alors non, vous n'avez certainement aucune accointance avec l'alt-right.

Surprenante description de ce roman.


J'espère ne pas avoir écrit de bêtises mais je crois avoir compris, via les critiques, que le monde dans lequel se déroule le roman est en guerre. Concernant "l'organique peu ragoutant", c'est aussi un point qui a été mis en avant par plusieurs lecteurs.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »