Topic des livres hors-genre

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 2120
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 22 avril 2022 à 10:49



Comme beaucoup d’adolescents, August aime les chiens et la nature. Comme beaucoup d’entre eux aussi, il vit mal la séparation de ses parents. Dans leur ferme du Michigan, il y a désormais une maison pour sa mère, une autre pour son père et sa petite amie. Le garçon se partage entre les deux, jusqu’au jour où il doit déménager avec sa mère dans le Montana. 
August y tombe amoureux des paysages de l’Ouest américain, découvre le rodéo et la pêche à la mouche mais peine à se faire des amis. Après un épisode d’une rare violence, il finit par se faire embaucher dans un ranch isolé de la région. Livré à lui-même, dans un pays sonné par les attentats du 11-Septembre, il n’aura d’autre choix que de faire face aux contradictions de l’adulte qu’il est en passe de devenir.


Encore une excellente lecture chez Terres d'Amérique, cette collection est vraiment incroyable.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 2120
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 07 mai 2022 à 15:21



Et encore chez Terres d'Amérique, ce réservoir intarissable de grandes œuvres, le premier roman de Katherena Vermette, très complexe à cause de la multiplicité de ses personnages et l'intrication des uns et des autres, mais extrêmement fort. Un grand roman de femmes, sincère, poignant et douloureux.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 2120
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 12 mai 2022 à 13:12

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :

Lady Chevy de John Woods dans les lectures du Maki.

GD


Jusque là, le meilleur roman que j'ai lu cette année, tous genres confondus.
Avatar de l’utilisateur
Weirdaholic
Little Green Man
Messages : 358
Enregistré le : 12 février 2021 à 15:38
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Weirdaholic » 14 mai 2022 à 13:17

Razheem L'insensé a écrit :

Jusque là, le meilleur roman que j'ai lu cette année, tous genres confondus.


L'extrait en ligne donne envie, en tout cas... Je note, je note ! ^_^
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 2120
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 29 mai 2022 à 23:24



La flamme de la rébellion vient de surgir d'anciennes braises et consume peu à peu la plaine italienne. Tissée d'une étoffe de sang et de rage, la légende enfle à l'appel répété des buccins : les esclaves rêvent d'une liberté qu'ils savent éphémère, d'un espoir qu'ils savent illusoire. À leur tête marche un homme aux yeux hantés par la haine, un géant taciturne dont l'emblème arbore un serpent.
Le regard fixé sur la Louve romaine, il la devine frémir au chant des gladiateurs, trembler en entendant son nom : Spartacus. Car à présent la révolte est terminée, et c'est la guerre qui commence.


Et pour changer, un roman historique avec cette traduction chez Callidor de Spartacus de James Leslie Mitchell.
Magnifique (autant le livre-objet que le roman lui-même)
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 2120
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 03 juin 2022 à 16:01



David, jeune diplômé au chômage partiel, décide de quitter un Paris sous covid, pour faire une expérience de woofing dans le Cotentin. Sur place l’attendent Alex, le fils du fermier et Iris, une autre woofeuse, addict des réseaux sociaux. Tous les trois ont pour mission de s’occuper de la ferme jusqu’au retour des parents d’Alex. Alors qu’en quittant son studio parisien, David pensait fuir la pollution et l’épidémie, son séjour bucolique vire au drame, après la mort suspecte de plusieurs vaches...

J'ai beaucoup hésité à le mettre dans le forum (car la dernière partie est une anticipation-light en 2023) mais je le laisse finalement ici puisque c'est surtout de la littérature générale. Pollution est un page-turner qui se lit très (très) vite et qui dresse un portrait lugubre de la France et de ce qu'il reste pour les générations à venir.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 2120
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 11 juin 2022 à 22:34



Un agent des services de renseignements français gagné par une grande lassitude est chargé de retrouver à Beyrouth un ancien membre des commandos d'élite américains soupçonné de divers trafics. Il croise le chemin d'une archéologue irakienne qui tente de sauver les trésors des musées des villes bombardées. Les lointaines épopées de héros du passé scandent leurs parcours – le général Grant écrasant les confédérés, Hannibal marchant sur Rome, Hailé Sélassié se dressant contre l’envahisseur fasciste...


Relu pour le club de lecture de Lille dont s'était la lecture commune, un retour sur le sublime Écoutez nos défaites de l'immense Laurent Gaudé.
lonesome
Disciple de Griaule
Messages : 449
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar lonesome » 12 juin 2022 à 09:21

Oui immense Laurent Gaudé.
La porte des Enfers magistral roman sur l'amour et le sacrifice d'un père. Un de ces rares romans capables de vous arracher des larmes et vous pousse à encore plus aimer vos enfants (si, c'est possible).
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 2120
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 10 juillet 2022 à 17:49



Syrie. Un vieil homme rame à bord d'une barque, seul au milieu d'une immense étendue d'eau. En dessous de lui, sa maison d'enfance, engloutie par le lac el-Assad, né de la construction du barrage de Tabqa, en 1973. Fermant les yeux sur la guerre qui gronde, muni d'un masque et d'un tuba, il plonge - et c'est sa vie entière qu'il revoit, ses enfants au temps où ils n'étaient pas encore partis se battre, Sarah, sa femme folle amoureuse de poésie, la prison, son premier amour, sa soif de liberté.

Bon, j'ai enfin rattrapé celui dont tout le monde parle : Antoine Wauters.
Et avant son dernier recueil de nouvelles, j'ai plongé avec Mahmoud.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »