Topic des livres hors-genre

Avatar de l’utilisateur
PHILIPPE CADUC
Patrouilleur temporel
Messages : 55
Enregistré le : 27 novembre 2019 à 16:08

KAROO de Steve Tesich chez Monsieur Toussaint Louverture

Messagepar PHILIPPE CADUC » 18 avril 2021 à 22:18

Image
Saul Karoo est "Script Doctor" pour Hollywood, payé pour mutiler des scénarios écrits par d'autres et les sacrifier sur l'hôtel du divertissement et de rentabilité. Alcoolique notoire souffrants de multiples tares émotionnel, cynique absolu, son équilibre instable bascule le jour où on lui demande de "réparer" le scénario de son réalisateur favori. Une prise de conscience tardive va alors amener Karoo à tenter de réparer ses erreurs passées, malgré ses carences notoires en matière d'empathie. Mais peut-on se seulement se racheter quand on discerne à peine la frontière entre bien et mal ?

Portrait mordant d’Hollywood (qu'il connaissait, étant scénariste) et de ses hordes d'assassins de l'art, le deuxième et dernier roman de Steve Tesich traite aussi de l'impossibilité de comprendre ce qu'on est et de la douleur d'assumer ce qu'on croit être. Un authentique chef-d’œuvre qui nous rappelle que faire le bien ne s'improvise pas. Et que tout se paye un jour.
Je pense, mon livre préféré.

Pour info, Thomas Day a chroniqué il y a peu l'adaptation de Bézian.

Je conseille aussi TRÈS fortemement son premier roman, Price, qu'il a mis dix ans à écrire. J'ai lu L'Attrape-cœurs, et comme roman d'apprentissage, avec Tesich, on ne joue vraiment, mais vraiment pas dans la même catégorie. Pas de péché d'anachronisme, le roman de Salinger toucha un point sensible et parla à la jeunesse de l'époque, mais objectivement, en terme d'écriture, de richesses des thématiques, d'intrigue et d'émotion, Price explose tout. LE roman d'apprentissage. Indépassable.

Pour finir, réjouissez-vous : tous deux sont disponibles en TROIS éditions différentes : GF, semi-poche de MTL dans leur magnifique collection "Les Grands animaux", et en poche chez Points.

Oh s****, parfois on à le droit de se dire que la vie est belle...
Avatar de l’utilisateur
yogo
Disciple de Griaule
Messages : 453
Enregistré le : 05 septembre 2012 à 19:11

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar yogo » 05 mai 2021 à 21:41



« Et si vous avaliez du verre brisé ? » Comment cet étrange graffiti est-il apparu sur l’immense paroi transparente de la réception de l’hôtel Caiette, havre de grand luxe perdu au nord de l’île de Vancouver ? Et pourquoi précisément le soir où on attend le propriétaire du lieu, le milliardaire américain Jonathan Alkaitis ? Ce message menaçant semble lui être destiné. Ce soir-là, une jeune femme prénommée Vincent officie au bar ; le milliardaire lui fait une proposition qui va bouleverser sa vie. D’autres gens, comme Leon Prevant, cadre d’une compagnie maritime, ont eux aussi écouté les paroles d’Alkaitis dans ce même hôtel. Ils n’auraient pas dû…


Mon premier Mandel mais pas le dernier. Excellent roman avec une construction éclatée comme je les aime
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1993
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 17 mai 2021 à 19:23



J'avais été extrêmement impressionné par L'Empreinte publié en 2019 chez Sonatine et c'est donc logiquement que je me suis intéressé à ce nouveau récit autour du viol/kidnapping d'une jeune femme qui nous raconte l'avant et l'après sans détour. C'est fort et tout à fait recommandable.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Xeelee
Messages : 1486
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 18 mai 2021 à 08:23

Hier c'était la présentation des titres d'octobre 2021 chez Albin Michel, et le livre qui m'a fait la plus grande impression (sur la seule foi de sa présentation par Francis Geffard) est Murmurer le nom des disparus de Rohan Wilson.

« Un superbe roman dans lequel les lecteurs retrouveront ce qu’ils aiment chez Patrick DeWitt et Cormac McCarthy. » Library Journal

Été 1874 à Launceston, en Tasmanie. La ville, en proie aux émeutes, menace de basculer dans l’anarchie. Tel est le chaos que découvre Thomas Toosey, vétéran de la Guerre noire qui opposa les colons britanniques aux aborigènes du pays, de retour en ville et prêt à tout pour retrouver son fils William qu’il a abandonné des années plus tôt et dont la mère vient de mourir. Mais Toosey est recherché par un certain Fitheal Flynn, originaire d’Irlande, et son étrange acolyte au visage dissimulé par une cagoule de bourreau. Toosey a une dette à rembourser, et son fils est le seul à pouvoir lui permettre de racheter les erreurs de son passé.

" Ce western gothique, tout entier construit autour d’une violente chasse à l’homme, raconte avec une infinie beauté l’odyssée d’un père en proie à ses parts d’ombre et restitue avec force la nature humaine dans ce qu’elle a de plus beau mais aussi de plus vil." Francis Geffard.

Gromovar, Just a word ?
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 943
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Shibia » 18 mai 2021 à 08:37

Intéressant.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1993
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 18 mai 2021 à 08:43

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Hier c'était la présentation des titres d'octobre 2021 chez Albin Michel, et le livre qui m'a fait la plus grande impression (sur la seule foi de sa présentation par Francis Geffard) est Murmurer le nom des disparus de Rohan Wilson.

« Un superbe roman dans lequel les lecteurs retrouveront ce qu’ils aiment chez Patrick DeWitt et Cormac McCarthy. » Library Journal

Été 1874 à Launceston, en Tasmanie. La ville, en proie aux émeutes, menace de basculer dans l’anarchie. Tel est le chaos que découvre Thomas Toosey, vétéran de la Guerre noire qui opposa les colons britanniques aux aborigènes du pays, de retour en ville et prêt à tout pour retrouver son fils William qu’il a abandonné des années plus tôt et dont la mère vient de mourir. Mais Toosey est recherché par un certain Fitheal Flynn, originaire d’Irlande, et son étrange acolyte au visage dissimulé par une cagoule de bourreau. Toosey a une dette à rembourser, et son fils est le seul à pouvoir lui permettre de racheter les erreurs de son passé.

" Ce western gothique, tout entier construit autour d’une violente chasse à l’homme, raconte avec une infinie beauté l’odyssée d’un père en proie à ses parts d’ombre et restitue avec force la nature humaine dans ce qu’elle a de plus beau mais aussi de plus vil." Francis Geffard.

Gromovar, Just a word ?


Voilà bien un truc qui va m'intéresser.
Avatar de l’utilisateur
ubikD
L'équipe du Bélial'
Messages : 2544
Enregistré le : 19 avril 2009 à 19:29

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar ubikD » 18 mai 2021 à 18:08

Bon. Dans un élan irrésistible vers le noir, le cruel, l'humain, communions non pas avec un roman, mais deux. La vie est courte, n'économisons pas notre enthousiasme.
Pour les esprits affamés, petit tour avec Bambi. Miam !
Pour les autres, petit road novel incantatoire et halluciné.
Avatar de l’utilisateur
PHILIPPE CADUC
Patrouilleur temporel
Messages : 55
Enregistré le : 27 novembre 2019 à 16:08

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar PHILIPPE CADUC » 18 mai 2021 à 22:05

L'une interviewée et l'autre chroniqué dans Mauvais genre.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1993
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 08 juin 2021 à 15:13



« La première fois que Mélanie Claux et Clara Roussel se rencontrèrent, Mélanie s’étonna de l’autorité qui émanait d’une femme aussi petite et Clara remarqua les ongles de Mélanie, leur vernis rose à paillettes qui luisait dans l’obscurité. “ On dirait une enfant ”, pensa la première, “elle ressemble à une poupée”, songea la seconde.
Même dans les drames les plus terribles, les apparences ont leur mot à dire. »

À travers l’histoire de deux femmes aux destins contraires, Les enfants sont rois explore les dérives d’une époque où l’on ne vit que pour être vu. Des années Loft aux années 2030, marquées par le sacre des réseaux sociaux, Delphine de Vigan offre une plongée glaçante dans un monde où tout s’expose et se vend, jusqu’au bonheur familial.


Premier roman que je lis de Delphine De Vigan (car le sujet m'intéressait), et une excellente découverte, bien plus pertinent que la grande majorité des romans de SF actuellement sur le sujet.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1993
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Topic des livres hors-genre

Messagepar Razheem L'insensé » 20 juin 2021 à 21:14



Fuyant les bombardements, Farouk, un médecin syrien, décide de traverser la Méditerranée avec sa femme et sa fille pour trouver asile en Irlande. Ce pays est le seul qu’a jamais connu Lampy, un jeune homme qui rêve de tout plaquer – à commencer par sa famille et son boulot – depuis que Chloe, sa petite amie, l’a quitté. Quant à John, peut-être parce qu’il sent la mort approcher, il cherche la rédemption après une vie passée à faire le mal autour de lui.

Nouveau roman de l'irlandais Donal Ryan, impressionnant dans sa conclusion et sa façon de relier les portraits.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »