Terminus, Tom Sweterlitsch

Avatar de l’utilisateur
Mélie
Axiomatique
Messages : 118
Enregistré le : 30 mai 2019 à 17:40

Re: Terminus, Tom Sweterlitsch

Messagepar Mélie » 16 juillet 2019 à 08:23

.
Modifié en dernier par Mélie le 18 juillet 2019 à 22:39, modifié 1 fois.
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 961
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Terminus, Tom Sweterlitsch

Messagepar Herbefol » 16 juillet 2019 à 10:20

Erwann a écrit :
Sauropside a écrit :Pour un béotien comme moi, que signifie GFK (à part les initiales d'un Kennedy, éventuellement)?

Gesellschaft für Konsumforschung tout simplement ;-)

Mes vieux rudiments d'allemand traduiraient ça en "Société pour la recherche sur la consommation". Je valide le "tout simplement". :-)
L'affaire Herbefol
Au sommaire : La pointe d'argent de Cook, Black Man de Morgan, Navigator de Baxter, Cheval de Troie de Wells & The Labyrinth Index de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Sauropside
Prince-Marchand
Messages : 701
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Terminus, Tom Sweterlitsch

Messagepar Sauropside » 16 juillet 2019 à 11:47

J'aime ce forum.
Je l'aime d'amour.
"L'Ombre du zèbre n'a pas de rayures."
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 831
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Terminus, Tom Sweterlitsch

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 16 juillet 2019 à 12:02

En bref, un très bon roman, parfois un peu exigeant, qu’on referme avec des questions plein la tête. Et si vous voulez savoir si rien n’arrive vraiment par hasard, lisez-le !


Le café Powell s'est approché dangereusement du Terminus...

GD
Avatar de l’utilisateur
saimonax
Radieux
Messages : 203
Enregistré le : 28 septembre 2012 à 12:45
Contact :

Re: Terminus, Tom Sweterlitsch

Messagepar saimonax » 29 juillet 2019 à 23:49

Commencé ce livre y'a deux jours, fini à l'instant.
Je ne vais rien rajouter d'intéressant au concert d'éloge : c'est du lourd ! ça commence effectivement comme un True Detective, et part dans des recoins bien plus obscurs et retors. J'ai été surpris du côté "gore", pas si malvenu.
Le côté blockbuster m'a parfois un peu embêté (sur l'enchainement de certaines scènes d'action, surtout, et l'intensité de celles-ci), mais l'émotion ressenti (souvent assez radicale) lors de l'issue de ces dernières, inattendues (là aussi, parfois trop dans le "retournement"), valent bien ce sacrifie sur l'autel du divertissement.
Divertissement, merde je l'ai dis.
PUTAIN QUEL PIED !

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »