La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 720
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 23 octobre 2019 à 10:09

Le chien critique a écrit :Alors je me demande si l'auteur a prévu de continuer à écrire dans ce monde d'autres textes ?


Oui. Il a déjà commencé.
C'est un projet qu'il porte depuis dix ans, un truc comme ça.
Je lui ai demandé de (vraiment) finir l'arc des trois premiers romans.
Ce qu'il a fait.

Après, le manque de succès (pour le moment), il peut aussi s'expliquer par la nature-même du projet (pas évident à lire, pas fluide), par la proximité de la parution de Terminus qui a complètement écrasé La Fleur de dieu. Il peut s'expliquer par le fait qu'on ait envoyé des épreuves non corrigées à Babelio et Amazon (on a reçu pleine de messages "déçus", car les lecteurs n'avaient pas la belle couverture). Que la critique dans Bifrost n'était pas funky, loin de là. Tout ça s'est un peu empilé. Donc y'a quand même un sentiment de déception qui s'installe.
Cela dit, pas plus tard que ce matin, un blogueur m'a demandé les deux premiers tomes.

On est dans une société où tout va très vite, mais où il faut quand même donner du temps aux œuvres pour qu'elles touchent leur véritable cible.
Je sais quand j'acquiers les droits de La Fleur de Dieu ou des Etoiles sont Légion que ces romans ne sont pas pour "tout le monde". C'est le propre des romans qui portent vraiment quelque chose en eux.
Si tu t'attends à de la fantasy épique et que tu prends Rivages, tu risques d'être déçu. Si tu t'attends à du feelgood et que tu prends Terminus, tu risques de finir à genoux aux toilettes.
La façon dont on présente les livres, à l'époque des réseaux sociaux, a pris une importance qu'elle n'avait pas il y a vingt ans.
Le paradoxe, c'est que j'ai l'impression que les lecteurs (en tout cas ceux qui s'expriment) ont de moins en moins envie d'être surpris. Alors que moi, ado, les livres dont le contenu n'avait aucun rapport avec la couverture (de Chris Foss ou de Siudmak), ça ne me posait aucune problème si le livre me plaisait.

GD
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 818
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar Apophis » 23 octobre 2019 à 10:56

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Le paradoxe, c'est que j'ai l'impression que les lecteurs (en tout cas ceux qui s'expriment) ont de moins en moins envie d'être surpris. Alors que moi, ado, les livres dont le contenu n'avait aucun rapport avec la couverture (de Chris Foss ou de Siudmak), ça ne me posait aucune problème si le livre me plaisait.
GD


Je ne vais pas parler pour les autres, mais personnellement, quand je claque 20-25 euros dans un bouquin, c'est pour avoir ce qu'on m'a vendu (et la couverture participe à ça). Parce que je ne suis pas franchement en position de jeter 25 balles à la poubelle à tout bout de champ. Les bouquins, je les choisis sur des critères précis, je ne lance pas la roue de la fortune. Alors certes, un roman peut ne pas correspondre à la vision qu'on avait de lui mais plaire tout de même, mais si ce n'est pas le cas, j'ai du mal à comprendre en quoi la frustration générée serait paradoxale.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 720
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 23 octobre 2019 à 11:16

Apophis a écrit : Alors certes, un roman peut ne pas correspondre à la vision qu'on avait de lui mais plaire tout de même, mais si ce n'est pas le cas, j'ai du mal à comprendre en quoi la frustration générée serait paradoxale.


Je me suis mal exprimé.
Ma réflexion c'était plutôt... que les attentes des lecteurs me semblent maintenant tellement précises, que ça rend très compliqué la présentation (par l'éditeur) de certains livres.
J'ai acheté un livre (en fait plusieurs, car Le Livre de M c'est le même problème), si je dis/j'écris en 4e à quel genre il appartient je "détruis" le livre, je spoile son dernier tiers.
Mais si ne dis pas à quel genre il appartient, je risque de décevoir beaucoup de lecteurs.

GD
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 720
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 23 octobre 2019 à 11:24

Au pays des cave trolls a écrit :La Fleur de Dieu est ainsi un premier tome prometteur au niveau de l’univers, des différentes factions en présence et des enjeux présents. Il est un peu difficile de rentrer dans le roman au début mais on s’y fait au bout de quelques chapitres. La fin arrive un peu rapidement et heureusement que la suite parait bientôt.


La Fleur de Dieu de Jean-Michel Ré a pris racine au pays des Cave Trolls.

GD
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 818
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar Apophis » 23 octobre 2019 à 11:24

Si c'était moi, j'écrirais à quel genre il est supposé appartenir, tout en prévenant que tout n'est pas ce qu'il semble être. De cette façon, le lecteur sait qu'il prend un risque, mais il le prend en toute connaissance de cause.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 720
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 23 octobre 2019 à 11:33

Apophis a écrit :Si c'était moi, j'écrirais à quel genre il est supposé appartenir, tout en prévenant que tout n'est pas ce qu'il semble être. De cette façon, le lecteur sait qu'il prend un risque, mais il le prend en toute connaissance de cause.


Je vois ce que tu veux dire, mais ça supprime l'effet de surprise quand, à force d'additionner les indices, tu aurais du comprendre par toi-même à quel genre le livre appartient véritablement. C'est pire qu'un spoil... L'éditeur attire l'attention sur ce qui devrait surprendre et donc ne surprendra pas.

GD
batcheva
Patrouilleur temporel
Messages : 55
Enregistré le : 19 décembre 2017 à 23:26

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar batcheva » 23 octobre 2019 à 13:42

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Je me suis mal exprimé.
Ma réflexion c'était plutôt... que les attentes des lecteurs me semblent maintenant tellement précises, que ça rend très compliqué la présentation (par l'éditeur) de certains livres.

GD


Peut-être que l'importance donnée aux avis des consommateurs, ainsi qu'aux blogs et autres chaînes youtube des influenceurs et influences - notamment dans les domaines liés à la mode - se répercute sur le domaine de l'édition.
Les lecteurs ( consommateurs ) se voient donner une importance sur le " processus de création ", du fait que de plus en plus de marques regardent avec attention les réseaux sociaux. Les lecteurs deviennent ainsi plus exigeants sur les retours donnés en fonction de leurs points de vue et/ou goûts.

Je ne sais pas si c'est très clair!

Je ne dis pas que je suis d'accord avec ce phénomène, bien au contraire, c'est juste une réflexion.

Pour ma part, en tant que lectrice, j'aime être surprise, transportée dans une autre réalité, voire un autre monde/univers. Mon choix est guidé, en premier lieu, par la quatrième de couverture, la couverture elle-même vient en second.
Si le texte est complexe à lire, cela me convient: j'avoue ressentir un certain plaisir. En effet, j'ai la sensation de sentir mes neurones s'activer dans tous les sens et je trouve çà géant. Oui, je sais: je suis bizarre comme nana, mais j'assume.
Time was.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1086
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar FeydRautha » 23 octobre 2019 à 13:54

batcheva a écrit :Si le texte est complexe à lire, cela me convient: j'avoue ressentir un certain plaisir. En effet, j'ai la sensation de sentir mes neurones s'activer dans tous les sens et je trouve çà géant. Oui, je sais: je suis bizarre comme nana, mais j'assume.

Ca veut juste dire que t'es vivante, en fait.
Avatar de l’utilisateur
Le chien critique
Radieux
Messages : 220
Enregistré le : 23 juin 2016 à 11:41
Contact :

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar Le chien critique » 23 octobre 2019 à 18:05

Gilles Dumay a écrit :Oui. Il a déjà commencé.
C'est un projet qu'il porte depuis dix ans, un truc comme ça.
Cool, même si le succès mitigé laisse présager des autres publications de l'auteur plus problématique.
Après, j'attends le tome 3 avec impatience pour voir si le final vaut les deux autres.

Gilles Dumay a écrit :Le paradoxe, c'est que j'ai l'impression que les lecteurs (en tout cas ceux qui s'expriment) ont de moins en moins envie d'être surpris. Alors que moi, ado, les livres dont le contenu n'avait aucun rapport avec la couverture (de Chris Foss ou de Siudmak), ça ne me posait aucune problème si le livre me plaisait.
Les livres coûtent chers (moins lorsque l'on tient un blog !), je fais donc attention à ce que je lis. Mais je suis d'accord, cela laisse peu de place à la surprise.
Concernant la couverture, j'aime qu'elle donne des indications sur l'univers du roman (pas comme celle des Portes célestes, même si elle est très chouette.) Comme j'ai aimé le livre, je m'en contrefous, mais je l'indique aux lecteurs de mon blog pour qu'ils ne se trompent pas sur la marchandise.

Bref, je préfère ma place de lecteur, plus simple que celle d'éditeur, surtout dans une grosse boite où le chiffre à une importance relativement forte.
Avatar de l’utilisateur
Mélie
Axiomatique
Messages : 118
Enregistré le : 30 mai 2019 à 17:40

Re: La Fleur de Dieu, Jean-Michel Ré

Messagepar Mélie » 23 octobre 2019 à 18:19

Et moi, j'évite de lire les 4e de couv, je déteste être spoilée, je veux entrer dans un livre et le découvrir, pas qu'on me mâche et détruise le cheminement de l'auteur. Ça vaut pour toutes les littératures. C'est pour ça que j'évite les blogs décortiqueurs, ne vous en déplaise, et même si je n'aime pas je ne dévoile rien. Vous analysez le squelette. Où est la chair, la peau, le coeur, et surtout l'imagination des futurs lecteurs?
. Je fais partie du deuxième genre de blogueurs : ceux qui parlent à leurs amis et leur font part de leurs découvertes. J'ai vraiment du mal avec cette histoire de nombre de vues etc. C'est juste du commerce que vous faites, là ?

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »