Semiosis, Sue Burke

Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Prince-Marchand
Messages : 900
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Aldaran » 19 septembre 2019 à 20:10

Le chien critique a écrit :Fan de Léo Ferré, qui maniait la langue avec hargne, une de ses paroles disait :
"Avec ces fautes de parler et de syntaxe qui me sont devenues insupportables" Et Basta

Et Julos Beaucarne avait instauré (officiellement, je crois) la semaine de la Bonne Parole :
« Pour la semaine de la Bonne Parole, ne disez plus disez... disez dites ! »
(Une de mes préférées !)
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 907
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Herbefol » 20 septembre 2019 à 16:01

JDB a écrit :Vous n'avez aucun sens de l'humour.
Cela dit, si le consensus déclare que ma remarque était insultante, je suis prêt à effacer le post que vous jugez insultant.
Après tout, World Fantasy Award, Campbell Memorial Award, James Tiptree Award... l'heure est au ménagement des sentiments exacerbés des choses choucardes et fragiles.
JDB

Joli cas de "gnagnagna, on peut plus rien dire".
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Jeffx
Axiomatique
Messages : 120
Enregistré le : 01 mai 2015 à 17:06

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Jeffx » 20 septembre 2019 à 21:48

Quand Herbefol arrêtera de remettre des pièces dans une machine qui n'en mérite pas tant, on pourra peut être se concentrer sur le sujet du topic...

Je m'y mets d'ailleurs tout de suite puisque je viens de le finir.
Et j'ai envie de lire la suite.

Ce n'est pas un roman dont je vais dire qu'il a changé ma vie, mais j'en ai trouvé la lecture agréable.
Comme certains, je pense que le dernier tiers du roman est au dessus du reste et c'est pour cela que j'ai envie de voir le tome 2.
On sent quand même que c'est le "premier" roman de l'auteur, surtout sur les 3 premiers récits.
J'ai eu l'impression que l'auteur a eu un peu de mal à se caler au démarrage, d'autant que le principe de faire parler 8 personnages différents sur des périodes de temps différentes n'est pas simple à gérer. Cela donne l'impression que le roman pourrait s'adresser à de nombreux auditoires avec un coté young adult ou policier par exemple, mais au final il y a une cohésion d'ensemble qui reste là. On sent vraiment la personnalité sous-jacente de chacun dans son récit et je salue le travail de l'auteur sur cela.
Après, je ne sais pas si c'est un choix délibéré pour toucher un plus large public mais au final cela permet de suivre des catégories d'âge très différentes avec des perceptions et comportements aussi très variés. Et c'est intéressant.
On traite au final de beaucoup de sujets : Les utopies se cassent-elles toujours les dents sur le mur de la réalité ? Une société sans violence peut elle exister ? Comment (sur)vivre avec plusieurs espèces très différentes de nous ? Une société peut elle être parfaitement écologique ? et autres sujets "ethniques" qui sont bien présents. Les réflexions pourraient être plus poussées mais nous ne sommes pas dans un livre philosophique et je ne me sens pas en manque sur ce point là.
L'histoire reste quand même celle d'une communauté d'humains sur une planète totalement étrangère, sans accès à de la technologie et sur plusieurs générations. Il ne faut pas perdre cela de vue.

Bref, pour moi vous pouvez y aller sans soucis.
Gilles, regarde bien pour la suite, ça pourrait valoir le coup...

2 derniers points :
- Si vous cherchez un livre qui présente en détail une race extraterrestre et ses mécanismes de pensée, lisez plutôt Dans la Toile du Temps, qui est bien au dessus sur cette thématique. Mais pour moi ce n'est pas ce qu'a cherché l'auteur. Et sa "civilisation végétale" est quand même bien intéressante (je ne pense pas spoiler là dessus, c'est dit partout et ça arrive très vite dans le roman).
- Apophis regrette que le roman n'ai pas été "tellement plus". C'est un sentiment que je n'ai pas ressenti. D'autant plus quand on sent bien que c'est le premier roman d'un auteur. (petit commentaire personnel : attention Apophis, quand on commence à se poser ces questions de manière forte, c'est qu'il est temps de se mettre à écrire soi même ses propres romans... ^_^).

J'oubliais un point qui me fâche aussi :
La faible population humaine sur la planète ne permet pas un renouvellement génétique suffisant. C'est factuel. Et le problème n'est pas soulevé.
C'est un écueil malheureusement fréquent en SF et je suis toujours déçu quand j'y suis confronté.
C'est comme quand dans un film un gars va mettre son briquet sous un sprinkler et que tous les sprinkler de l'immeuble se mettent en route. Ça ne marche pas comme ça et quand on sait comment ça marche, on trouve ça juste très très con. Ben là c'est pareil.
A moins que le sujet ne soit traité dans le tome suivant. Mais j'en doute quand même fortement.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 576
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 22 septembre 2019 à 07:22

Jeffx a écrit :J'oubliais un point qui me fâche aussi :
La faible population humaine sur la planète ne permet pas un renouvellement génétique suffisant. C'est factuel. Et le problème n'est pas soulevé.
C'est un écueil malheureusement fréquent en SF et je suis toujours déçu quand j'y suis confronté.


Je ne serais pas aussi catégorique, il y a tout une partie du roman, où ils évoquent leurs problèmes de stérilité, entre autres, et la façon dont fonctionne les "familles". Développer serait spoiler ; si Sue Burke ne développe pas cet aspect de leur colonisation, je ne trouve pas qu'elle le néglige totalement. Par contre, ça passe par le biais de "leur" perception du problème.

GD
Jeffx
Axiomatique
Messages : 120
Enregistré le : 01 mai 2015 à 17:06

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Jeffx » 22 septembre 2019 à 10:02

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Je ne serais pas aussi catégorique, il y a tout une partie du roman, où ils évoquent leurs problèmes de stérilité, entre autres, et la façon dont fonctionne les "familles". Développer serait spoiler ; si Sue Burke ne développe pas cet aspect de leur colonisation, je ne trouve pas qu'elle le néglige totalement. Par contre, ça passe par le biais de "leur" perception du problème.
GD


C'est vrai, la question est soulevée et en effet, il y a le biais de "leur" perception du sujet.
Disons qu'on en reparle quand on sera à 10 générations de colons, au tome 6... :-)
Avatar de l’utilisateur
Twin
Patrouilleur temporel
Messages : 85
Enregistré le : 21 juillet 2011 à 19:26
Contact :

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Twin » 23 septembre 2019 à 20:14

Fini hier soir. J'ai beaucoup aimé.

Mais contrairement au sentiment général, je ne trouve pas que le dernier tiers du roman soit meilleurs que les deux autres. Pour moi c'est presque l'inverse: j'ai beaucoup aimé suivre la progression des différentes générations et leur découverte progressive de Pax. La dernière partie m'apparaît par contraste beaucoup plus classique, avec du suspense, certes, mais beaucoup moins de surprises.

Quoi qu'il en soit, je fais partie de ceux qui croisent les doigts pour que la suite soit du même tonneau et pour qu'AMI en fasse une traduction.
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 918
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar FeydRautha » 25 septembre 2019 à 18:08

Intelligent, fin, étonnant et très plaisant à lire, Semiosis m’a captivée.


Un coup de cœur chez Cunéipage
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 576
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 26 septembre 2019 à 09:12

Critique ♥♥♥ de Stéphane Pralat dans La Voix du nord daté d'aujourd'hui.

(Merci Lhisbei.)

GD
Avatar de l’utilisateur
Biro
Radieux
Messages : 211
Enregistré le : 22 juin 2016 à 09:24

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Biro » 26 septembre 2019 à 10:10

Twin a écrit :Quoi qu'il en soit, je fais partie de ceux qui croisent les doigts pour que la suite soit du même tonneau et pour qu'AMI en fasse une traduction.

Fini hier et globalement agréablement surpris. Cet univers est très prenant et le déroulé alterne entre émotions et action.
Comme Twin, j'espère la suite très vite. La fin est tellement ouverte et la planète mérite qu'on en raconte tellement plus.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 576
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Semiosis, Sue Burke

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 29 septembre 2019 à 09:45

Les lectures de Sophie a écrit :Un planet-opera original et captivant.


Semiosis de Sue Burke dans les lectures de Sophie.

GD

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »