Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1658
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Razheem L'insensé » 07 octobre 2019 à 16:29

Ce que je trouve dérangeant en regardant le livre-objet n'est pas du tout finalement la couverture, qui reste magnifique à mon goût et qui n'induit pas tant les lecteurs en erreur qu'elle agit comme un test de Rorschach sur ce que le lecteur pense trouver d'un livre où l'on cite Lovecraft.

Non ce qui m'ennuie c'est que la quatrième de couverture se limite à un blurb de Stephen King. Je comprends l'intention de l'éditeur derrière avec l'ultra-célébrité de King qui va attirer, mais je trouve ça particulièrement dégradant pour l'auteur du roman puisque l'on oblitère une quatrième de couv' avec, basiquement, un autre larron.
Les blurbs, en soi, ne m'ont jamais gêné jusque là (même si je les préfère par exemple en première page quand on ouvre le livre) mais quand ça remplace purement et simplement le reste...je trouve ça fainéant. Mais j'imagine que c'est la logique commerciale qui prime.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 576
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 07 octobre 2019 à 16:37

Il y avait un texte de présentation sous le blurb de King, on m'a fortement incité à l'enlever.
Très sincèrement, j'ai pas plus d'avis que ça sur la question. Je propose des 4e, mais les 4e comme les couvertures relèvent davantage du commercial que de l'éditorial.
Je me suis battu pour garder la couv" ; je ne me suis pas battu pour imposer ma 4e.

L'important c'est que le livre se vende un minimum, ce qui permettra d'en acheter d'autres du même genre.

GD
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 702
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Apophis » 07 octobre 2019 à 17:47

Razheem L'insensé a écrit :Ce que je trouve dérangeant en regardant le livre-objet n'est pas du tout finalement la couverture, qui reste magnifique à mon goût et qui n'induit pas tant les lecteurs en erreur qu'elle agit comme un test de Rorschach sur ce que le lecteur pense trouver d'un livre où l'on cite Lovecraft.


Le problème, c'est que la majorité des lecteurs ne connait de Lovecraft que l'aspect tentacules. Beaucoup n'ont pas conscience du fait qu'il y a eu des phases ou des subdivisions dans son oeuvre, et que certains pans entiers de celle-ci ne relèvent ni du Fantastique / Weird, ni forcément du tentaculaire, mais de la Fantasy, de l'Horreur non-cosmique ou de la SF. Partant de là, si tu parles à ces gens-là d'un livre Lovecraftien ET que tu leur colles des tentacules sur l'illustration, ils ne vont pas forcément comprendre que ledit bouquin peut tout à fait être Lovecraftien malgré l'absence desdits appendices dans le bouquin. Et donc se sentir... floués ou trompés est sans doute beaucoup trop fort, mais en tout cas déçus. Le connaisseur, lui, aura compris qu'on est plus proche du volet Fantasy de la biblio du Maître que de Cthulhu.
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1658
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Razheem L'insensé » 07 octobre 2019 à 18:01

Apophis a écrit :
Razheem L'insensé a écrit :Ce que je trouve dérangeant en regardant le livre-objet n'est pas du tout finalement la couverture, qui reste magnifique à mon goût et qui n'induit pas tant les lecteurs en erreur qu'elle agit comme un test de Rorschach sur ce que le lecteur pense trouver d'un livre où l'on cite Lovecraft.


Le problème, c'est que la majorité des lecteurs ne connait de Lovecraft que l'aspect tentacules. Beaucoup n'ont pas conscience du fait qu'il y a eu des phases ou des subdivisions dans son oeuvre, et que certains pans entiers de celle-ci ne relèvent ni du Fantastique / Weird, ni forcément du tentaculaire, mais de la Fantasy, de l'Horreur non-cosmique ou de la SF. Partant de là, si tu parles à ces gens-là d'un livre Lovecraftien ET que tu leur colles des tentacules sur l'illustration, ils ne vont pas forcément comprendre que ledit bouquin peut tout à fait être Lovecraftien malgré l'absence desdits appendices dans le bouquin. Et donc se sentir... floués ou trompés est sans doute beaucoup trop fort, mais en tout cas déçus. Le connaisseur, lui, aura compris qu'on est plus proche du volet Fantasy de la biblio du Maître que de Cthulhu.


Après, pour moi, la couverture n'a que peu d'intérêt. Esthétiquement parlant, je la trouve superbe. A-t-elle un lien véritable avec le roman ? Je ne me pose plus la question.
Je suis dans le Machado en ce moment, la couverture est hideuse, mais dans un sens elle est en rapport avec le contenu. Du coup, maintenant, même si, évidemment une belle couverture a toujours plus tendance à attirer l’œil, je ne me préoccupe plus de la couverture.
Ça remonte au Quatuor de Jerusalem, hideux au possible avec franchement peu de liens avec l'oeuvre contenue, mais quelle oeuvre...
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 576
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 07 octobre 2019 à 18:09

Reflets de mes lectures a écrit :En version audio du moins, le livre est saisissant et m’a beaucoup plus. Il n’y a pas de moment où l’émotion m’a pris à la gorge, par contre Une cosmologie de monstres fait honneur à la tradition de la littérature fantastique d’utiliser le mystérieux, le monstrueux, l’inconnue, le dangereux pour aborder des problèmes de la vie en les sublimant.


Une Cosmologie de monstres de Shaun Hamill sur le blog Reflets de mes lectures.

GD
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Prince-Marchand
Messages : 900
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Aldaran » 08 octobre 2019 à 18:50

Parfois, lorsque j'offre un livre, j'ai droit à « sale con ! »
Jamais « sympathique ».
Le monde est cruel. Ou je n'offre pas les bons livres...
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 576
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 08 octobre 2019 à 19:08

Razheem L'insensé a écrit :Je suis dans le Machado en ce moment, la couverture est hideuse, mais dans un sens elle est en rapport avec le contenu. Du coup, maintenant, même si, évidemment une belle couverture a toujours plus tendance à attirer l’œil, je ne me préoccupe plus de la couverture.


Autant je comprends ton point de vue autant je ne peux pas le "prendre en compte", tant il est opposé à ce qu'on observe jour après jour. Càd : une "bonne" couverture fait vendre.
Là où Le Chien Critique a raison c'est qu'un éditeur, par la force des choses, doit aussi être un commercial.
J'écoute ce qu'on me dit ; je travaille dans une maison qui a le goût du succès ; après, c'est pas toujours facile à traduire en termes de "littératures de l'imaginaire".
Par exemple, on me dit (en interne) la 4e doit exprimer l'ADN d'un livre et ne pas raconter l'histoire.
Je reçois de l'extérieur des messages (via facebook principalement) où des lectrices (que des femmes) me demandent de leur raconter l'histoire puisqu'elle ne se trouve pas en quatrième. Je les renvoie aux critiques des blogueurs, à Babelio...
En imaginaire, on vend avant tout une histoire ou des concepts ; en littérature générale (contemporaine) on vend avant tout, me semble-t-il, du style et des destins individuels.

GD
Avatar de l’utilisateur
Mélie
Axiomatique
Messages : 112
Enregistré le : 30 mai 2019 à 17:40

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Mélie » 09 octobre 2019 à 04:35

Avatar de l’utilisateur
Mélie
Axiomatique
Messages : 112
Enregistré le : 30 mai 2019 à 17:40

Re: Une cosmologie de monstres, Shaun Hamill

Messagepar Mélie » 09 octobre 2019 à 05:52

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :En imaginaire, on vend avant tout une histoire ou des concepts ; en littérature générale (contemporaine) on vend avant tout, me semble-t-il, du style et des destins individuels.

GD


Bon. Cette phrase me fait penser à ma certitude que j'avais qu'il ne devait y avoir AUCUNE différence. Donc à partir de cette phrase de Gilles, je peux mieux comprendre votre engouement pour "L'enfance Attribuée" chez UHL et.. mon incapacité à faire comprendre ma critique.

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »