Le Magicien quantique, Derek Künsken

Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2611
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar JDB » 26 février 2020 à 12:59

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :
FeydRautha a écrit :
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Petite interview de Derek Künsken sur le site Albin Michel Imaginaire.
GD


J'avais oublié que le roman avait été sérialisé dans Analog avant de sortir chez Solaris. On le ressent nettement à la lecture car il y a des informations qui sont rappelées de manière pas vraiment nécessaire dans un roman. Gilles, dis moi si je me trompe, mais j'ai souvent l'impression que les éditeurs américains n'interviennent pas vraiment sur les romans qu'ils publient (en dehors des sensitivity readers), contrairement aux éditeurs français qui sont plus interventionnistes (à juste titre amha).


Le système est différent, il n'y a pas de règle.
Souvent (mais pas toujours) un auteur travaille avec son agent et son agent vend / essaye de vendre ensuite le résultat. Une cosmologie de monstres faisait mille pages quand Shaun Hamill a commencé à travailler avec son agent.
Les versions roman et Analog du Magicien quantique diffèrent. Dans la revue la plupart des jurons sexuels très imagés que pousse l'homme sous pression ont mis un bikini, voire un maillot intégral.
Analog n'a publié le roman qu'après l'achat par Solaris UK.

Plus généralement, je trouve les livres US moins bien "édités" que par le passé. D'ailleurs j'ai récemment eu un cas épineux où il a fallu prendre pas mal de décisions avec la traductrice...

Et puis les méthodes de travail différent entre les éditeurs et les auteurs. Et même entre un éditeur et tel ou tel de ses auteurs. Il y a des auteurs dont j'annote beaucoup le texte et d'autres où je fais surtout une lettre de synthèse pour que l'auteur voit si mes suggestions vont dans sa direction. Il y a des textes où il y a beaucoup de travail et d'autres pas beaucoup. Et puis les auteurs font des choix, faut les assumer (ou ne pas publier), c'est mon point de vue, même quand ces choix sont maladroits. Après le lui avoir dit dès le départ, j'ai (re-)dit à Jean-Michel Ré qu'appeler son "méchant" le seigneur de Latroce avait posé problème à tous les lecteurs qui avaient lu son livre chez Albin (avant parution), il a voulu absolument garder le patronyme, alors je lui ai suggéré de rajouter une "blague" sur le sens de Latroce dans cette vieille langue oubliée qu'était le français.

Un auteur c'est l'auteur, l'éditeur il n'est là que pour accoucher le bébé.

GD

Merci pour cet aperçu de ton travail, Gilles--c'est absolument passionnant.
Et, pour ceux qui se posent la question, c'est AUSSI le travail du traducteur quand l'éditeur français est défaillant.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Wicker Man
Prince-Marchand
Messages : 762
Enregistré le : 05 octobre 2010 à 15:17
Localisation : Somewhere in Time...

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar Wicker Man » 27 février 2020 à 16:13

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Plus généralement, je trouve les livres US moins bien "édités" que par le passé.
Est-ce que par "édités", tu comprends également les "focus groups" (je ne me souviens plus de la dénomination exacte, là, tout de suite) tels ceux que John Varley évoque dans l'avant-propos de Blues pour Irontown - et qui sont très à la mode en ce temps politiquement corrects..?
«La violence est le grand attracteur de l’histoire de l’humanité, professeur Iverson. Une force presque aussi irrésistible que la gravité.»
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 968
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 27 février 2020 à 16:56

Sauropside a écrit :
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Plus généralement, je trouve les livres US moins bien "édités" que par le passé.
Est-ce que par "édités", tu comprends également les "focus groups" (je ne me souviens plus de la dénomination exacte, là, tout de suite) tels ceux que John Varley évoque dans l'avant-propos de Blues pour Irontown - et qui sont très à la mode en ce temps politiquement corrects..?


Non, je pensais surtout aux erreurs factuelles, aux personnages qui changent de nom en cours de route, aux répétitions d'action (il se lève deux fois après avoir bu son café).

Ian McDonald est un spécialiste, emporté par sa prose pyrotechnique il est parfois plus pyro que technique.

Kameron Hurley c'était rigolo aussi par certains aspects.

Globalement les traducteurs trouvent des bourdes monumentales à force de disséquer les textes.

GD
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 841
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar Pyjam » 27 février 2020 à 18:45

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Globalement les traducteurs trouvent des bourdes monumentales à force de disséquer les textes.


Parfois, je me dis qu'on a de la chance de lire des traductions, surtout quand le style du traducteur est bien supérieur à celui de l'auteur (après tout, ils ont plus de métier).
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2611
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar JDB » 27 février 2020 à 20:22

Pyjam a écrit :Parfois, je me dis qu'on a de la chance de lire des traductions, surtout quand le style du traducteur est bien supérieur à celui de l'auteur (après tout, ils ont plus de métier).

Borgésien.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1012
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar Apophis » 27 février 2020 à 20:34

Pyjam a écrit :Parfois, je me dis qu'on a de la chance de lire des traductions, surtout quand le style du traducteur est bien supérieur à celui de l'auteur (après tout, ils ont plus de métier).


Le cas inverse existe aussi (même si c'est rare) : pour avoir, par exemple, lu Yoon Ha Lee en VO et en VF, j'ai trouvé la première bien plus digeste que la seconde.
"Le fort fait du monde son arène, quand le faible en fait son harem" - R. Scott Bakker
Avatar de l’utilisateur
FeydRautha
L'équipe du Bélial'
Messages : 1372
Enregistré le : 09 mars 2018 à 15:04

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar FeydRautha » 27 février 2020 à 20:58

Apophis a écrit :pour avoir, par exemple, lu Yoon Ha Lee en VO et en VF, j'ai trouvé la première bien plus digeste que la seconde.


Tu m'étonnes !
Avatar de l’utilisateur
Pyjam
Prince-Marchand
Messages : 841
Enregistré le : 12 janvier 2016 à 13:57
Localisation : Babylon 5

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar Pyjam » 27 février 2020 à 21:44

JDB a écrit :
Pyjam a écrit :Parfois, je me dis qu'on a de la chance de lire des traductions, surtout quand le style du traducteur est bien supérieur à celui de l'auteur (après tout, ils ont plus de métier).

Borgésien.
JDB

Mais quoi de plus naturel : tout auteur a besoin de bons interprètes pour que sa pièce soit bonne, n'est-il pas ?
Euh... J’aime pas les chefs-d’œuvres. Souvent, on s’emmerde.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Prince-Marchand
Messages : 968
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 29 février 2020 à 17:47

Acaniel a écrit :Ce roman ne manque pas d’action, de personnages atypiques, – il y a même une IA qui se prend pour un Saint, et désire partager un livre religieux, c’est vous dire ! – de débats houleux, de vérités dissimulées et de complots immenses.


Critique mitigée du Magicien quantique de Derek Künsken sur le blog d'Acaniel.

GD
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 430
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: Le Magicien quantique, Derek Künsken

Messagepar Shibia » 03 mars 2020 à 11:33

Lu et globalement approuvé, malgré quelques longueurs et un jargon pseudo-scientifique un peu trop présent.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »