Père des mensonges, Brian Evenson

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1993
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Père des mensonges, Brian Evenson

Messagepar Razheem L'insensé » 15 août 2020 à 18:46



Atteint de troubles du sommeil et de rêves perturbants, Eldon Fochs, respectable homme d'Eglise, décide de consulter un psychothérapeute, Alexandre Feshtig. Bientôt, il lui confesse une attirance coupable pour les jeunes enfants. Lorsqu'une petite fille de la communauté est violée puis assassinée, Feshtig, qui soupçonne Fochs d'être passé à l'acte, prévient les autorités religieuses qui vont tout faire pour discréditer le psychothérapeute et éviter le scandale qui se profile.

Et donc, second ouvrage en français de Brian Evenson, et premier contact avec la forme longue.
Ça fait mal !

Au passage, quand on regarde sur Wikipedia version anglais, on s'aperçoit que deux ouvrages n'ont pas été traduits entre La Langue d'Altmann et Père des Mensonges, ce sont des recueils de nouvelles ? Et si oui, est-ce que quelqu'un sait si ces nouvelles ont été reprises dans des recueils ultérieurs ?
Avatar de l’utilisateur
saimonax
Radieux
Messages : 242
Enregistré le : 28 septembre 2012 à 12:45

Re: Père des mensonges, Brian Envenson

Messagepar saimonax » 15 août 2020 à 19:20

Malheureusement non, Evenson est prolifique mais peu rentable...
Tu peux toujours te jeter sur "Un rapport" (génial), "Baby leg" (génial) et "la confrérie des mutilés" (génial). En attendant que la nouvelle collection "Fonds perdus" s'occupe de son sort...!
Avatar de l’utilisateur
Aderu
Patrouilleur temporaire
Messages : 38
Enregistré le : 10 septembre 2019 à 20:59

Re: Père des mensonges, Brian Envenson

Messagepar Aderu » 03 septembre 2021 à 17:45

Pour info, les Presses Universitaires de Rennes publieront le 21 octobre prochain un essai sur l'auteur : Brian Evenson, l'empire de la cruauté

La couverture n'est pas encore disponible, mais voici le résumé :

L'oeuvre de Brian Evenson, ténébreuse et inquiétante, longtemps marginale, s'impose désormais comme majeure dans le champ de la littérature américaine. Le présent ouvrage constitue une tentative d'approcher des textes à l'origine d'une expérience de lecture inédite, d'une intensité rare, qui inaugure une nouvelle forme de violence faite au corps ainsi qu'au sens. Il propose en effet une réflexion suivie, à plusieurs voix et engageant plusieurs disciplines, sur la notion de cruauté envisagée dans l'oeuvre de Brian Evenson et plus largement en littérature.
La production de Brian Evenson, pour être subtile et volontiers déconcertante, joue avec les genres et les niveaux de lecture pour toucher aussi bien le critique aguerri que le lecteur désintéressé, amateur de suspense, de science-fiction, de récit gothique ou plus largement d'intrigues à sensations. L'ouvrage explore la diversité générique de l'oeuvre et la grande dextérité langagière qui la rend appréciable par une grande variété de lecteurs, pour des raisons différentes.
Cet pouvrage est l'occasion de se confronter à une oeuvre exigeante, obsessionnelle, mue par le désir d'approcher les confins dangereux de l'expérience humaine.
you can't be neutral on a moving train
trop fainéant pour tenir un blog mais je fais œuvre de gnomorrhagie sur Babelio

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »