Littérature de science-fiction au Japon

Avatar de l’utilisateur
philc6
Patrouilleur temporel
Messages : 43
Enregistré le : 06 mai 2021 à 21:39
Contact :

Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar philc6 » 22 août 2021 à 16:45

Bonjour !
Désolé par avance si ce sujet n'est pas dans la bonne section, mais je ne voyais pas trop où le mettre ailleurs.

Il y a quelques semaines, je contactais Le Belial' via la messagerie du site afin de poser, grossièrement résumée, la question suivante : "la littérature de SF au Japon, quid?"
(Et aussi Pierre-Paul Durastanti, que je remercie encore pour sa disponibilité, sur des questions propres au processus même de traduction)

Étant donné le succès grandissant à l'international de la littérature chinoise de SF (Liu Cixin en tête de file, qui doit je pense, une partie de sa renommée aux traductions d'un auteur bien connu ici), je me suis demandé pourquoi si peu de production nippone nous parvenait en Occident, avec un grand O pour le dire vulgairement.
Constat renforcé par un autre : la quasi totalité des Prix Seiun (plus important prix SF au Japon) ne sont pas traduits en anglais.
Et moi-même, pourtant titulaire d'un master d'études japonais aux Langues'O, je n'avais jusqu'à très récemment jamais eu l'idée d'investiguer cette littérature, malgré mes passion pour la SF et la sphère culturelle en question.
Pour moi, comme pour beaucoup j'imagine, la SF au Japon se résumait à quelques mangas, Ghost in the Shell au premier chef, Cowboy Bebop dans un autre registre, entre beaucoup d'autres.

D'où mon message adressé au Belial', où je pointais notamment un des seuls textes parus en anglais, Ankoku Seiyuu 暗黒声優, de Gengen Kusano, lauréat du Prix Seiun 2019 de la meilleure histoire courte / novella en catégorie réservée à la production japonaise, et dont la longueur me semblait convenir aux standards requis pour un éventuel UHL. Je précisais également que je trouvais, à mon niveau, la traduction en anglais plutôt mauvaise et, a priori, expédiée par la personne qui a travaillé dessus.

Erwann Perchoc, après avoir acquis et lu la version anglaise du livre qui contient cette novella, m'a gentiment répondu que, non, la nature même du texte n'en faisait clairement pas un candidat potentiel pour un UHL, malgré sa taille idoine et mes remarques sur la traduction.
Je reconnais que le ton même du texte est en complet décalage avec ce qui se dégage généralement, à mon sens, des textes d'UHL, cette forme de mélancolie particulière, des novellas de Ken Liu ou de Kij Johnson par exemple, pour ne citer que ceux-là.

Je reste pourtant persuadé que le texte de Kusano et sa folie ont quelque chose de particulier.
D'où ma propre tentative de traduction depuis le japonais.
[D'ailleurs, en la comparant à la version anglaise au fur et à mesure, je me suis aperçu de nombreuses erreurs de sens ainsi que de paragraphes manquants...]

Avant d'éventuellement proposer ma version de ce texte à une maison d'édition qui serait plus à même de l'accueillir (et conseillée par Erwann Perchoc que je remercie encore de son temps s'il me lit) j'aurais souhaité soumettre à la compétence des personnes qui fréquentent ce forum les deux premiers chapitres de mon travail.

Vile voyelle 2021 08 22 pp1-26.pdf
(229.7 Kio) Téléchargé 33 fois


Un travail encore très très très largement perfectible.

Bien que lisible après déjà quelques relectures et affinages, le texte entier (six chapitres) comportent encore de nombreux passages qui ne me conviennent pas et dont la tournure pourrait être remaniée.

C'est la première fois que je me lance dans un projet de traduction d'aussi grande "ampleur" et, en tout cas, ça n'a fait que renforcer mon respect pour les traducteurs de métier.
Dans le cadre de la SF et du Belial', je pense bien sûr à Pierre-Paul Durastanti, mais aussi à Michelle Charrier et le travail considérable qu'a dû être, et qu'est certainement encore, la traduction de Terra Ignota.

J'arrive, enfin, à la conclusion de ce post et en profite pour poser deux questions :

- Connaissez-vous et appréciez-vous des auteurs japonais de SF ?
- Que pensez-vous, si vous l'avez parcourue, des deux premiers chapitres de ma version du texte de Kusano ?

Ne doutant pas de votre bienveillance et espérant ne pas avoir été trop long ou abscons.

Philippe, quelqu'un ne post pas beaucoup par ici mais qui écrit beaucoup lorsqu'il s'y met.
風の帰る場所
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Xeelee
Messages : 1479
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 23 août 2021 à 05:18

Bonjour Philippe,

Mon désir et ma volonté de publier de la SF japonaise se sont toujours heurté au fait qu'il n'y a pas de traducteurs spécialisés ou qu'il n'y avait pas puisque visiblement c'est en train de changer. Un livre de SF japonais (voire deux, à dire vrai) faisaient partie du projet Albin Michel Imaginaire tel que je l'avais présenté à l'époque à Guillaume Dervieux, quand il dirigeait Albin Michel.
Il y a de très bonnes traductrices de Japonais (j'aime beaucoup le travail de Rose-Marie Makino-Fayolle), de très bonnes équipes (Dominique Palmé et Kyoko Sato), pour ce que j'ai pu juger de leur forme en français (évidemment, je ne peux pas me prononcer sur la fidélité au texte original étant complètement incompétent en japonais), mais je n'ai jamais rencontré personne de passionné et compétent en SF.
Traduire de la SF, ce n'est pas du tout pareil de mon point de vue que de traduire de la littérature générale, ça demande un état d'esprit particulier et une ouverture d'esprit particulière. J'ai travaillé avec certains traducteurs avec qui je ne retravaillerai plus jamais car ils avaient décidé que la SF était inférieure à la belle littérature qu'ils traduisaient d'habitude, et qu'ils prenaient ça pour boucher des trous. En d'autres termes : ils bâclaient et méprisaient.
Je vous souhaite beaucoup de succès dans vos entreprises.
N'hésitez pas à me contacter en MP

Gilles Dumay, directeur d'Albin Michel Imaginaire.
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 940
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar Shibia » 23 août 2021 à 11:59

Pour info, Ateliers Akatombo et Akata éditent et publient de la SF japonaise récente, y compris en littérature classique (même si pour Akata, c'est vendu comme étant du Light Novel). Et Ynnis pour la SF japonaise plus ancienne.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets
Avatar de l’utilisateur
philc6
Patrouilleur temporel
Messages : 43
Enregistré le : 06 mai 2021 à 21:39
Contact :

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar philc6 » 23 août 2021 à 13:46

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Bonjour Philippe,

Mon désir et ma volonté de publier de la SF japonaise se sont toujours heurté au fait qu'il n'y a pas de traducteurs spécialisés ou qu'il n'y avait pas puisque visiblement c'est en train de changer. Un livre de SF japonais (voire deux, à dire vrai) faisaient partie du projet Albin Michel Imaginaire tel que je l'avais présenté à l'époque à Guillaume Dervieux, quand il dirigeait Albin Michel.
Il y a de très bonnes traductrices de Japonais (j'aime beaucoup le travail de Rose-Marie Makino-Fayolle), de très bonnes équipes (Dominique Palmé et Kyoko Sato), pour ce que j'ai pu juger de leur forme en français (évidemment, je ne peux pas me prononcer sur la fidélité au texte original étant complètement incompétent en japonais), mais je n'ai jamais rencontré personne de passionné et compétent en SF.
Traduire de la SF, ce n'est pas du tout pareil de mon point de vue que de traduire de la littérature générale, ça demande un état d'esprit particulier et une ouverture d'esprit particulière. J'ai travaillé avec certains traducteurs avec qui je ne retravaillerai plus jamais car ils avaient décidé que la SF était inférieure à la belle littérature qu'ils traduisaient d'habitude, et qu'ils prenaient ça pour boucher des trous. En d'autres termes : ils bâclaient et méprisaient.
Je vous souhaite beaucoup de succès dans vos entreprises.
N'hésitez pas à me contacter en MP

Gilles Dumay, directeur d'Albin Michel Imaginaire.


Bonjour, merci de votre réponse !

Le fait de bâcler et de mépriser, c'est totalement ce que j'ai ressenti de la part de la personne qui a traduit Ankoku Seiyuu en anglais, quand bien même le texte original ne révolutionnera en rien la SF, loin s'en faut.

Très bien, je vous contacterai en MP, merci beaucoup.
Pour l'instant, malgré mes compétences "validées" en langue japonaise, je ne me considère absolument pas comme un traducteur, quand bien même je m'en sens capable. J'envisage refaire un M2, mais en traduction littéraire cette fois, au cours de l'année scolaire 22-23 (à voir avec mes disponibilités en général, mais c'est une autre histoire).

En tout cas, découvrir et faire découvrir ces textes est quelque chose qui me stimule.
風の帰る場所
Avatar de l’utilisateur
philc6
Patrouilleur temporel
Messages : 43
Enregistré le : 06 mai 2021 à 21:39
Contact :

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar philc6 » 23 août 2021 à 13:50

Shibia a écrit :Pour info, Ateliers Akatombo et Akata éditent et publient de la SF japonaise récente, y compris en littérature classique (même si pour Akata, c'est vendu comme étant du Light Novel). Et Ynnis pour la SF japonaise plus ancienne.


Bonjour, oui les Ateliers Akatombo sont précisément la maison d'édition que m'avait recommandé Erwann Perchoc. Je pense les contacter bientôt, voir ce qu'ils pensent de ma version du texte que j'ai posté, mais c'est vrai que j'ai un peu peur de sa "lisibilité".
Je l'ai fait lire à un proche déjà, mais j'ai toujours l'impression qu'un proche ne cherche pas à blesser plutôt que donner son véritable sentiment, d'où le fait que je poste ici cette vingtaine de pages.
風の帰る場所
Patrice2
Cookie Monster
Messages : 515
Enregistré le : 09 mai 2009 à 14:34
Contact :

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar Patrice2 » 23 août 2021 à 13:51

Salut,

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :mais je n'ai jamais rencontré personne de passionné et compétent en SF.


Il y a Denis Taillandier, qui connaît très bien la SF japonaise et tache de la promouvoir en France.

A+

Patrice
Un tiers calva, un tiers cidre, un tiers purin et eau de mare

LINGVA
Avatar de l’utilisateur
philc6
Patrouilleur temporel
Messages : 43
Enregistré le : 06 mai 2021 à 21:39
Contact :

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar philc6 » 23 août 2021 à 14:02

Patrice2 a écrit :Il y a Denis Taillandier, qui connaît très bien la SF japonaise et tache de la promouvoir en France.


Ah oui, effectivement, et sa thèse est en ligne. Je tâcherai de la lire bientôt. Merci !
風の帰る場所
Avatar de l’utilisateur
Shibia
L'équipe du Bélial'
Messages : 940
Enregistré le : 29 septembre 2019 à 14:20
Contact :

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar Shibia » 23 août 2021 à 15:49

philc6 a écrit :
Shibia a écrit :Pour info, Ateliers Akatombo et Akata éditent et publient de la SF japonaise récente, y compris en littérature classique (même si pour Akata, c'est vendu comme étant du Light Novel). Et Ynnis pour la SF japonaise plus ancienne.


Bonjour, oui les Ateliers Akatombo sont précisément la maison d'édition que m'avait recommandé Erwann Perchoc. Je pense les contacter bientôt, voir ce qu'ils pensent de ma version du texte que j'ai posté, mais c'est vrai que j'ai un peu peur de sa "lisibilité".
Je l'ai fait lire à un proche déjà, mais j'ai toujours l'impression qu'un proche ne cherche pas à blesser plutôt que donner son véritable sentiment, d'où le fait que je poste ici cette vingtaine de pages.

Sinon passe moi ton contact en DM, je peux faire passer chez Ynnis pour certains besoins.
De l'autre côté des livres
if wishes were fishes we'd all cast nets
ashen
Patrouilleur temporaire
Messages : 13
Enregistré le : 16 mai 2019 à 11:52

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar ashen » 24 août 2021 à 11:36

Je crois que le seul roman de SF japonaise que j'ai lu est Harmony de Project Itoh qui était sorti chez Panini. Une lecture agréable dans mon souvenir
Image
Avatar de l’utilisateur
philc6
Patrouilleur temporel
Messages : 43
Enregistré le : 06 mai 2021 à 21:39
Contact :

Re: Littérature de science-fiction au Japon

Messagepar philc6 » 24 août 2021 à 13:16

ashen a écrit :Je crois que le seul roman de SF japonaise que j'ai lu est Harmony de Project Itoh qui était sorti chez Panini. Une lecture agréable dans mon souvenir
Image

Merci !
J'avais déjà vu ce nom de Project Itoh ça et là, mais je ne savais pas que cette traduction existait.
風の帰る場所

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »