Redshirts, de John Scalzi

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 11242
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Erwann » 09 janvier 2013 à 14:20

Années 2460. Lʼenseigne Andrew Dahl vient dʼêtre affecté à bord de lʼIntrépide, le prestigieux vaisseau amiral de lʼUnion universelle. Génial ! Pas tout à fait. Les jeunes recrues de lʼéquipage ne tardent pas à sʼen apercevoir, les sans-grade comme eux ont une fâcheuse propension à trouver une mort spectaculaire au cours des missions dʼexploration alors que leurs supérieurs – le commandant, le premier officier scientifique et lʼhéroïque lieutenant Kerensky – sʼen tirent toujours à bon compte. Il faut bien lʼadmettre : les « redshirts » sont éminemment périssables. Compris. Sʼils tiennent à survivre en dépit de la couleur de leur tenue, Andrew et ses compagnons sont condamnés à résoudre le mystère et à trouver une parade.

Redshirts de John Scalzi, sort chez l'Atalante le 21 février 2013.
La fiche du livre.
Patrice2
Disciple de Griaule
Messages : 477
Enregistré le : 09 mai 2009 à 14:34
Contact :

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Patrice2 » 10 janvier 2013 à 09:36

Salut,

Un pastiche de Star Trek, visiblement?

A+

Patrice
Un tiers calva, un tiers cidre, un tiers purin et eau de mare

LINGVA
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6812
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Thomas Day » 10 janvier 2013 à 09:50

Si c'est aussi bon que Galaxy Quest...

TD
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 411
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Caliban » 10 janvier 2013 à 11:20

Patrice a écrit : Un pastiche de Star Trek, visiblement?


Un hommage un peu décalé, plutôt...
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 411
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Caliban » 20 février 2013 à 19:15


Il passe un peu à côté du jeu littéraire. Il y a dans le roman, qui est bien loin du simple pastiche
à la Galaxy Quest, une réelle recherche formelle, en termes de construction en particulier.

En pratique, l'ouvrage est subdivisé en quatre parties : un long texte qui, s'il était livré seul,
ne vaudrait effectivement pas beaucoup mieux que ce qu'en dit Bruno ; mais aussi trois "codas",
comme disent les musiciens, sous formes de trois nouvelles centrées sur des personnages
très utilitaires du texte principal.

Pour moi, non seulement les trois codas sont bien plus réussies que ce dernier, mais le projet
lui-même est assez risqué et novateur, et mérite sans doute un coup de chapeau de ce point
de vue. Même si le résultat est un peu décevant, il n'y a pas tant d'auteurs de SF pour sortir
des sentiers battus. Scalzi est coutumier du fait et, s'il est capable de donner des romans
d'aventure très basiques comme de pures pochades, il sait aussi prendre des risques,
comme avec The Sagan Diary.
Avatar de l’utilisateur
Bruno78
L'équipe du Bélial'
Messages : 1109
Enregistré le : 19 avril 2009 à 22:58

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Bruno78 » 20 février 2013 à 19:34

Caliban a écrit :Pour moi, non seulement les trois codas sont bien plus réussies que ce dernier, mais le projet lui-même est assez risqué et novateur, et mérite sans doute un coup de chapeau de ce point de vue.

Tu as sans doute raison (lu les 3 codas en diagonale, mon seuil de résistance à la nullité était déjà atteint depuis belle lurette). Mais peut-on justifier 250 pages de navet par 3 codas qui font grosso modo 50 pages en fin d'ouvrage ? Perso, je réponds non.
Avatar de l’utilisateur
Cachou
L'équipe du Bélial'
Messages : 979
Enregistré le : 08 décembre 2010 à 14:11
Contact :

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Cachou » 20 février 2013 à 22:29

C'est peut-être bête, mais merci Bruno pour cette critique (sincèrement). Je pensais être la seule à ne pas être tombée sous le charme de Scalzi et ça me rassure un peu de voir qu'il y a une autre personne à ne pas être tombée en pâmoison devant "Deus In Machina" (que j'ai trouvé plutôt mal écrit et mal construit pour ma part, même si l'idée de départ m"avait séduite).
Caliban
L'équipe du Bélial'
Messages : 411
Enregistré le : 25 avril 2009 à 20:24

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Caliban » 21 février 2013 à 01:01

Bruno a écrit :Mais peut-on justifier 250 pages de navet par 3 codas qui font grosso modo 50 pages en fin d'ouvrage ?
Perso, je réponds non.

Uh... C'est une question compliquée. Je suis tenté de répondre en trois temps. Si on le considère
comme un jeu littéraire pour amateurs de ce genre de facéties, oui, assurément. Pourquoi pas ?
Asimov s'est offert des textes totalement sans intérêt pour le seul plaisir d'amener un jeu de mot
foireux dans la dernière ligne.

S'il s'agit en revanche de toucher le grand public — oui, aussi, il me semble. Redshirts est déjà
un incontestable best seller, avec des critiques très positives un peu partout, et les chiffres
de vente me semblent une justification a posteriori plus que suffisante. Bien joué, même
si je ne comprends pas comment ça peut marcher.

Entre les deux, pour les connaisseurs de SF sans fantasme formel particulier, comme toi
et moi — sans doute pas, non.

Cela dit, je serais curieux de l'avis de Gilles sur la question !
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6812
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: Redshirts, de John Scalzi

Messagepar Thomas Day » 21 février 2013 à 08:25

Caliban a écrit :Cela dit, je serais curieux de l'avis de Gilles sur la question !


Ben j'en ai pas.
Le procédé ne m'intéresse pas, et j'ai pas dépassé les premières pages du seul Scalzi que j'ai essayé de lire : Deus in machina, que j'ai trouvé mal écrit au possible (ou mal traduit).
Le premier livre de l'auteur (Le vieil homme et le guerre) s'est plutôt bien vendu en France, en tout cas je serais content de faire régulièrement de telles ventes sur Lunes d'encre. Mais je n'ai pas l'impression que "ça suive".

GD

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »