Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1829
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar JDB » 25 octobre 2009 à 18:18

Olivier Girard a écrit :Edulcoré ??? Ben merde. L'original, ça devait quand même être quelque chose...

Non seulement tous les épisodes concernant Stanky sont inspirés de faits réels, mais j'ai mis la pédale douce sur son caractère d'emmerdeur et omis de citer les plus horribles de ses exploits de peur qu'il ne soit perçu comme irréaliste. Par exemple, quand il a rompu avec sa copine, Stanky , faisant montre d'un zèle et -- si je puis dire -- d'une vigueur totalement absents de ses prestations sur scène, a attendu qu'elle rende visite à sa mère pour éjaculer sur tous ses objets personnels, s'attardant notamment sur ses livres et ses disques. Ensuite, il s'est cassé.
Dagger Key, page 464

Bon, j'arrête, faut que je bosse... pour le Bélial', d'ailleurs.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 1829
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar JDB » 25 octobre 2009 à 19:20

Bon, ben voilà : en gros, Lucius n'était pas conscient des aspects lovecraftiens du texte pendant qu'il l'écrivait -- ce qui l'intéressait au premier chef, c'était d'écrire une histoire basée sur les souvenirs de sa période rock.
Cela dit, il comprend qu'un lecteur perçoive une influence lovecraftienne. L'arrivée de Vernon et de sa femme est censée dégager une atmosphère fin de siècle, la statue de Black William et son histoire offrent une dimension antique faisant contraste avec la modernité du rock, etc.
Comme il n'a guère lu HPL, Lucius ignore ce qui est lovecraftien et ce qui ne l'est pas, mais ce sont les lecteurs qui font les histoires, et il est ravi du commentaire de GD
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Clement
Administrateur
Messages : 2145
Enregistré le : 21 mars 2009 à 14:54
Contact :

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar Clement » 16 novembre 2009 à 16:46

Hop, une nouvelle fracture de l'oeil, voici la version définitive (ou presque) de l'illustration de Pascal Casolari pour le recueil :

Image

Recueil, je le rappelle, à paraître en février prochain et dont vous pouvez trouver le sommaire sur sa fiche.
Avatar de l’utilisateur
Gutboy
Radieux
Messages : 200
Enregistré le : 21 avril 2009 à 11:36

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar Gutboy » 05 décembre 2009 à 09:47

Question bête: c'est un recueil qui mélange nouvelles SF et nouvelles fantastiques, comme Aztechs le faisait?
People with no interest in science are very well catered for in science fiction; 99% of SF is written for them. I make no apology for contributing to the 1% that treats science as something of interest in its own right. Greg Egan
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3152
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar Olivier Girard » 05 décembre 2009 à 12:24

Gutboy a écrit :Question bête: c'est un recueil qui mélange nouvelles SF et nouvelles fantastiques, comme Aztechs le faisait?

Question absolument pas bête.
La réponse est oui et non. En fait, j’ai essayé d’axer ce recueil davantage sur la SF que sur le fantastique. Le truc avec Shepard, c’est que sa SF ressemble souvent à du fantastique. Ainsi, sur les cinq novellæ du recueils, deux sont de purs textes SF (avec la « quincaillerie » propre à l’essentiel du genre, je veux dire). Deux autres sont des textes SF avec des couleurs, un ton, une ambiance susceptibles d’évoquer le fantastique. Seule une des cinq novellæ me semble être vraiment du fantastique, encore que…
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2204
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar M » 05 décembre 2009 à 13:09

Donc il y a matière à faire d'autres recueils dont des recueils de fantastique.

Est ce prévu dans les parutions futurs du Bélial ?
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3152
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar Olivier Girard » 05 décembre 2009 à 13:16

Farfadet a écrit :Donc il y a matière à faire d'autres recueils dont des recueils de fantastique.

Est ce prévu dans les parutions futurs du Bélial ?

Ce qui est prévu au Bélial’, c’est de ne pas lâcher l’auteur. Sous des cieux étrangers sera le troisième bouquin de Shepard au Bélial’. Il y en aura d’autres, recueils et/ou romans. Si les ventes suivent un minimum, évidemment.
Avatar de l’utilisateur
RaphaëlG
L'équipe du Bélial'
Messages : 517
Enregistré le : 30 août 2009 à 16:40
Localisation : Bretagne

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar RaphaëlG » 05 décembre 2009 à 14:04

Olivier Girard a écrit :Si les ventes suivent un minimum, évidemment.

Au regard de la qualité des deux premières nouvelles du recueil que j'ai déjà relues (tu vois Olivier, ça avance !), cela me rendrait malheureux que ce livre ne se vende pas bien. Maintenant, je sais que les chiffres de vente ne dépendent, hélas, pas de la qualité des ouvrages.
Avatar de l’utilisateur
Gutboy
Radieux
Messages : 200
Enregistré le : 21 avril 2009 à 11:36

Re: Sous des cieux étrangers, de Lucius Shepard (février 2010)

Messagepar Gutboy » 05 décembre 2009 à 18:15

J'avoue que lire que ce recueil est davantage tourné SF ne peut que me réjouir, mon hémiplégie intellectuelle me rendant très difficile l'accès au Fantastique, même quand il est aussi bien écrit que par Shepard.
People with no interest in science are very well catered for in science fiction; 99% of SF is written for them. I make no apology for contributing to the 1% that treats science as something of interest in its own right. Greg Egan

Retourner vers « Les livres du Bélial' »