Tous lire - financement participatif

Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6790
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Tous lire - financement participatif

Messagepar Thomas Day » 02 mars 2015 à 20:04

La profession de foi :

Trop d’enfants ont du mal à lire ou n’aiment pas lire parce que les livres qui leur sont proposés ne sont pas faits pour eux. Mais la lecture est une source trop précieuse d’enrichissement et de compréhension du monde et des autres pour les laisser pour compte.
Pour eux, il faut repenser le livre, conjointement sous tous ses aspects. Les textes. La mise en page. La structure même du livre. Telle est l’ambition de « tous lire ».

Aujourd’hui, en France :

1 ou 2 élèves par classe souffrent de troubles "dys"
15% de la population adulte est illettrée
1 Français sur 3 n’ouvre pas un livre dans l’année

Aux troubles d’apprentissages des dys, s’ajoutent d’autres handicaps :
• visuels, auditifs, moteurs, intellectuels…
Sans compter les freins peu quantifiables mais bien réels :
• troubles affectifs, milieux défavorisés, lacunes lexicales…

Dans quelle mesure ces troubles et ces difficultés,
pas assez marquées pour être diagnostiquées, dissuadent de lire ?

Combien d’enfants se trouvent condamnés à ne pas aimer lire
pour de mauvaises raisons ?

Le lien

TD
Patrice2
Disciple de Griaule
Messages : 472
Enregistré le : 09 mai 2009 à 14:34
Contact :

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar Patrice2 » 03 mars 2015 à 11:55

Salut

Aujourd’hui, en France : 1 ou 2 élèves par classe souffrent de troubles "dys"


Je sais hélas par expérience que par rapport à cela, si les instits savent grosso-modo ce qu'est la dyslexie, ils ne connaissent rien à la dysphasie (qui est pire, et pas si rare). D'une classe à l'autre, c'est nous qui avons du expliquer aux instituteurs ce dont il s'agissait.
Donc si on commençait déjà par ça, ce serait super. Autant pour les dyslexiques la lecture peut être un problème, autant pour les dysphasiques, elle peut être la solution.

A+

Patrice
Un tiers calva, un tiers cidre, un tiers purin et eau de mare

LINGVA
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2326
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar M » 03 mars 2015 à 12:49

Je me permet d'intervenir d'un point de vu de professeur qui enseigne à des enfants ayant ses troubles.

La dyslexie n'est, malheureusement, que la partie émergée de l'iceberg. On trouve aussi des dysphasiques, des dyspraxiques (dont la variété du trouble est impressionnante), des dysorthographique et des dysharmoniques.
Et je ne cite que les troubles les plus fréquents.

Il est très difficile de travailler avec ses enfants sans formation (quelques enseignants ont le CAPA-SH mais c'est une minorité). Or c'est ce qui est demandé aux enseignants. Nous ne recevons aucun apport théorique ou pratique concernant ses troubles et leurs soins.
Bien sûr on peut lire de la théorie pour essayer d'appréhender la chose. Mais l'intensité des troubles est tellement variable que rien ne remplace la pratique.

Une autre difficulté s'ajoute. Dans certains villes, il existe des unités spécialisées à l’hôpital pour aider ses enfants. Ces unités n'hésitent pas à communiquer avec les enseignants. Mais ce n'est pas toujours le cas. Et la communication est parfois aussi difficile avec les orthophonistes.

Enfin dernier point, c'est le parcours du combattant pour mettre en place des PAI (plan d'aide individualisé). Ce PAI est indispensable pour la mise en place d’aménagement en classe et aux examens. Or c'est souvent difficile pour les parents d'admettre le trouble dont souffre leur enfant. Résultat, certains parents ne demandent rien et les enfants ne sont aidés que par les enseignants qui acceptent de mettre en place des aménagements.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
jicehem
Patrouilleur temporaire
Messages : 19
Enregistré le : 17 juin 2010 à 20:17
Contact :

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar jicehem » 03 mars 2015 à 13:09

Bonjour,

Un premier recueil de contes adaptés est actuellement en test grandeur nature, https://touslire.wordpress.com/participer/le-test. Sur les 200 premières inscriptions à ce test (en un mois), le corps enseignant représente 45% des participations. Les parents viennent ensuite… La motivation existe donc bel et bien…

jcm
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2326
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar M » 03 mars 2015 à 13:38

jicehem a écrit :Bonjour,

Un premier recueil de contes adaptés est actuellement en test grandeur nature, https://touslire.wordpress.com/participer/le-test. Sur les 200 premières inscriptions à ce test (en un mois), le corps enseignant représente 45% des participations. Les parents viennent ensuite… La motivation existe donc bel et bien…

jcm


Je n'ai pas dit que les enseignants ne voulaient pas aider. Mais qu'on ne nous donnait pas les armes.
Beaucoup de collègues vont des choses, essayent des aménagements etc...
Mais pour ma part, ça ne représenterait pas 45% d'une salle des profs.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
jicehem
Patrouilleur temporaire
Messages : 19
Enregistré le : 17 juin 2010 à 20:17
Contact :

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar jicehem » 03 mars 2015 à 13:49

Je n'ai pas dit que les enseignants ne voulaient pas aider. Mais qu'on ne nous donnait pas les armes.

Je réagissais à l'avis de Patrice.
Mais pour reprendre ce que tu viens de dire, c'est exactement mon objectif : offrir un (nouvel) outil. Et même plusieurs. Il y a un travail de fond à réaliser à destination de ces publics, qui remet en cause des notions auxquelles nous sommes tellement habituées que nous oublions qu'elles ne sont qu'un choix, qu'il existe d'autres approches… D'où cette opération, pour financer une phase expérimentale.

jcm
Avatar de l’utilisateur
PierreBrrr
Axiomatique
Messages : 101
Enregistré le : 22 octobre 2014 à 11:33

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar PierreBrrr » 03 mars 2015 à 14:45

Moi même à moitié enseignant (Elémentaire et Maternelle), je laisserai de côté la question de l'accès des enseignants sinon à la formation du moins à l'information, mais comme il est dit plus haut, nous sommes aussi bien souvent impuissants dès l'étape du diagnostic. Presque plus rien n'est possible au niveau de l'école, en interne, et une grosse partie du travail consiste souvent en premier lieu, à convaincre les parents de prendre rendez-vous, à eux ensuite de l'obtenir, s'y rendre, nous en communiquer les résultats, parfois, cela peut durer 3 ou 4 mois, énorme à l'échelle d'une année scolaire.

Et au delà de tous les freins à la lecture sous forme handicaps divers et plus ou moins surmontables, la plupart du temps nous ne pouvons pas faire levier là où il le faudrait, et sommes toujours renvoyés au travail en classe et à la solution "pédagogique". Et là, on parle de difficultés de lecture, mais parmi tous ces "1 français sur 3" qui n'ouvrent pas un livre de l'année, il y en a qui ont bien d'autres raisons de ne pas lire, et bien d'autres parcours de lecteur.
Patrice2
Disciple de Griaule
Messages : 472
Enregistré le : 09 mai 2009 à 14:34
Contact :

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar Patrice2 » 03 mars 2015 à 15:09

Salut,

Attention, je n'attaque en rien les instituteurs. Ceux auxquels nous avons affaire sont de bonne volonté et ça se passe très bien au final. Mais il y a toujours un temps de décalage, en début d'année, parce qu'au final, il n'y a pas d'information, pas de documentation, ni par les rectorats, ni par le ministère. Rien. Ou alors c'est bien caché. Rien qui ne permettre à l'instituteur de savoir directement ce qu'est un dys- quand on le lui signale. C'est grosso-modo "démerdez-vous".
Pour ce qui nous concerne, nous avons eu de la chance: l'équipe pédagogique de l'école est formidable, l'orthophoniste épatante et dévouée, les psychologues et médecins scolaires efficaces dans les démarches à défaut d'être souvent présentes (il faut dire qu'elles sont en sous-effectif critique).

Donc voilà, il y a du boulot. Je souhaite bonne chance à ce projet, qui peut effectivement apporter des choses intéressantes.
Mais il serait aussi que le Ministère de l'Éducation se sorte les mains des poches.

A+

Patrice
Un tiers calva, un tiers cidre, un tiers purin et eau de mare

LINGVA
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2326
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar M » 03 mars 2015 à 17:56

Patrice a écrit :Salut,

Attention, je n'attaque en rien les instituteurs. Ceux auxquels nous avons affaire sont de bonne volonté et ça se passe très bien au final. Mais il y a toujours un temps de décalage, en début d'année, parce qu'au final, il n'y a pas d'information, pas de documentation, ni par les rectorats, ni par le ministère. Rien. Ou alors c'est bien caché. Rien qui ne permettre à l'instituteur de savoir directement ce qu'est un dys- quand on le lui signale. C'est grosso-modo "démerdez-vous".


Ton message n'avait rien d'une attaque. Et malheureusement la description de votre parcours n'est que trop souvent celle vécue par les parents.

J'espère que le projet aboutira et fera bouger les choses.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
jicehem
Patrouilleur temporaire
Messages : 19
Enregistré le : 17 juin 2010 à 20:17
Contact :

Re: Tous lire - financement participatif

Messagepar jicehem » 18 mars 2015 à 21:17

Quelques news du projet…

Trois contes, le recueil destiné aux tests, a été réclamé plus de 200 fois le premier mois, notamment par des enseignants et des parents. Surpris de le voir demandé pour d'autres publics que ceux initialement visés : en difficulté de lecture, femmes sourdes, adultes illettrés.

La première critique de ce volume (pourtant hors commerce, il a été retouché plusieurs fois) est parue sur le blog Nos amis les mots https://nosamislesmots.wordpress.com/2015/03/17/le-projet-tous-lire/ qui se termine par ces mots :
“Je salue vraiment le travail de ceux qui travaillent sur ce projet. J’espère que ça fonctionnera et que le projet pourra aboutir comme voulu.”

Enfin, J-30 sur fr.ulule.com/touslire pour trouver de quoi financer le prototype et les tests du premier volume en lecture progressive…

Retourner vers « Toute l'actu »