Suicide Squad, David Ayer (2016)

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10336
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Erwann » 14 juillet 2015 à 12:02

Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10336
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Erwann » 20 janvier 2016 à 12:24

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1506
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Razheem L'insensé » 20 janvier 2016 à 12:31

Excellent trailer.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10336
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Erwann » 20 janvier 2016 à 12:43

Par rapport à ceux de Batman v Superman, il n'y a pas de doutes. Celui-ci est fun, ne raconte pas toute l'histoire et donne méchamment envie de voir le film…
Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1506
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Razheem L'insensé » 20 janvier 2016 à 13:21

Autant j'aimais bien la première bande-annonce de BvS, autant la seconde m'a refroidi sévère...
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10336
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Erwann » 11 avril 2016 à 07:07

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1506
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Razheem L'insensé » 03 août 2016 à 00:47

La critique du film sur Just A Word.
Avatar de l’utilisateur
Erwann
Modérateur
Messages : 10336
Enregistré le : 25 mai 2010 à 17:37
Localisation : Sol-3

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Erwann » 17 août 2016 à 12:58

Bon, c'était plutôt Soupire Squad pour moi. Ç'aurait pu être vraiment pas mal, mais en fin de compte, c'est juste décevant.
L'histoire est assez bateau, avec son lot de petites incohérences / réactions débiles des personnages, et un ennemi sans grand intérêt. Et une idée de départ crétine : pourquoi employer une bande de psychopathes (qui s'avèrent avoir quand même un cœur grooos comme ça) dont les 3/4 n'ont juste aucun pouvoir spécial mais des talents plus ou moins intéressants (lancer des boomerangs, faire de la varappe…) pour contrer d'éventuels Superman-ayant-viré-méchant ? Alors que, bon, Batman et sa future équipe de potes sont sûrement plus de taille à faire le job. Sur le simple plan logique, ça n'a pas de sens. Mais bon, au diable la logique et le réalisme…
L'idée reste sympa que de faire un film sur une bande de méchants, mais encore faut-il que les méchants le soient et qu'on ne se concentre pas sur deux personnages et demi du groupe. À l'exception de Deadshot et Harley Queen, c'est expédié, la palme de l'inutilité revenant à Slipknot — pouf je débarque à 30', pouf je disparais à 35' — mais Katana et Killer Croc ne sont pas loin dans le catégorie. En fait, il n'y a guère que le personnage d'Amanda Waller qui en impose, avec son efficacité bureaucratique.
Sous l'aspect méchanceté, ce n'est pas non plus folichon : l'équipe est constituée de types un peu trop gentils en fin de compte, avec des masses de bons sentiments ultra-prévisibles, et ça manque clairement de folie. En la matière, le Joker apparaît trop peu pour vraiment marquer ; pas facile pour Jared Leto de passer après Jack Nicholson et Heath Ledger, et son interprétation du personnage ne m'a pas spécialement emballée (mais j'ai du mal avec l'acteur).
La musique : mouais, bof. La partition de Steven Price ne m'a pas marqué, et le choix des chansons est parfois sursignifiant, en particulier dans les premières minutes du film, où l'on enchaîne "House of the rising sun" avec "Sympathy for the devil" et encore un autre morceau que j'ai oublié — c'est too much.
Cela étant dit, je n'ai pas boudé mon plaisir lors de la projection, mais je garde de Suicide Squad une impression mitigée.
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 845
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: Suicide Squad, David Ayer (2016)

Messagepar Herbefol » 18 août 2016 à 09:50

Je rejoins en partie l'avis d'Erwann.
Le postulat de départ est effectivement un peu concon, mais c'est pareil dans le comics, on y trouve aussi des guignols comme Boomerang dont on se demande bien ce qu'il y fait (à part péter plus haut que son cul). Et j'ai découvert hier que Slipknot a exactement le même parcours dans le run d'Ostrander sur Suicide Squad (là juste le temps de montrer que l'histoire des machins explosifs c'est pas du chiqué).
Le Joker n'est pas terrible et surtout je trouve que son comportement ne cadre pas avec le personnage tel que je le connais. Pour moi son attachement à Harley Quinn n'est pas assez important pour justifier qu'il lui court après pendant tout le film. Dans le comic il n'hésite pas à plusieurs reprises à la laisser tomber sans arrière pensée. Donc pas seulement problème d'interprétation par Leto mais aussi problème d'écriture. En fait, le personnage n'a aucune raison d'apparaître dans le film. La prod l'y a collé pour pouvoir faire de la promo en utilisant son image mais il n'y a clairement pas sa place.
J'aurais moi aussi aimé que les autres personnages soient un peu plus développés et surtout qu'on ressente clairement le côté "méchant" des personnages. Même si pour Killer Croc, je n'arrive pas à le classer dans cette catégorie (il a même des moments très sympas dans les comics, du type "défenseur des marginaux").
La menace aurait gagné à être plus classique : un bon gros méchant, genre terroriste utilisant des super-pouvoirs, ça passait mieux.
Le montage et la réalisation ne sont pas terribles. Y a même un ou deux passages où je sens qu'il manque un morceau de scène.
Bref, c'est pas terrible, même si ça a quand même réussi à me divertir pendant deux heures. Ce n'est pas avoir ça que l'univers ciné DC va atteindre son sommet, mais je ne pense pas que ça mérite certaines des critiques assassines que j'ai vu passer (d'autant plus que chez Marvel niveau néant scénaristique ça n'a pas l'air d'en manquer non plus).
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.

Retourner vers « Cinéma et séries »