H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 808
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar Herbefol » 08 mars 2018 à 17:46

Biro a écrit :Faut vraiment être de mauvaise foi pour y voir un calcul de la part de l'éditeur

Ou juste avoir une idée de ce que l'éditeur s'économise en ne passant pas par les cases diffuseur, distributeur et libraire. Après, on peut juger que c'est le modèle d'avenir, mais dans ce cas on ne pleurera pas ensuite sur les librairies qui meurent.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 808
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar Herbefol » 08 mars 2018 à 17:47

W a écrit :Je pense qu'il y a plein d'éditeurs qui pensent que c'est sans risque, mais que ce n'est pas un "projet" selon leur éthique.

En particulier des éditeurs qui se disent qu'ils n'ont pas besoin de se fâcher avec les libraires.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6567
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar Thomas Day » 08 mars 2018 à 18:06

Herbefol a écrit :
W a écrit :Je pense qu'il y a plein d'éditeurs qui pensent que c'est sans risque, mais que ce n'est pas un "projet" selon leur éthique.

En particulier des éditeurs qui se disent qu'ils n'ont pas besoin de se fâcher avec les libraires.


Il y a à mon sens une dimension supplémentaire à prendre en compte, j'ai l'impression que les seuls projets de ce genre qui marchent vraiment sont "liés" à la communauté du jeu de rôle.

Quelqu'un demandait pour Diaspora / Greg Egan, je ne suis pas sûr qu'un Ulule toucherait des gens qui connaissent l'auteur mais ne connaissent pas le Bélial'.
Par conséquent, il me semble difficile par ce biais de lever 20 000 euros en essayant de trouver mille contributeurs pour un super livre de (hard-)SF à 20 euros. Surtout parce qu'il est difficile me faire monter la valeur du panier. Même relié, même avec une préface d'enfer, ça reste UN roman.
Bien que cosmique, Diaspora me semble assez incompatible avec la contrepartie d'une superbe figurine de Cthulhu (ou d'un vaisseau Star Trek).

TD
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 808
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar Herbefol » 08 mars 2018 à 18:10

Dystopia et Scylla ont pourtant su monter des projets de financements participatifs qui ne reposaient pas sur des best-sellers assurés. Mais avec une mécanique différente : on ne colle pas cinquante paliers pour motiver les contributeurs à trouver d'autres contributeurs pour rentabiliser leur investissement, par contre les contributeurs à 500 € auront bien leur exemplaire relié, numéroté, signe, etc. si le financement atteint le niveau initialement demandé.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Thomas Day
Modérateur
Messages : 6567
Enregistré le : 22 avril 2009 à 14:40

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar Thomas Day » 08 mars 2018 à 18:23

Herbefol a écrit :Dystopia et Scylla ont pourtant su monter des projets de financements participatifs qui ne reposaient pas sur des best-sellers assurés. Mais avec une mécanique différente : on ne colle pas cinquante paliers pour motiver les contributeurs à trouver d'autres contributeurs pour rentabiliser leur investissement, par contre les contributeurs à 500 € auront bien leur exemplaire relié, numéroté, signe, etc. si le financement atteint le niveau initialement demandé.


Oui, mais sauf erreur de ma part, ils ne sont pas diffusés en librairie ou alors de façon totalement marginale, donc leur démarche est "irréprochable".
J'y pense, un peu à cause de Diaspora, mais surtout à cause d'autres projets qu'il m'est totalement impossible de "monter" chez Albin Michel, parce qu'ils ne rentrent absolument pas dans une logique "industrielle" et qu'en même temps j'enrage de voir non traduits ces textes "géniaux" ou "indispensables".

GD
Herbefol
Prince-Marchand
Messages : 808
Enregistré le : 20 avril 2009 à 18:36

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar Herbefol » 08 mars 2018 à 18:28

Thomas Day a écrit :Oui, mais sauf erreur de ma part, ils ne sont pas diffusés en librairie ou alors de façon totalement marginale, donc leur démarche est "irréprochable".

Si les ouvrages de Dystopia et de Scylla ne sont pas vendus dans des librairies alors j'aimerai bien savoir comment ils arrivent à les vendre. :-) Dystopia a même sur son site une carte des libraires qui les ont en rayon. Certes ce n'est pas la force de frappe de Hachette, mais je doute que ce soit marginal dans leurs ventes.
L'affaire Herbefol
Au sommaire : Evil for Evil de Parker, Mechanical Failure de Zieja, le baiser du rasoir de Polansky, Lum'en de Genefort et Empire Games de Stross.
Avatar de l’utilisateur
Biro
Axiomatique
Messages : 134
Enregistré le : 22 juin 2016 à 09:24

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar Biro » 08 mars 2018 à 18:29

Herbefol a écrit :on ne colle pas cinquante paliers pour motiver les contributeurs à trouver d'autres contributeurs pour rentabiliser leur investissement


Je pense que ce qui choque le plus dans cette campagne est le manque à gagner des intermédiaires (et je comprends parfaitement le point de vue) et les paliers à rallonge.
C'est bien pour ça que je me suis décidé pour le palier minimum (livres + epubs).
La figurine de Yog Sothoth, je la laisse aux dinosaures partouzeurs de droite.
zen arcade
Patrouilleur temporaire
Messages : 39
Enregistré le : 29 novembre 2011 à 12:18

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar zen arcade » 08 mars 2018 à 19:25

W a écrit :Je note que le projet de retraduction des œuvres complètes pouvait très certainement se réaliser en auto-financement, puisque deux volumes avaient déjà été produits dans ces conditions et s'étaient semble-t-il vendus très correctement.


C'est l'idée, que je partage, que le financement participatif doit pouvoir servir à des projets qui ne pourraient être financés autrement ou alors très difficilement.
Si on commence à utiliser le crowdfunding pour des projets économiquement réalisables via la filière d'édition classique, on brouille ce qui fait l'intérêt premier du crowdfunding et indirectement on fait du mal au projets qui en ont réellement besoin.


Je constate par ailleurs que les libraires se font bien avoir, puisque à l'heure actuelle les ventes de plus de 1800 exemplaires d'un produit dont le prix sera au minimum de 70€ leur échappent.
Et au passage, mnémos récupère 100% de ce prix de vente, alors qu'il n'en aurait eu qu'un tiers en suivant la filière "classique".


Le Bélial vend ses livres depuis son site internet et court-circuite donc aussi en partie les librairies.
Personnellement, j'ai fait le choix de systématiquement acheter les livres du Bélial sur leur site plutôt qu'en librairie.
Cependant, la différence avec le cas qui nous occupe ici, ok elle est de taille, c'est que Mnémos via le crowdfunding ne laisse pas le choix entre privilégier l'éditeur ou privilégier la librairie.
Avatar de l’utilisateur
Lhisbei
L'équipe du Bélial'
Messages : 178
Enregistré le : 03 janvier 2011 à 11:18
Contact :

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar Lhisbei » 08 mars 2018 à 19:45

Ce qui es drôle c'est de voir qu'une entreprise qui fait du profit, ça choque toujours (c'était la minute "macronienne").

On voit disparaître assez d'éditeurs (plus petites structures certes) pour (peut être) ne pas déplorer que certains utilisent des outils qui leur permettent de s'en sortir (ça va du stagiaire à crowdfunding en passant sur les rééditions multiples de bouquins disponibles en poche). Surtout quand les profits seront probablement réinvestis dans l'entreprise et dans l'édition de nouveaux auteurs ou d'auteurs peu bankables (Mnémos publie des auteurs peu connus, voire des petits jeunes français en fantasy). Je n'ai l'impression que les éditeurs crowfunders disposent d'une villa avec piscine et inondent leurs actionnaires de dividendes de ouf. (Et si piscine il y a, je veux bien en profiter cet été, j'ai quelques disponibilités)
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2104
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: H.P. Lovecraft, l'intégrale prestige Mnémos/Ulule

Messagepar M » 08 mars 2018 à 19:47

zen arcade a écrit :Le Bélial vend ses livres depuis son site internet et court-circuite donc aussi en partie les librairies.
Personnellement, j'ai fait le choix de systématiquement acheter les livres du Bélial sur leur site plutôt qu'en librairie.
Cependant, la différence avec le cas qui nous occupe ici, ok elle est de taille, c'est que Mnémos via le crowdfunding ne laisse pas le choix entre privilégier l'éditeur ou privilégier la librairie.


J avais posé la question à Olivier Girard par rapport à Bifrost. J hésitais entre abonnement et achat librairie. Et le boss m avait expliqué que pour la viabilité de la revue les abonnements étaient très importants mais que la vie du libraire aussi. C est le serpent qui se mord la queue. Donc j avais opté pour abonnement mais livres en librairie.

@ Gilles : Merci pour la réponse à Diaspora.

Pour revenir au sujet, j ai souscrit au palier minimum pour avoir les livres physiques. Honnêtement avoir un aussi bel écrin pour Lovecraft je suis ravi. Maintenant, d ici la fin du financement il devrait y avoir dans les 2000 ou 2500 contributeurs. Honnêtement, est ce que Mnemos aurait vendu autant de coffret uniquement en librairie ? Est ce qu ils auraient eu les moyens de financer une telle édition ? Si oui alors ce crowfounding est inutile et écoeurant vis à vis des libraires. Dans le cas contraire....
"Sauvez un arbre, mangez un castor"

Retourner vers « Toute l'actu »