Anatèm, Neal Stephenson

Avatar de l’utilisateur
Lorhkan
Axiomatique
Messages : 127
Enregistré le : 05 décembre 2012 à 22:17
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Lorhkan » 20 décembre 2018 à 14:09

Avatar de l’utilisateur
Razheem L'insensé
L'équipe du Bélial'
Messages : 1544
Enregistré le : 23 octobre 2009 à 17:31
Localisation : Lille
Contact :

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Razheem L'insensé » 20 décembre 2018 à 19:17

Lorhkan a écrit :My two cents.



Je crois que Gilles a des zélateurs infiltrés partout.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Little Green Man
Messages : 336
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 21 décembre 2018 à 08:20

Razheem L'insensé a écrit :
Lorhkan a écrit :My two cents.



Je crois que Gilles a des zélateurs infiltrés partout.


Qu'une bonne partie de la blogosphère se soit emparée du roman de Neal Stephenson, c'est indéniable.
Ce qui est aussi indéniable, c'est notre échec en presse : un article dans Télérama et Michel Dufranne à la radio, plus quelques petits trucs (genre 3 lignes dans Libération), c'est maigre pour un tel événement (et surtout pour une telle prise de risque financière - non reproductible, je ne pouvais le faire que dans le cadre d'un lancement).
American Elsewhere a eu beaucoup, beaucoup plus de presse. Et d'ailleurs, j'attends encore pas mal d'articles. Et c'est bien la presse qui maintient les ventes du Bennett a un niveau de 80-100 GFK par semaine.

Je découvre l'ADN de la maison Albin Michel... c'est comme ça.

La presse c'est très étrange (mais vous vous en doutiez), hier j'étais en réunion générale et l'attachée de presse qui s'occupe d'AMI, Anne-Laure, m'a dit que sur Sam J. Miller, La Cité de l'orque, elle avait des demandes de presse "de partout", et que c'était la première fois pour un livre que je publie chez Albin Michel. On a eu quasiment aucune demande spontanée pour Anatèm.

Avec Eva on essayait hier de circonvenir "l'admissible" et le "non-admissible" pour la presse
- Planète étrangère (Anatèm, Semiosis, Les Etoiles sont légion) : non admissible
- Bouleversements climatiques (La cité de l'orque) : admissible
- Flux migratoires (La Cité de l'orque) : admissible
- Gentrification et nouvelle donne urbaine (La Cité de l'orque) : admissible
- LGBT (Les étoiles sont Légion, La Cité de l'orque) : admissible
- Dragon, chevaliers, magie, Big Commercial Fantasy, géants (Mage de bataille, Le Chant mortel du soleil) : non admissible
- Voyage dans le temps (Terminus, Tom Sweterlitsch) : admissible
- Thriller scientifique (Terminus, American elsewhere) : admissible

La taille des livres est aussi un énorme handicap en presse. Et du côté des libraires : on réfléchit à deux fois avant de se lancer dans un roman de 1300 pages.

Anatèm me semble à la charnière de sa vie en tant que livre (il restait moins de trois semaines de stock hier, malgré un tirage extrêmement balèze) : si ses ventes se maintiennent après les fêtes à 100-150 GFK/semaine (on est plutôt à 250 en ce moment) et que nous ne prenons pas les tonnes de retours en janvier-février que nous avons déjà anticipées d'un point de vue budgétaire, ce sera un succès, un franc et indéniable succès. Si tout s'arrête en janvier, qu'il n'y a pas de prix littéraire ou un sursaut en presse, ça sera un titre "blanc", sans marge. Chez Albin la marge qu'on me demande c'est 35%, c'est brutal. Après pour Anatèm, il y a deux types de revenus annexes déjà garantis : un cession poche, et une (improbable) cession en livre audio (d'ailleurs je crois que la production a commencé). Alors c'est une illusion d'optique évidemment, mais tout va se jouer pendant la semaine prochaine (où Albin Michel est fermé), si le 3 janvier on me dit : "on réimprime", là c'est champagne, chapeaux rigolos et cotillons.

Bonnes fêtes !

GD
Modifié en dernier par Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire le 21 décembre 2018 à 09:57, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Lorhkan
Axiomatique
Messages : 127
Enregistré le : 05 décembre 2012 à 22:17
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Lorhkan » 21 décembre 2018 à 08:30

Apparemment, on peut au moins se dire quand dans le pire des cas, [anatèm] n'aura pas fait perdre d'argent à AMI, c'est déjà ça même si ce n'est bien évidemment pas le but d'une telle parution.

On remarque quand même que quand on est en plein coeur de l'imaginaire (dragon/fantasy et planète étrangère/SF) la presse est immédiatement réticente. Il y a encore du boulot sur ce point, et ça explique peut-être la volonté de certains éditeurs de "cacher" le genre imaginaire dans des parutions en blanche...

Quant au fait qu'American Elsewhere ait très bien marché, venant d'une maison qui publie Stephen King ce n'est en effet pas si étonnant que ça... ;)
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Little Green Man
Messages : 336
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 21 décembre 2018 à 08:40

Lorhkan a écrit :Quant au fait qu'American Elsewhere ait très bien marché, venant d'une maison qui publie Stephen King ce n'est en effet pas si étonnant que ça... ;)


Ou la la, je me suis mal exprimé, American Elsewhere a très bien marché en presse, en librairie ce n'est pas le cas, c'est calme pour tout dire, le roman est handicapé par son prix de vente, et il n'y a aucun report vers le numérique (si j'analyse froidement les chiffres). Par contre, les ventes même si elles sont modestes, ne s'effondrent pas.
Le numérique a sa propre logique. Là c'est Mage de bataille t1 qui marche le mieux, plus qu'Anatèm.

GD
Avatar de l’utilisateur
Lorhkan
Axiomatique
Messages : 127
Enregistré le : 05 décembre 2012 à 22:17
Localisation : Breizh !
Contact :

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Lorhkan » 21 décembre 2018 à 09:05

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :
Lorhkan a écrit :Quant au fait qu'American Elsewhere ait très bien marché, venant d'une maison qui publie Stephen King ce n'est en effet pas si étonnant que ça... ;)


Ou la la, je me suis mal exprimé, American Elsewhere a très bien marché en presse, en librairie ce n'est pas le cas, c'est calme pour tout dire, le roman est handicapé par son prix de vente, et il n'y a aucun report vers le numérique (si j'analyse froidement les chiffres). Par contre, les ventes même si elles sont modestes, ne s'effondrent pas.
Le numérique a sa propre logique. Là c'est Mage de bataille t1 qui marche le mieux, plus qu'Anatèm.

GD

Ah ok, merci de la précision.

J'avais compris les chiffres "80-100 GFK" comme un classement, mais tu parles bien de ventes, c'est ça ? Entre 80 et 100 ventes par semaine pour American Elsewhere et 250 par semaine pour [anatèm]. C'est plus que correct a priori.

En tout cas, la presse semble donc s'être emparée de ce "nouveau Stephen King" mais c'est vrai que le prix doit en refroidir quelques-uns. La dure loi des gros romans étrangers...
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2272
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar M » 21 décembre 2018 à 09:10

Si déjà Anatèm ne perd pas d argent ça sera bien. Pour un titre de lancement, Albin Michel n aurait sûrement pas apprécié. Après un vrai succès franc et un prix serait chouette pour un roman qui est considéré par beaucoup comme un chef d oeuvre.

Mes deux tomes devraient être sous le sapin de Noël. Vivement la lecture.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Little Green Man
Messages : 336
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 21 décembre 2018 à 09:47

Lorhkan a écrit :J'avais compris les chiffres "80-100 GFK" comme un classement, mais tu parles bien de ventes, c'est ça ? Entre 80 et 100 ventes par semaine pour American Elsewhere et 250 par semaine pour [anatèm]. C'est plus que correct a priori.


Oui je jargonise en ce moment ; ma mutation a commencé il y a quinze mois environ...

Il faut bien comprendre 250 ventes nettes/semaine. Ou 80-100.

GD
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 589
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Apophis » 21 décembre 2018 à 10:05

Donc si je traduis, pour vendre il faut être relayé par la presse, et pour être relayé par la presse, il faut (à part pour le Time Opera, apparemment -et bizarrement-) ne faire que de la Soft-SF mettant en avant les thèmes sociaux / écologistes d'aujourd'hui, du techno-thriller qu'on peut rattacher à Clancy ou autre référence connue du grand public ou du journaliste de base, et du Fantastique / Weird / de la SF camouflée en Fantastique qu'on peut rattacher à Stephen King. Par contre, tout ce qui est SF ou Fantasy pour amoureux de la démesure du genre (Space Op', Hard SF, Fantasy épique ou Dark, etc) ne plait pas à la presse, donc va être écarté par les pontes de chez Albin Michel, que vous soyez d'accord chez AMI ou pas. Ce qui fait que la collection (pardon, le département éditorial) va se retrouver à faire de la Soft-SF, du techno-thriller et du Fantastique Kingien / Lovecraftien, en gros. Ce qui est plus ou moins ce que faisait déjà Albin Michel avant la création d'AMI.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Little Green Man
Messages : 336
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 21 décembre 2018 à 10:35

Apophis a écrit :Donc si je traduis, pour vendre il faut être relayé par la presse, et pour être relayé par la presse, il faut (à part pour le Time Opera, apparemment -et bizarrement-) ne faire que de la Soft-SF mettant en avant les thèmes sociaux / écologistes d'aujourd'hui, du techno-thriller qu'on peut rattacher à Clancy ou autre référence connue du grand public ou du journaliste de base, et du Fantastique / Weird / de la SF camouflée en Fantastique qu'on peut rattacher à Stephen King. Par contre, tout ce qui est SF ou Fantasy pour amoureux de la démesure du genre (Space Op', Hard SF, Fantasy épique ou Dark, etc) ne plait pas à la presse, donc va être écarté par les pontes de chez Albin Michel, que vous soyez d'accord chez AMI ou pas. Ce qui fait que la collection (pardon, le département éditorial) va se retrouver à faire de la Soft-SF, du techno-thriller et du Fantastique Kingien / Lovecraftien, en gros. Ce qui est plus ou moins ce que faisait déjà Albin Michel avant la création d'AMI.


Ben non, puisqu'Alexis adore Mage de bataille et les space opera. Juste : on aura pas ou peu de presse sur ces titres-là.
Anatèm n'a pas eu beaucoup de presse, c'est celui qui se vend le mieux.
Mage de bataille n'a pas eu de presse, il se vend autant qu'Anatèm si on ajoute papier+numérique.
American Elsewhere a eu beaucoup de presse, il se vend mois que les deux autres.

Il y a des titres qui n'ont pas de presse chez Albin Michel et qui se vendent à 40-50 000 exemplaires.

Ce qui n'empêche pas la presse d'être un combat, car on voit bien l'effet positif qu'elle peut avoir sur certains auteurs. Le Prestige de Christopher Priest, bien avant la sortie du film, c'est un roman qui a dû avoir 150 articles de presse, on en plaisantait chez Denoël : un article pour dix livres vendus.

GD

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »