Anatèm, Neal Stephenson

Laurent Queyssi
L'équipe du Bélial'
Messages : 112
Enregistré le : 02 novembre 2015 à 10:40

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Laurent Queyssi » 18 juillet 2018 à 11:11

Je n'ai pas parlé de besoin de reconnaissance ou de légitimation, hein. Je m'en cogne un peu, à vrai dire. J'ai simplement parlé de mon goût personnel.
Après, j'aime encore certaines couvertures très marquées, mais de plus en plus rarement. Je crois que je m'en lasse.

Le côté punk et contre-culturel, en revanche, c'est plus une image marketing qu'autre chose, dans notre monde saturé de cette sous-culture devenue dominante. La véritable contre-culture, je ne sais pas trop où on la trouve, mais sans doute pas dans les collections de littérature de l'imaginaire.

Que ça reste un espace de liberté foutraque, en revanche, sans doute. Un endroit où tous les délires sont permis, aussi. On peut arguer que "l'imaginaire" est parfois à la pointe de certaines évolutions sociétales, aussi, probablement.
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 684
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 18 juillet 2018 à 15:41

Laurent Queyssi a écrit :Que ça reste un espace de liberté foutraque, en revanche, sans doute. Un endroit où tous les délires sont permis, aussi. On peut arguer que "l'imaginaire" est parfois à la pointe de certaines évolutions sociétales, aussi, probablement.


Pour moi ça coche toutes les cases d'un mouvement culturel contestataire (ce qui est la définition de la contre-culture)... Après que le marketing tire quelque chose du mouvement en question, ça défrise sans doute la barbe d'Alan Moore, mais il n'y peut pas grand chose. On peut tout "marketer" (j'invente si je veux), même la Corée du nord. Ça me parait difficile de circonscrire une culture totalement imperméable aux logiques de marché ; car même si son but serait de n'avoir aucun public, ce simple but devient un possible "élément marketing".

GD
moebius
Vandale du vide
Messages : 2
Enregistré le : 18 juillet 2018 à 16:34

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar moebius » 18 juillet 2018 à 16:39

Super heureux d'apprendre la parution (enfin...) en français d'Anatèm.
Grand fan de Neal Stephenson, je me désespère à cause des si rares traductions françaises.
J'ai lu la remarque à propos de la difficile traduction de SEVENEVES...
Et sur le (fameux) cycle BAROQUE, avez-vous des informations?
Je suppose aussi que le travail de traduction doit être difficile!
Vite, fin septembre pour me plonger dans Anatèm...
Merci...
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 684
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 18 juillet 2018 à 16:59

moebius a écrit :Et sur le (fameux) cycle BAROQUE, avez-vous des informations?


Par Bouddha, j'avais étudié ça pour Denoël, il y a dix ans un truc comme ça.
C'est le même problème que Seveneves mais multiplié par trois.
On peut couper le tome 1 en 3 volumes de 600 000 signes, c'est ce qu'avait prévu Rivages (le premier tiers avait d'ailleurs été traduit).
Mais de mémoire, ça ne marche plus pour le T2.
Donc ça fait un projet bizarre, et puis comment se lancer dans un truc pareil de sept, huit ou neuf volumes ?

GD
lonesome
Little Green Man
Messages : 337
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar lonesome » 18 juillet 2018 à 17:19

Question naïve d'un véritable béotien en matière de politique éditoriale: Les livres sont bien édités en anglais; il ne me semble pas que le lectorat sf étasunien soit plus nombreux que le lectorat de langue française. Pourquoi ce problème de découpage de livre en plusieurs tomes ne semble pas être un frein aux U.S.A. (ou alors ils sont publiés en un seul gros volume pour caler les armoires ou faire joli dans les bibliothèques) et devient un obstacle réel en France ?
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 684
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 18 juillet 2018 à 17:33

lonesome a écrit :Question naïve d'un véritable béotien en matière de politique éditoriale: Les livres sont bien édités en anglais; il ne me semble pas que le lectorat sf étasunien soit plus nombreux que le lectorat de langue française."


Le rapport doit être au moins de 1 à 5, en comptant le seul marché américain. Auquel s'ajoutent le Canada et les autres pays de langue anglaise : Grande-Bretagne, Australie and co. Un auteur mid-list aux USA peut gagner sa vie, pas en France (sauf à vivre avec 600 euros/mois).

lonesome a écrit : Pourquoi ce problème de découpage de livre en plusieurs tomes ne semble pas être un frein aux U.S.A. (ou alors ils sont publiés en un seul gros volume pour caler les armoires ou faire joli dans les bibliothèques) et devient un obstacle réel en France ?


On découpe / saucissonne car on ne peut structurellement pas amortir le coût de la traduction. J'ai des traductions qui coûtent 30 000 euros sur des bouquins dont l'avance est de 3000 euros.

GD
Avatar de l’utilisateur
M
Grand Ancien
Messages : 2430
Enregistré le : 20 juin 2009 à 20:41

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar M » 18 juillet 2018 à 17:44

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :Donc ça fait un projet bizarre, et puis comment se lancer dans un truc pareil de sept, huit ou neuf volumes ?

GD


Demande aux éditions Leha. Ok je sors....

Espérons un gros succès d Anatèm, ça permettrait d envisager d autres Stephenson par la suite.
"Sauvez un arbre, mangez un castor"
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 684
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 18 juillet 2018 à 17:59

Oui si on fait 50 000, ce sera envisageable.

GD
lonesome
Little Green Man
Messages : 337
Enregistré le : 23 juin 2012 à 21:25

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar lonesome » 18 juillet 2018 à 18:00

Le rapport doit être au moins de 1 à 5, en comptant le seul marché américain. Auquel s'ajoutent le Canada et les autres pays de langue anglaise : Grande-Bretagne, Australie and co. Un auteur mid-list aux USA peut gagner sa vie, pas en France (sauf à vivre avec 600 euros/mois).


Ah oui quand même, j'avais oui dire que les américains lisaient très peu. Assez suffisamment pour permettre à un auteur de vivre de sa plume.

J'ai des traductions qui coûtent 30 000 euros sur des bouquins dont l'avance est de 3000 euros.


Pourquoi ne pas enfermer le traducteur dans une cave et le nourrir uniquement quand il a rendu suffisamment de copie ?
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Cookie Monster
Messages : 684
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Anatèm, Neal Stephenson

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 18 juillet 2018 à 18:03

lonesome a écrit :
J'ai des traductions qui coûtent 30 000 euros sur des bouquins dont l'avance est de 3000 euros.


Pourquoi ne pas enfermer le traducteur dans une cave et le nourrir uniquement quand il a rendu suffisamment de copie ?


Il faut que je me renseigne, mais je crois que ce serait illégal.

GD

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »