Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3614
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Olivier Girard » 31 mars 2021 à 18:41

M a écrit : Un nom, un nom !
Hummm…
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2944
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar JDB » 31 mars 2021 à 18:55

Olivier Girard a écrit :
M a écrit : Un nom, un nom !
Hummm…

MUHAHAHAHA!
Je le connais, le nom--c'est celui d'un éditeur qu'un blogueur urgentiste propulsé dans les hautes sphères de la célébrité a décidé de convaincre de rééditer un recueil que j'ai traduit/coédité et qui s'est vendu à 90 exemplaires.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Apophis
L'équipe du Bélial'
Messages : 1255
Enregistré le : 07 janvier 2016 à 15:54
Contact :

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Apophis » 31 mars 2021 à 20:01

Infinités ?
"L'espoir n'est pas beaucoup plus que la prémonition d'un regret" - R. Scott Bakker
Avatar de l’utilisateur
Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire
Xeelee
Messages : 1301
Enregistré le : 18 mars 2018 à 12:27

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire » 01 avril 2021 à 06:21

Apophis a écrit :Infinités ?


Je n'ai pas accès aux chiffres, mais Infinités c'était plutôt 600 ventes de mémoire.

Je crois que JDB fait plutôt référence à ça.

GD
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2944
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar JDB » 01 avril 2021 à 07:23

Gilles Dumay - Albin Michel Imaginaire a écrit :
Apophis a écrit :Infinités ?


Je n'ai pas accès aux chiffres, mais Infinités c'était plutôt 600 ventes de mémoire.

Je crois que JDB fait plutôt référence à ça.

GD

Toutafé.
Et je confirme pour Infinités.
Et je vous raconte pas pourquoi je suis furieux contre Denoël (non, Pascal, tu n'y es pour rien).
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Olivier Girard
Modérateur
Messages : 3614
Enregistré le : 15 avril 2009 à 15:38

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Olivier Girard » 01 avril 2021 à 08:32

Pour Lucie, et pour préciser pourquoi, oui, GfK, globalement je m'en cogne…
Extrait, donc, de mon éditorial du Bifrost 91.
Vous connaissez GfK ? « En France, l’Institut d’études GfK fournit une information de référence sur les marchés et sur les comportements des consommateurs. Plus de 500 experts combinent leur passion à leur expertise études et à un capital d’expérience sans précédent dans l’analyse des données. » C’est pas clair ? Une « expertise études », c’est un peu flou ? Et avec ça : « GfK enrichit ainsi de sa vision globale les insights locaux collectés auprès des consommateurs et dans les points de vente physiques et dématérialisés. Grâce à l’utilisation de technologies innovantes et à la maîtrise de l’analyse des données, GfK transforme les Big Data en Smart Data, permettant ainsi à ses clients d’améliorer leur compétitivité et d’enrichir les expériences et les choix des consommateurs. » C’est mieux ? Non ? Bon… Disons que GfK est un institut d’études de marché. Une boîte allemande, fondée en 1934… Du sérieux. Dix mille employés sur l’ensemble du globe. Et à l’origine d’une révolution copernicienne dans le milieu éditorial. Lorsqu’on a lancé Bifrost, qu’on faisait nos premières armes, tâtonnant dans le monde merveilleux de l’édition française la morve au nez — en 1996, donc —, un truc nous a frappés d’emblée : personne ne parlait de chiffres de vente. Une donnée fantôme. Un mirage. Ou alors, quand on nous en parlait, c’était pour nous baratiner. Des mensonges si gros, si assumés, qu’on aurait juré des professions de foi incantatoires et auto-réalisatrices, ou en tout cas espérées comme telles. Puis GfK est arrivé. Avec ses panels. Ses algorithmes. Ses études jargonneuses. Et aujourd’hui, pour peu qu’elle paie sa dime à l’institut, n’importe quelle maison d’édition a accès aux chiffres de tout le marché. Résultat : tout le monde ne parle plus que de chiffres (tant pis pour le texte, réduit à l’état de produit — mais faut savoir ce qu’on veut…). Les chiffres. Encore et encore… […] Pourquoi évoquer GfK en ouverture d’un Bifrost d’été un brin particulier puisque revendiqué comme un « spécial fictions » ? Simplement parce qu’il nous apparaît important de rappeler la tyrannie des chiffres d’un marché en totale roue libre.

Fin du HS.
Avatar de l’utilisateur
JDB
L'équipe du Bélial'
Messages : 2944
Enregistré le : 20 avril 2009 à 15:08
Contact :

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar JDB » 01 avril 2021 à 10:26

Dernière intervention sur le hors-sujet GFK.
En début d'année, on a pas mal glosé sur les meilleures ventes de l'année telles que rapportées par GFK. L'une d'elles m'intéressait au premier chef, vu que je l'avais cotraduite: Le Crépuscule et l'Aube, de Ken Follett, pour lequel GFK annonçait 219 250 exemplaires vendus.
Ca m'a bien fait rigoler, parce que le précédent livre de l'auteur, Une colonne de feu, que j'avais également cotraduit, ne figurait même pas dans le classement équivalent de janvier 2018, et le relevé de droits que m'a envoyé Robert Laffont le printemps suivant faisait état de ventes frôlant les 300 000 exemplaires.
Donc, GFK, pour moi, c'est du pipeau; ou alors en touchant mes droits ce printemps je vais pouvoir me retirer aux Bermudes.
JDB
"Inusable (ou presque)", qu'il disait.
Avatar de l’utilisateur
Aldaran
Xeelee
Messages : 1330
Enregistré le : 13 août 2009 à 15:05

Re: Les étoiles sont légion, Kameron Hurley

Messagepar Aldaran » 01 avril 2021 à 15:38

Il y a des HS plus agréables à lire que d'autres !
Les seules études de marchés qui ont un sens sont celles de Meurice, non ?
(C'était juste pour voir si j'étais cap d'être plus « HS » que vous. Pardon.)

Retourner vers « Livres (autres maisons d'édition) »